Palavas-les-Flots


Palavas-les-Flots

43° 31′ 49″ N 3° 55′ 53″ E / 43.5302777778, 3.93138888889

Palavas-les-Flots
Image illustrative de l'article Palavas-les-Flots
Administration
Pays France
Région Languedoc-Roussillon
Département Hérault
Arrondissement Montpellier
Canton Lattes
Code commune 34192
Code postal 34250
Maire
Mandat en cours
Christian Jeanjean
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de l'Or
Site web http://www.palavaslesflots.com/fr/
Démographie
Population 6 034 hab. (2008[1])
Densité 2 535 hab./km²
Gentilé Palavasienne, Palavasien
Géographie
Coordonnées 43° 31′ 49″ Nord
       3° 55′ 53″ Est
/ 43.5302777778, 3.93138888889
Altitudes mini. 0 m — maxi. 3 m
Superficie 2,38 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Palavas-les-Flots (en occitan Palavàs) est une commune française du département de l'Hérault, dans la région Languedoc-Roussillon. Principale station balnéaire fréquentée par les Montpelliérains et les Héraultais de l'arrière-pays, la commune est membre de la communauté de communes du Pays de l'Or depuis le 1er janvier 2005.

Sommaire

Géographie

Situation

Localisation

Le centre et le canal

Palavas-les-Flots est une station balnéaire située à environ 6 km à vol d'oiseau au sud du centre de Montpellier, au bord du golfe du Lion et de la mer Méditerranée. Par la route, le trajet fait environ 10 km. Son territoire émergé est composé de cordons dunaires séparant deux étangs (de l'Arnel à l'ouest et du Méjean à l'est) et la mer.

Elle est limitrophe de Lattes au nord, Pérols au nord-est, Mauguio à l'est, la mer au sud et Villeneuve-lès-Maguelone à l'ouest.

L'agglomération principale se trouve au débouché du canal qui relie le fleuve côtier Lez à la mer. Elle se prolonge le long de l'avenue Saint-Maurice vers l'est jusqu'à la commune de Mauguio et sa station balnéaire de Carnon. Vers l'ouest, l'étalement a été empêché par un champ de tir militaire, les installations de l'IFREMER et le territoire de Villeneuve-lès-Maguelone qui a déclaré ses plages autorisées au nudisme.

Climat

Palavas est sous l'influence du climat méditerranéen pluvieux en automne et sec le reste de l'année. En été il fait chaud mais avec toujours du vent La ville subit par ailleurs le mistral et la tramontane.

L'approche environnementale

Coincée entre Mer et lagunes, classée Station climatique mais aussi à 80% en zone inondable, Palavas est titulaire des labels suivants :

Voies de communication et transport

Voies routières

Palavas est reliée à Montpellier et à l'arrière-pays par la voie express D986. On peut prendre l'A9 "La Languedocienne" (sorties Montpeller-Sud et Montpellier-Est) et l'A75 "La Méridienne" (sortie le Caylar).

Pistes cyclables

Une piste cyclable allant de Lattes à Palavas-les-Flots a été aménagée sur l'ancien trajet du Petit Train. Palavas a deux pistes cyclables qui permettent de créer un accès direct au quartier Près d'arènes de Montpellier d'un côté et a Lattes/Perols (Auchan et Carrefour) et Port Marianne de l'autre. La première est la plus ancienne: elle traverse le pont des 4 Vents et permet de découvrir l'étang de l'Arnel. L'autre piste cyclable récemment construite, utilise la route de l'étang du grec. Elle est la plus utilisé par les touristes qui vienne de Montpellier en Velomag.

Transports en commun

La ville est desservie par la ligne 131 de Hérault-Transport qui rejoint Montpellier par Lattes.

Toponymie

  • D'après le dictionnaire topographique, Palavas, appelé « Les Cabanes de Balestras » dépendait de la commune de Mauguio. Érigée en commune le 29 janvier 1850, elle a formé son territoire avec une partie des terres et des eaux de Mauguio, Pérols, Lattes et Villeneuve. L'étang de Vic prend alors le même nom d'étang de Palavas et ce nom répond à celui de Palus qui vient du Grau qui sert aujourd'hui d'embouchure au Lez (fleuve).

