Saint-Tite


Saint-Tite
Saint-Tite

Église de Saint-Tite
Église de Saint-Tite

#Héraldique
Détail
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Mauricie
Comté ou équivalent Mékinac
Statut municipal Ville
Constitution 23 décembre 1998
Maire
Mandat en cours
André Léveillé
2009 - 2013
Site Web Ville de Saint-Tite
Démographie
Population 3 826 hab. (2006[1])
Densité 41.3 hab./km2
Gentilé Saint-Titien, Saint-Titienne
Langue(s) Français
Géographie
Coordonnées
géographiques
46° 44′ 00″ N 72° 34′ 00″ W / 46.733338, -72.56667246° 44′ 00″ N 72° 34′ 00″ W / 46.733338, -72.566672
Altitude mini. 110 m — maxi. 309 m
Superficie 92.53 km2
Fuseau horaire -5
Indicatif (418)
Code géographique 24 35027

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Saint-Tite

Saint-Tite est une ville du Québec (Canada) située dans la municipalité régionale de comté (MRC) de Mékinac, dont elle est le siège, et dans la région administrative de la Mauricie. La ville est particulièrement reconnue pour le Festival western de Saint-Tite, qui se tient dans cette ville au mois de septembre à chaque année.

Sommaire

Toponymie

Le nom de la ville a été donnée en 1851 à la mission fut Saint-Juste-de-Kapibouska. Kapibouska provient d'un nom algonquin qui signifie « Là où il y a des roseaux ». Quant à Saint-Tite, il est apparu en 1859 et s'est rapidement établi à la municipalité de paroisse en 1863. Elle est nommée en l'honneur de Tite, apôtre, compagnon de Paul et évêque de Cnossos[2].

Géographie

Saint-Tite est située à 30 km au nord-est de Shawinigan. Le territoire de 92,53 km2 qui compose la municipalité est située dans la région de la Mauricie et la MRC de Mékinac. Elle partage ses limites avec la municipalités de Sainte-Thècle, la municipalité du village de Grandes-Piles et les municipalités des paroisses de Hérouxville, Saint-Adelphe et Saint-Séverin.

La ville est située dans les Basses-terres du Saint-Laurent. Le relief y est généralement plat avec quelques collines et butte. Le nord-ouest marque la limite avec les Laurentides. L'altitude dans la municipalité va de 110 à 309 m. Le sous-sol est composé de gneiss datant du Précambrien[3].

La ville est parcourue par la rivière des Envies, un affluent de la rivière Batiscan. Celle-ci traverse la municipalité du sud-ouest au nord-est. Elle possède plusieurs lacs servant la villégiature, dont le plus important est le lac Pierre-Paul.

Saint-Tite est traversé par les routes 153 et 159. La première relie Saint-Tite avec Shawinigan et Lac-aux-Sables. La seconde permet d'aller à Saint-Roch-de-Mékinac et Sainte-Anne-de-la-Pérade. Elle est aussi desservi par le chemin de fer passagers avec trois aller-retour par semaine vers Montréal, Saguenay et Senneterre.

Démographie

Population
Recensement[4],[5] 1991 1996 2001 2006
Saint-Tite 2 654 2 555 3 845 3 826
Saint-Tite (paroisse) 1 448 1 445

La population de Saint-Tite était de 3 826 habitants en 2006 et 3 845 en 2001, soit en baisse de 0,5 % en 5 ans[6]. La totalité de la population a le français comme langue maternelle[7]. 16,2 % de la population maitrise les deux langues officielles du Canada[6]. Moins de 1 % de la population est immigrante[6].

31 % de la population de plus de 15 ans n'a aucun diplôme[6]. 7 % de la population de plus de 15 ans a un diplôme d'étude universitaire ou supérieur[6].

60,2 % de la population de Saint-Tite est urbaine[8]. La région urbaine de Saint-Tite, a une population de 2 306 habitants et une superficie de 2,58 km2 en 2006, soit une densité de 893,8 hab./km2[9].

Histoire

Les premiers habitants à s'établir de façon permanente à Saint-Tite furent les Métis, Montagnais et Algonquins qui vivaient dans les alentours du lac Kapibouska. Ce dernier se trouvait près du village et fut asséché par les premiers colons selon le livre d'histoire de St-Tite.[réf. nécessaire] Les premiers colons en provenance de Sainte-Geneviève-de-Batiscan, Champlain, Grondines, Neuville et Saint-Augustin-de-Desmaures. s'installèrent en 1833 dans la région du lac et la municiplité. Une mission catholique, Saint-Juste-de-Kapibouska, fut établi en 1851. C'est le 11 juillet 1863 que la municipalité de la paroisse de Saint-Tite est créée. La population de la municipalité progressa pour atteindre 3 000 habitants en 1900. Le 4 juin 1910, la ville de Saint-Tite se détacha de la paroisse. Les deux furent fusionnées le 23 décembre 1998[2].

Héraldique

Le blason de la ville fut adopté en 1954 par le conseil municipal[10].

Blason de Saint-Tite

Le blason de Saint-Tite se blasonne ainsi:
De gueules à croix grecque d’azur en point du chef, flanquée d’un segment de roue dentée d’argent à dextre et d’un segment de roue dentée d’or à sénestre, renfermant une peau de cuir tendue d’or en dextre et une épinette d’argent en sénestre, surmontant des montagnes de sable posées sur une terrasse d’or chargée d’une rivière d’azur.
A pour devise: L’UNION DANS L’ACTION.

