Terrebonne


Terrebonne
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Terrebonne (circonscription provinciale)
Terrebonne

Vue du Vieux-Terrebonne
Vue du Vieux-Terrebonne

#Liens externes
Détail
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Lanaudière
Comté ou équivalent Les Moulins
Statut municipal Ville
Fondateur Terrebonne 1810 (Heriot, George (1759-1839))
Constitution 27 juin 2001
Maire
Mandat en cours
Jean-Marc Robitaille
2009 - 2013
Site Web http://www.ville.terrebonne.qc.ca/
Démographie
Population 101 558 hab. (2009)
Densité 609 hab./km2
Gentilé Terrebonnien, Terrebonnienne
Langue(s) Français
Géographie
Coordonnées
géographiques
45° 42′ 01″ N 73° 38′ 50″ W / 45.700177, -73.64733345° 42′ 01″ N 73° 38′ 50″ W / 45.700177, -73.647333
Superficie 155.44 km2
Fuseau horaire UTC-5
Indicatif 450
Code géographique 24 64008

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Terrebonne


Terrebonne est une ville du Québec de la banlieue nord de Montréal située dans la MRC Les Moulins dans Lanaudière[1]. Entre 1986 et 2006, sa population s'est accrue de 24 864 à 94 703[2] habitants (Notamment grâce à la fusion avec les villes de Lachenaie et de La Plaine le 22 août 2001).

Son nom vient de la seigneurie de Terrebonne, ainsi baptisée en raison de la fertilité de ses terres[3].

Sommaire

Histoire

Terrebonne

Terrebonne est situé à quelques minutes de Montréal

C'est en 1673 que la seigneurie de Terrebonne fut concédée pour la première fois à un notable français, André Daulier-Deslandes, secrétaire général de la Compagnie des Indes Occidentales. Il ne vint jamais habiter ses terres. En 1720, c'est l'abbé Louis Lepage de Sainte-Claire qui en devient le seigneur. Joseph Masson acquit la seigneurie en 1832 et en développa l'activité commerciale et industrielle. Vingt ans après vient la construction du premier pont de Terrebonne, un pont en bois inauguré en 1834.

On retrouve deux entités sur le territoire : un pôle commercial, Terrebonne, et un pôle agricole, Saint-Louis de Terrebonne. En 1985, ces deux entités fusionnent.

L’histoire de la nouvelle ville de Terrebonne correspond à celle de la colonisation et de l’expansion des trois secteurs qui la composent : Lachenaie, La Plaine et Terrebonne, auparavant trois villes distinctes.

Lachenaie

L'aînée des trois villes, Lachenaie, fut fondée en 1683 par le seigneur Charles Aubert de Lachenaye. Son histoire remonte donc à plus de 300 ans. La colonisation du territoire débute véritablement en 1647 alors que Lachenaie est intégrée à la seigneurie de Repentigny[4].

La Plaine

En 1830, alors que les Seigneurs de Terrebonne et de Lachenaie procèdent à la construction du chemin de la Grande Ligne (l’actuel boulevard Laurier), la ville de La Plaine est créée à partir du détachement d’une partie des villes de Mascouche, Sainte-Anne-des-Plaines, Saint-Lin et Terrebonne. En 1877, l’arrivée du chemin de fer stimule l’économie et donne naissance au village de Saint-Joachim qui devient La Plaine en 1920[5].

Démographie

Évolution démographique
1986 1991 1996 2000 2001 2006 2007 2008
24 864 30 216 37 914 46 512 80 531[6] 94 703 98 403 101 558[7]

Lieux et Monuments

L'Île-des-Moulins

Le Moulin Neuf

L'Île-des-Moulins[8] est classée site historique d'intérêt national en 1973 par le gouvernement du Québec.