Plusieurs hypothèses

Comme pour sa voisine Montpellier la toponymie est incertaine:

  • Pavallanum : d'après le dictionnaire des noms de lieux de France de Dauzat et Rostaing (1963), c'est vers 990 que l'on trouve pour la première fois dans les textes, l'appellation « Pavallanum » tandis que « Palus » apparaît en 1140.

L'origine du nom « Pavallanum » est le nom d'une personne « Papilus » (sans doute le propriétaire de ces terres) suivi du suffixe « Anum » (qui appartient à). De même que l'on avait « Frontinanum », le domaine de Frontin, qu donnera Frontinhan (noté Frontignan en français par francisation), on a vers 990 « Papilanium », puis le « P » intervocalique s'affaiblissant en « V », on obtient « Pavillanum ».

Au stade de « Pavalanum », l'assimilation du « I » par les deux « A » qui l'entourent a pu être aussi favorisée par une attirance du mot : « Pavo », « Onis » : « Paon » et « Pava » femelle du paon. En effet, il ne faut pas oublier que l'on élevait et que l'on élève toujours à Maguelone des paons. La queue de ces paons ouverte en éventail était le signe de l'ouverture de la chrétienté dans tout le monde. Ce signe est spécifique et ne se trouve qu'à Maguelone.

La cité s'appelle donc Pavalas jusqu'à ce qu'en 1140, sous l'influence du mot Palús qui signifie "marais" en occitan languedocien, (venant du latin palus), se produit une métathèse de consonnes et « Pavalas » devient « Palavas ».

  • Palvalam : la forme qui correspond au latin « Palus » est « Palvalam ». Le « pays de Papilus » comprendrait alors Palavas et ses alentours.
  • Palu avium (ou Palus avium): le marais des oiseaux. Palavas dénommé Palús en 1140 a pu être aussi dénommé dès les origines bien plus anciennes que l'époque latine. C'est l'hypothèse défendue par l'actuelle municipalité.

Rôle des pêcheurs

En 1850, les pêcheurs, devenus officiellement des Palavasiens, ont acquis une sorte d'indépendance par cette érection en commune. Propriétaires de Palavas, ils vont essayer d'aménager, d'arranger, de structurer leur commune où régnaient jusqu'alors une certaine confusion urbaine. C'est le plan d'alignement de 1859 qui traduira sur le papier le nom de Palavas.

Emblèmes

Armoiries

Blason de Palavas-les-Flots

Les armoiries se décrivent :

d'argent à l'esquif de sable équipé du même et habillé d'une voile latine du champ voguant sur une mer d'azur agitée aussi de sable, au chef aussi d'azur chargé de deux clefs d'or contre-posées et affrontées en fasce.

Drapeau

Drapeau de Palavas

Le drapeau de Palavas-les-Flots est blanc avec les armoiries de la commune au centre. L'ancien drapeau de Palavas-les-Flots était blanc avec l'ancien logo de la commune au centre.

Devises

Sauf erreur, Palavas-les-Flots ne possède pas de devise. Les devises citées ci-dessous sont reproduites dans les documents de la mairie ou ceux de l'office du tourisme.

  • « Un univers entre ciel et mer »
  • « Entre mer et nature »

Histoire proprement dite

À l'origine, Palavas était un petit village de pêcheurs vendant leurs prises aux halles Castellanes au centre de Montpellier. Le village était le plus souvent fui à cause des moustiques des étangs.

Il est néanmoins un point de la défense côtière sous l'Ancien Régime, incarné par la Redoute de Ballestras. Cette défense s'exerça contre les pirates notamment barbaresques, les Anglais mais surtout contre les contrebandiers qui la nuit, remontaient le Lèz pour esquiver l'octroi de Montpellier.