Économie

Dès 1912, la production de la ville s'est spécialisée dans le tannage du cuir et la production de botte de cuir. Cela valu à la ville les surnoms de Ville du gant et Ville du cuir du Québec[2].

Institutions

En plus d'une école primaire, on retrouve à Saint-Tite, l'école secondaire Paul-Le-Jeune, la seule de la MRC de Mékinac. L'éducation en français est fourni par la commission scolaire de l'Énergie et en anglais par la commission scolaire Central Québec.

On retrouve aussi dans cette ville les différents services régionaux, comme le siège de la MRC, le poste de la sûreté du Québec, et les bureaux administratifs du centre de santé et service sociaux de la Vallée-de-la-Batiscan.

Personnalités

Attraits

Saint-Tite est particulièrement connu pour son Festival western qui se tient chaque année au mois de septembre depuis 1967. En 2008, le festival a attiré 585 581 visiteurs[11].

L'école d'Émilie Bordeleau, qui a inspiré les romans d'Arlette Cousture Les Filles de Caleb, se trouve à Saint-Tite.

Municipalités limitrophes

Notes et références

  1. Statistique Canada, « Profils des Communautés de 2006: Saint-Tite ». Consulté le 31 août 2009
  2. a, b et c Gouvernement du Québec, « Fiche toponymique: Saint-Tite » sur Commission de Toponymie. Consulté le 31 août 2009
  3. Carte géologique du Québec : Édition 2002, Ministère des Ressources naturelles, 2002 (ISBN 2-551-21646-X) [lire en ligne (page consultée le 29 août 2009)] 
  4. Statistique Canada, « Recensement » sur Statistique Canada. Consulté le 5 septembre 2009
  5. Municipalités fusionnée en 1998
  6. a, b, c, d et e Statistique Canada, « Profils des communautés de 2006: Saint-Tite » sur Statistique Canada. Consulté le 5 septembre 2009
  7. Statistique Canada, « Langue parlée le plus souvent à la maison détaillée (186), autre langue parlée régulièrement à la maison (9), langue maternelle (8) et sexe (3) pour la population, pour le Canada, les provinces, les territoires, les divisions de recensement et les subdivisions de recensement, Recensement de 2006 - Données-échantillon (20 %) » sur Statistique Canada. Consulté le 7 septembre 2009
  8. Statistique Canada, « Chiffres de population, Canada, provinces et territoires, divisions de recensement et subdivisions de recensement (municipalités), selon les régions urbaines et rurales, Recensement de 2006 - Données intégrales » sur Statistique Canada. Consulté le 5 septembre 2009
  9. Statistique Canada, « Chiffres de population et des logements, Canada, provinces et territoires, et régions urbaines, recensements de 2006 et 2001 - Données intégrales » sur Statistique Canada. Consulté le 5 septembre 2009
  10. Blason de la Ville de Saint-Tite sur Ville de Saint-Tite. Consulté le 1er septembre 2009
  11. Paule Vermot-Desroches, « « Ça roule, ça roule », les affaires », dans [Nouvelliste], vol. LXXXIX, no 268, 12 septembre 2009, p. 4-5 [texte intégral (page consultée le 13 septembre 2009)] 

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Gouvernement du Québec, « Saint-Tite », Répertoire des municipalités sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint-Tite de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saint-tite — Église de Saint Tite Détail Administration …   Wikipédia en Français

  • Saint-Tite — Original name in latin Saint Tite Name in other language State code CA Continent/City America/Montreal longitude 46.73336 latitude 72.56581 altitude 134 Population 2456 Date 2008 04 11 …   Cities with a population over 1000 database

  • Saint Tite — Tite Tite est un apôtre du Christ qui fut collaborateur et compagnon de voyage de Paul de Tarse, et plus tard évêque de la Crète. En Occident, il est associé à l apôtre Timothée pour avoir été l un des premiers évêques de l Église naissante. [1]… …   Wikipédia en Français

  • Saint-Tite-des-Caps — Administration Pays  Canada Province …   Wikipédia en Français

  • Saint-Tite railway station — is located on Machildon Street in the town of Saint Tite, Quebec, Canada.The station is a shelter with no staff and serves as an optional stop for two VIA Rail routes running from Montreal.External links …   Wikipedia

  • Saint-Tite, Quebec — Infobox Settlement name = official name = Ville de Saint Tite native name = settlement type = City total type = subdivision type = Country subdivision name = flagicon|Canada Canada subdivision type1 = Province subdivision name1 = flagicon|Quebec… …   Wikipedia

  • Festival Western De Saint-Tite — Le Festival western de Saint Tite est un évènement annuel d une durée de dix jours rassemblé autour d un grand rodéo. À ce rodéo se sont ajoutées au fil des ans plusieurs activités équestres et de culture country, telles que des concerts d… …   Wikipédia en Français

  • Festival western de saint-tite — Le Festival western de Saint Tite est un évènement annuel d une durée de dix jours rassemblé autour d un grand rodéo. À ce rodéo se sont ajoutées au fil des ans plusieurs activités équestres et de culture country, telles que des concerts d… …   Wikipédia en Français

  • Gare De Saint-Tite — La gare de Saint Tite à Saint Tite est desservie par deux lignes de Via Rail Canada. Trains intercités Station précédente VIA Rail Canada Station suivante Grand Mère   Le Saguenay Montréal–Jonquière …   Wikipédia en Français

  • Gare de saint-tite — La gare de Saint Tite à Saint Tite est desservie par deux lignes de Via Rail Canada. Trains intercités Station précédente VIA Rail Canada Station suivante Grand Mère   Le Saguenay Montréal–Jonquière …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.