Le complexe préindustriel de l'Île-des-Moulins était l'un des plus importants au Québec au cours du XIXe siècle. Il en subsiste cinq bâtiments en pierre. Le curé Louis Lepage, quatrième seigneur de Terrebonne, fit bâtir sur l'île le premier moulin à farine en 1721 et un moulin à scie vers 1725. Au cours des décennies suivantes, vinrent s'ajouter un moulin à carder, un moulin à fouler, un moulin à scier la pierre et un second moulin à farine. Incendiés ou vétustes, certains furent reconstruits. Trois moulins subsistent actuellement.

L'île devint un centre de production important avec notamment, forge, boulangerie, manufacture d'étoffes, manufacture de clous, fours à sécher le grain et tonnellerie. Les moulins de l'île équipés de turbines étaient considérés les plus beaux et les plus productifs du pays.

Quelques autres dates :

  • 1673 : création de la seigneurie de Terrebonne,
  • 1803 : création de la boulangerie,
  • 1804 : construction du moulin à scie actuel,
  • 1846 : construction du moulin à farine actuel,
  • 1850 (vers) : construction du bureau seigneurial,
  • 1850 ; construction du moulin neuf,
    Article détaillé : Moulin neuf de l'île des Moulins.
  • 1967 : aménagement d'un parc de maisons mobiles sur l'île

Plusieurs espaces ont été aménagés : dès le passage sur l'île devant le bureau seigneurial, la zone muséale. En arrière, des zones récréatives avec un théâtre de verdure et diverses sculptures dont une remarquable par sa blancheur dans l'eau au nord de l'écluse des moulins.

On vient aussi à l'Île-des-Moulins pour y observer des oiseaux[9]. En effet, il est possible d'observer plus de 200 espèces d'oiseaux sur la Rivière des Mille Îles. Certains y sont rares comme le canard mandarin, l'harelde kakawi, la grande aigrette, l'arlequin plongeur ou encore le pluvier argenté.

Barrage du Moulin-Neuf

Barrage du Moulin-neuf

Le barrage du Moulin-Neuf[8] de type déversoir, permet de réguler le cours de la Rivière des Mille Îles et de contrôler les glaces au printemps.

En 1721, dès l'installation du premier moulin à farine sur l'Île-des-Moulins, un premier barrage est construit à 150 m en amont de l'actuel barrage pour garder un niveau d'eau minimum dans la rivière et dans l'écluse des moulins. Il relie l'île des Moulins à l'île Saint-Jean en passant par l'île aux Moutons. Le barrage permettait le fonctionnement des moulins à carder et à fouler tous deux remplacés en 1850 par le moulin neuf. Un canal est alors aménagé pour diriger l'eau sous la voûte du moulin.
En 1872 les Masson font construire un barrage à peu près à l'emplacement de l'actuel barrage.
En 1890 le barrage est reconstruit en béton.
En 1972, inquiet du risque d'inondations dû à la faiblesse de l'écluse des moulins, le propriétaire du lieu dynamite le barrage du moulin neuf. L'ouvrage subit d'importants dommages. Dans le but de préserver l'environnement, la ville de Terrebonne entreprend les démarches pour acquérir l'île et la faire classer site historique. Ce sera chose faite en 1973.

En 1979, le Ministère des Richesses naturelles du Québec fit reconstruire le barrage du Moulin-Neuf. Une passerelle piétonnière y est ajoutée.

Rivière des Mille Îles à Terrebonne
De gauche à droite : île Saint-Jean, île aux moutons et île-des-Moulins

Architecture sacrée

Église Saint-Louis-de-France
  • Église Saint-Louis-de-France au Vieux-Terrebonne. Elle a été fondée en 1723 par Louis Lepage de Sainte-Claire, prêtre du diocèse de Québec, curé de la paroisse de l’île Jésus et seigneur de Terrebonne. Elle appartient au Diocèse de Saint-Jérôme. L'église paroissiale Saint-Louis-de-France (1878) possède un orgue Casavant (1946). L'actuelle église construite autour de 1878, est la troisième depuis la fondation.

En 1880, le « bon monsieur Piché », curé, a fait exhumer les corps inhumés dans le sous-sol de la vieille église pour les placer dans la crypte de la nouvelle.