Mais si les pêcheurs se rendaient régulièrement à Montpellier distante de dix km, il n'en allait pas de même de leurs familles. Aussi, inquiet de voir les familles des pêcheurs privées de religion, le Père Soulas y fait construire une première église avec l'aide de l'évêché. Achevée en 1840, elle sera consacrée en 1841 sous le nom de Saint Pierre, patron des pêcheurs. Son premier curé en sera Guillaume Alluvain ou Aluvain, (18**-1892) un abbé montpelliérain qui dès lors, s'installe à Palavas et en devient officiellement le curé en 1843.

Poursuivant son effort, ce même abbé demandera des terres aux trois communes avoisinantes afin d'ériger Palavas en nouvelle commune. Ce qui sera effectif, en 1850, donc par démembrement d'une partie des territoires des communes de Lattes, Mauguio et Villeneuve-lès-Maguelone[2]. Elle prend le nom de « Palavas-les-Flots » le 16 avril 1928.

La mode des bains de mer à partir du XIXe siècle attira des touristes locaux et des activités saisonnières. En 1872, un train d'intérêt local fut mis en service qui acheva d'assurer la notoriété de la station ; ce train fut croqué par le dessinateur Albert Dubout. La démoustication réalisée dans les années 1960 règle cette contrainte et accélère le développement touristique du littoral.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Montpellier et Palavas: amour et désamour

Depuis des temps immémoriaux, Palavas fut le port (par l'intermédiaire du Lez) puis la plage de Montpellier, distante seulement de 10,5 km. Desservie par petit train immortalisé par Dubout, elle en était le débouché naturel, bien avant donc Carnon, La Grande Motte et Port Camargue. De tout temps, les pêcheurs de Palavas fournissaient en poissons les bourgeois de Montpellier qui en retour, y ayant leurs villégiatures, firent construire la redoute et l'église de Palavas.

Dans les années 2000, suite à des différends politiques et aux heurts répétés de deux fortes personnalités Christian Jeanjean, UMP et Georges Frêche, PS, Palavas membre du district de Montpellier devenu la communauté d'agglomération, l'a quitté fin 2004 pour adhérer à la communauté de communes du Pays de l'Or le 1er janvier 2005 (communauté centrée elle, autour de Mauguio).

Politique et administration

Administration municipale

Membre du district de Montpellier devenu communauté d'agglomération, elle l'a quitté fin 2004 pour adhérer à la communauté de communes du Pays de l'Or le 1er janvier 2005.

Les maires de Palavas-les-Flots

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Autres mandats
18501870 Guillaume Molle --
--
18701891 Pierre Molle --
--
18921892 Rodolphe Faulquier --
--
18921900 Antoine Marty --
--
19001900 Albert Ponset --
--
19001907 François Catillon --
--
19081912 Michel Brun --
--
19121919 Marius Barthélémy --
--
19191944 François Molle --
--
19441947 André Pellat --
--
19471953 Noël-Pierre Rouquette --
--
19531989 Jacques Giret --
--
Depuis 1989 Christian Jeanjean UMP puis URP Député (2002-2007)

Remarque : il est exceptionnel que les maires d'une commune soient tous connus. Ceci est possible à Palavas car elle a moins de deux siècles d'existence en tant que commune.

Jumelages

Panneau routier indiquant l'entrée dans la ville de Palavas-les-Flots

Palavas-les-Flots est jumelée avec :

Blank map of world no country borders.PNG
La commune de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier au Canada
La commune de Bayside en Australie

Population et société

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[3])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008
2 081 2 390 3 345 4 062 4 748 5 421 5 974 6 034
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Manifestations culturelles et festivités

Au printemps et en automne, "La feria de la mer" regroupe autour sur la plage et autour des Arènes, bodegas et abrivado.

En été, riche d'une cinquantaine d'attractions, une fête foraine estivale, véritable Luna Park, côtoie les arènes utilisées pour les courses camarguaises. Elles ont accueilli, à plusieurs reprises, l'émission Intervilles.

Dans l'année, des puces sont organisées tous les samedi matins, autour de ces mêmes arènes.

Le Marché nocturne de Palavas-les-Flots accueille touristes et résidents, tous les vendredi durant la période estivale.

Durant toute l'année, la Maison du temps libre, rue des Lamparos accueille une trentaine d'associations culturelles ou sportives.

Santé

Plusieurs médecins généralistes exercent à Palavas :

  • Le cabinet Pauthe - Astruc situé à côté de la mairie
  • Le cabinet des Dr Tursan & Tursan-Dalbegue Sylvie
  • Le Docteur Philippe Blache
  • Le Docteur François Poulain, quai du chapitre, sur la canalette
  • Le Docteur Jacques Boubel près du monument aux morts.

Il y a aussi deux pédicures et deux centres spécialisés en rééducation.

Il y a 3 pharmacies à Palavas, la Pharmacie Giret située en centre ville en face du monuments aux morts, l'autre sur l'avenue Saint Maurice et la dernière sur la rive droite avenue de l'Évêché de Maguelone.

Sports et loisirs

Biotope du Grec - Panneau
  • Le Rugby-club palavasien, dirigé par Pascal Thomas.
  • Le Tennis Club de Palavas, dirigé par Thierry Gaillardon
  • Le centre nautique Pierre Ligneul
  • En boxe thaïlandaise, le Club de boxe de Palavas dirigé par Abbas Benakila compte plus de 30 adhérents.
  • En sauvetage sportif : Club AquaLove Sauvetage à Palavas
  • Le surf longboard.
  • Les joutes nautiques : la Lance sportive palavasienne a pour objet de promouvoir les joutes languedociennes et d'organiser des tournois. Les membres s'entraînent tous les mercredis sur le canal en été. Il existe une École municipale de joutes qui initie les personnes à la pratique de ce sport régional.
  • Le club de kayak de mer Palavas Kayak de mer
  • Le club de pirogue polynésienne, wave-ski et surf-ski Palavas Ocean Racing (ouverture en septembre 2010)
  • Le centre de plongée ECOSYSTEM, dirigé par Guillem de Parseval
  • L'association Terre-Deco de Palavas
  • Club de plongée sous-marine de Palavas

Économie

Palavas-les-Flots accueille l'Institut Saint-Pierre qui soigne des enfants malades, il subsiste une activité de pêche mais le gros de l'activité économique est représenté par le tourisme.

Source d'eau minérale dite « Jeanne-d'Arc »

Le premier adjoint à la mairie de Palavas Albert Édouard a porté le projet de faire rejaillir l'eau pétillante et ferrugineuse de la source Jeanne d'Arc. La source a un débit de 1 500 litres à l'heure. Le projet a couté 76 000 € et le forage est de 114 mètres[4].

Les plages

Transcanal de Palavas

Longues de 7 km, s'étalant entre Carnon à l'est, et Villeneuve-lès-Maguelonne à l'ouest, les plages (surf, baignade, bronzage en été, promenade en hiver) attirent un très grand nombre de touristes qui logent sur place (hôtels, résidences, campings) ou dans les communes proches comme dans les campings de Lattes et Pérols. Cette affluence a longtemps marqué Palavas d'une image de lieu de vacances populaires.

Musées et galeries

Deux musées rappellent l'œuvre d'Albert Dubout dans la redoute de Ballestras et le « petit train » qui desservit la station de 1872 à 1968.

Consacré au patrimoine, il y a aussi le musée Jean-Aristide Rudel situé avenue de l'évêché de Maguelone.

La galerie Courbet perpétue le passage du peintre Courbet, dans la commune dont il a peint la plage en 1854 lors de son premier séjour.

L'institut Saint Pierre

En 1917, des religieux et des médecins créent, sur la rive droite, l'Institut Saint Pierre destiné aux enfants. Actuellement, cet établissement de rééducation accueille des enfants de quelques mois à 18 ans dans les services de Rééducation fonctionnelle, de pédiatrie, d'audiophonologie. Il possède également une unité d'imagerie médicale, une école appliquant une pédagogie adaptée et individualisée destinée aux enfants accueillis en hospitalisation de semaine.

Le casino

Grâce à son label « Ville d'eau », Palavas dispose d'un casino sur la rive droite depuis la fin du XIXe siècle. Au "Grand Casino Granier", on joue à la boule, au jeu de cartes. Le bâtiment servira aussi de salle de cinéma. Le casino sera réputé pour ses spectacles d'opérette. Il fait actuellement partie du groupe Partouche.