Autres

Monument-aux-Morts
  • Le monument-aux-Morts. Il est situé en bordure du boulevard des Braves, dans le petit Parc des Braves agrémenté d'un kiosque et de bancs permettant d'admirer l'Île-des-Moulins par-delà l'écluse des moulins.
  • l'ex-église anglicane St-Michael, située rue Saint-Louis dans le Vieux-Terrebonne. Convertie en édifice à bureaux.

Galerie

Jumelage

  • Drapeau de la France Vitré (France) depuis 1983.
    Depuis 1983, des échanges se font régulièrement entre des familles de Vitré et des familles de Terrebonne. Une portion de la rocade de Vitré se nomme « Avenue de Terrebonne ». À l'occasion du 25e anniversaire de ce jumelage, Terrebonne a nommé un de ses parcs « Le Jardin Vitré » et y a installé une plaque explicative.

Références

  1. Gouvernement du Québec, « Terrebonne », Répertoire des municipalités sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire
  2. Statistique Canada : Terrebonne
  3. Toponymie : Terrebonne
  4. Toponymie : Lachenaie
  5. Toponymie : La Plaine
  6. La population a quasiment doublé lors de la fusion avec les villes de Lachenaie et La Plaine
  7. Données provisoires pour 2009
  8. a et b Panneau d'interprétation du circuit historique de l'Île-des-Moulins
  9. Panneau du Club d'ornithologie de la région des moulins

Liens externes

Municipalités limitrophes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Terrebonne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Terrebonne — es una ciudad del oeste de Quebec, Canadá. Se encuentra en la Rivière des Mille Îles, al norte de Montreal y Laval. Población (censo 2001) 43.149. Esta ciudad está dividida en tres sectores, a saber Lachenaie, La Plaine y Terrebonne. Estos… …   Wikipedia Español

  • Terrebonne — Terrebonne, meaning good earth in French, is a place name for at least five places in North America:*Terrebonne, Quebec, a city in Western Québec and a suburb of Montreal. *Terrebonne, Oregon, a census designated place in Oregon notable for its… …   Wikipedia

  • Terrebonne — (deutsch: gute Erde) ist der Name folgender Orte in Nordamerika: Terrebonne (Québec), Stadt in der kanadischen Provinz Québec Terrebonne (Oregon), Census designated place im US Bundesstaat Oregon Terrebonne Parish, Parish im US Bundesstaat… …   Deutsch Wikipedia

  • Terrebonne — Terrebonne, OR U.S. Census Designated Place in Oregon Population (2000): 1469 Housing Units (2000): 561 Land area (2000): 4.515880 sq. miles (11.696075 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 4.515880 sq …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Terrebonne, OR — U.S. Census Designated Place in Oregon Population (2000): 1469 Housing Units (2000): 561 Land area (2000): 4.515880 sq. miles (11.696075 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 4.515880 sq. miles… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Terrebonne — 1 Original name in latin Terrebonne Name in other language Terbon, trbwn, kbk, tyrbwn, Тербон State code CA Continent/City America/Montreal longitude 45.70004 latitude 73.64732 altitude 18 Population 94703 Date 2010 09 22 2 Original name in latin …   Cities with a population over 1000 database

  • Terrebonne — Sp Terebònas Ap Terrebonne L JAV: Meksikos įl. dalis, u., apyg. (Luiziana), mst. (Oregonas); Kanada (Kvebekas) …   Pasaulio vietovardžiai. Internetinė duomenų bazė

  • Terrebonne — geographical name town Canada in Quebec N of Montreal population 43,149 …   New Collegiate Dictionary

  • Terrebonne — Fr. /terdd bawn /, n. a town in S Quebec, in E Canada, near Montreal. 11,769. * * * …   Universalium

  • Terrebonne — Fr. /terdd bawn /, n. a town in S Quebec, in E Canada, near Montreal. 11,769 …   Useful english dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.