Le Phare de la Méditerranée

Le château d'eau, haut de 45 m, dont le coffre de béton a été transformé, est devenu le « Phare de la Méditerranée ». Il accueille depuis quelques années le palais des congrès et tout en haut un restaurant panoramique tournant avec un panorama magnifique.

Édifices religieux

  • Église Saint-Pierre : située au centre du village, sur la rive gauche du canal, l'église a été construite en 1896 par souscription, pour remplacer l'église de planches. Bâtiment simple, de style néo-roman, elle ne possède qu'une seule nef avec une tribune dans le fond.
  • Chapelle Notre-Dame de la Route : située à l'Est de Palavas, en direction de Carnon sur la place Paul-Bruniquel, elle a été bénite le 1er mai 1961 par Mgr Tourel. Elle a été financée par une souscription levée par l'Abbé Pierre Bruniquel. Elle est actuellement en cours de rénovation.

Personnalités liées à la commune

Ces deux toiles petites (par leur format) inspireront cependant Eugène Boudin en 1859 et Whistler en 1865. Comme il l'expliquait à un journaliste, pour le peintre, il s'agissait avant tout de rendre un « paysage de mer » et non une « marine » traditionnelle. Ce journaliste l'a bien compris : « De même que Dieu a tiré le ciel et la terre du néant, de même Courbet tire ses marines de rien ou presque rien : trois tons sur sa palette, trois coups de brosse, comme il sait les donner, et voilà une mer et un ciel infini ! Prodigieux ! » Gilbert Randon, in Le Journal Amusant, Paris 1867.

  • Albert Dubout, dessinateur humoristique : il s'était pris de passion pour la ville et y allait de Montpellier, par le petit train à vapeur.
  • Frédéric Lopez, animateur de télévision : il a passé une partie de son enfance à Palavas[5].
  • Christian Jeanjean : maire de Palavas depuis 1989 et historien de la commune.

Dans la culture populaire

Tauromachie

Romans

Romans pour la jeunesse

Série "L'île à Lili"
  1. Le Baron vert / scén. Franck Ekinci et Fabien Limousin ; adaptation Gudule. Paris : Nathan jeunesse, févr. 2007, 42 p. (Aventure ; 119). (ISBN 978-2-09-251478-8)
  2. Le Sorcier / Feanck Ekinci et Fabien Limousin ; adaptation Gudule. Paris : Nathan jeunesse, févr. 2007, 42 p. (Aventure ; 120). (ISBN 978-2-09-251479-5)
  3. La Fée Courgette / scén. Franck Ekinci, Fabien Limousin et Isabelle Lenoble ; adaptation Gudule. Paris : Nathan jeunesse, mars 2007, 43 p. (Aventure ; 121). (ISBN 978-2-09-251480-1)
  4. Le cirque / adaptation Gudule. Paris : Nathan jeunesse, févr. 2007, 44 p. (Aventure ; 122). (ISBN 978-2-09-251481-8)
  5. Le Lit sauvage / scén. Franck Ekinci ; adaptation Gudule. Paris : Nathan jeunesse, juin 2007, 44 p. (Aventure ; 133). (ISBN 978-2-09-251560-0)
  6. Les Pirates de l'herbe / scén. Franck Ekinci, Manon et Muguette Berthelet ; adaptation Gudule. Paris : Nathan jeunesse, juin 2007, 44 p. (Aventure ; 134). (ISBN 978-2-09-251561-7)
  7. Les Kilts magiques / scén. Franck Ekinci ; adaptation Gudule. Paris : Nathan jeunesse, févr. 2008, 44 p. (Aventure ; 153). (ISBN 978-2-09-251903-5)
  8. La Grotte des horreurs / adapté de l'épisode « Les Gorilloz » écrit par Patrick Galliano et Franck Ekinci ; adaptation Gudule. Paris : Nathan jeunesse, juin 2008, 42 p. (Aventure ; 166). (ISBN 978-2-09-251904-2)

Films

Chansons

  • 1974 : Je me casse à Palavas, musique de Francis Andrieux ; paroles de Jean-Marc Vignon ; interprété par Marc Charlan. Paris : les Éd. le Rideau rouge, 1974.
  • 1994 : Palavas-les-Flots, par Anthony Dupray.
  • 2003 : Pa Pa Pa Palavas-les-Flots, par Benoît Charest dans le film Les Triplettes de Belleville.

Artistes

  • Lady Palavas, groupe musical français de pop-rock, premier album 'agent secret' 2006, deuxième album 'les grandes vacances' prévu en 2010.

Tableaux

  • Gustave Courbet, Le Bord de la mer à Palavas (1854), huile sur toile, 27 x 46 cm, Montpellier, Musée Fabre
  • Gustave Courbet, Les Bords de la mer à Palavas (1854), Le Havre, MuMa, Musée d'art moderne André Malraux
  • Gustave Courbet, Mer calme à Palavas (1869), 59,7 x 73 cm, New York, Metropolitan Museum of Art
  • Jean Aristide Rudel : de nombreuses toiles dont plusieurs se trouvent au Musée homonyme, 155 av. de l'Évêché de Maguelonne.
  1. Populations légales 2008 de la commune : Palavas-les-Flots sur le site de l'Insee
  2. D'après cartographie établie par un généalogiste amateur, page consultée le 26 octobre 2007.
  3. Palavas-les-Flots sur le site de l'Insee
  4. Source d'eau minérale dite "Jeanne-d'Arc"
  5. Chrystel Manfredi-Matringe, Qui et où ? : sur les traces des célébrités. Aix-en-Provence ,Adcan éd., 2002, p. 357 (ISBN 2-9516572-5-0)
  6. Liste d'arènes, arènes de Palavas, Hérault

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Louis de La Roque, Palavas et son avenir, Montpellier, impr. de Ricateau, Hamelin et Cie, 1872, 8 p.
  • François Féral, La Prud'homie des pêcheurs de Palavas, Lyon, Publications périodiques spécialisée, 1980, 188 p. (Droit et économie de l'environnement)
  • Christian Jeanjean, Histoire de Palavas-les-Flots et des Palavasiens, Palavas-les-Flots, C. Jeanjean, 1985, 200 p.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Palavas-les-Flots de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Palavas-les-flots — Pays …   Wikipédia en Français

  • Palavas-les-Flots — Palavas les Flots …   Deutsch Wikipedia

  • Palavas-les-Flots — Saltar a navegación, búsqueda Palavas les Flots …   Wikipedia Español

  • Palavas-les-Flots — French commune nomcommune=Palavas les Flots region= Languedoc Roussillon departement=Hérault arrondissement=Montpellier canton=Lattes insee=34192 cp=34250 maire=Christian Jeanjean mandat=2001 2008 intercomm=Pays de l Or longitude=3.93138888889… …   Wikipedia

  • Palavas-les-Flots — Original name in latin Palavas les Flots Name in other language Palavas, Palavas les Flots State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 43.52805 latitude 3.92705 altitude 3 Population 6055 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Église Saint-Pierre de Palavas-les-Flots — Présentation Culte Catholique romain Rattaché à Diocèse de Montpellier Déb …   Wikipédia en Français

  • Appartement Palavas-Les-Flots — (Палава ле Фло,Франция) Категория отеля: Адрес: 274 Avenue Saint Maur …   Каталог отелей

  • Palavas — les Flots Palavas les Flots Pays …   Wikipédia en Français

  • Les chemins de fer d'intérêt local de l'Hérault — Chemins de fer de l Hérault Modèle:À recycle Créée en 1868, la Compagnie des chemins de fer d’intérêt local du département de l’Hérault construit et exploite dans ce département des lignes ferroviaires complétant les dessertes mises en place par… …   Wikipédia en Français

  • Les chemins de fer de l'Hérault — Chemins de fer de l Hérault Modèle:À recycle Créée en 1868, la Compagnie des chemins de fer d’intérêt local du département de l’Hérault construit et exploite dans ce département des lignes ferroviaires complétant les dessertes mises en place par… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.