Triple H


Triple H

Paul Michael Levesque

Accéder aux informations sur cette image commentée ci-après.

Triple H en tant que champion de la WWE, lors d'un épisode de SmackDown en 2008.

Données générales
Nom complet Paul Michael Levesque
Nom de ring Triple H
HHH
The Game
The King of Kings
The Cerebral Assassin
Hunter Hearst Helmsley
Jean-Paul Levesque
Terra Ryzing
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Né(e) le 27 juillet 1969 (1969-07-27) (42 ans),
Nashua, New Hampshire, Drapeau des États-Unis États-Unis
Taille 1,93 m (6 4)[1]
Poids 118 kg (260 lb)[1]
Catcheur (ou catcheuse) en activité
Fédération(s) World Championship Wrestling
World Wrestling Federation/Entertainment
Entraîné(e) par Wladek « Killer » Kowalski
Carrière pro. 24 mars 1992aujourd'hui

Paul Michael Levesque[2] (né le 27 juillet 1969 à Nashua), mieux connu sous le pseudonyme de Triple H (abréviation de son ancien nom Hunter Hearst Helmsley, parfois simplement écrit HHH) est un catcheur actuellement employé de la WWE.

Il a été le tout premier Champion du monde poids-lourds de la WWE et a possédé le titre cinq fois, et est également, après John Cena, le deuxième recordman du plus grand nombre de possessions du Championnat de la WWE qu'il a possédé huit fois, soit un total de treize titres mondiaux au cours de sa carrière (ce qui fait de lui le deuxième homme le plus titré mondialement de l'histoire, après Ric Flair et devant Hulk Hogan), mais le plus titré mondialement de la WWE. Il est également un triple champion du monde par équipe (deux fois Champion du monde par équipe de la WWE et une fois Champion par équipe de la WWE) et a été cinq fois Champion intercontinental de la WWE. Il est aussi le King of the Ring 1997 et le vainqueur du Royal Rumble 2002.

Sommaire

Carrière

Court passage à la World Championship Wrestling

En janvier 1994, Levesque signe pour une année de contrat avec la World Championship Wrestling (WCW)[3]. Au cours de son premier match télévisé, il combattit comme Heel et battit Brian Armstrong. Il continua à utiliser le nom de Terra Ryzing jusqu'à l'été 1994 puis il fut renommé Jean-Paul Lévesque[4]. Ce gimmick correspond aux origines françaises de son nom et on lui demanda de parler avec un accent français alors qu'il ne savait pas parler français[5]. Pendant cette période, il commença à utiliser sa prise de finition, le Pedigree.

Lévesque eut une courte rivalité avec Alex Wright qui culmina à Starrcade 1994. Entre la fin de l'année 1994 et le début de l'année 1995, Levesque joua en équipe pendant une brève période avec Lord Steven Regal, lequel jouait un aristocrate britannique, personnage proche de celui de Levesque qui jouait un aristocrate français. L'équipe dura peu de temps car Levesque rejoignit la WWF en janvier 1995 après que la WCW refusa de le lancer dans une carrière solo à sa demande.

World Wrestling Federation / Entertainment (1995-...)

Le 30 avril 1995 Hunter Hearst Helmsley entre à la World Wrestling Federation (future WWE). Il arrive sous le nom de Hunter Hearst Helmsley. Il a une rivalité avec Henry Goldwins.

Débuts

Hunter va devenir Triple H et conquérir à plusieurs reprises le titre intercontinental et le titre européen, en ayant des querelles notamment avec Owen Hart ou encore The Bulldog, et The Rock. Lors de son 1er Wrestlemania (WrestleMania 12 en 1996), HHH perd très rapidement en 1min36 contre l'Ultimate Warrior bien qu'il ait réussi à porter le Pedigree. Sa première victoire à WrestleMania est l'année suivante, à WrestleMania 13 en 1997 en battant Goldust. Le 21 octobre 1996 à Raw il remporte son premier titre intercontinental en battant Marc Mero notamment avec l'aide de Mr Perfect. Il perdra le titre le 13 février contre Rocky Maivia à Raw.

Durant cette période HHH est rejoint par une amazone qui lui servira de garde du corps : Chyna. Celle-ci lui permet de remporter de nombreux matchs en intervenant en sa faveur. Le 8 juin 1997, HHH gagne le tournoi du King Of The Ring, en battant Mankind en finale.

D-Generation-X (1997-2010)

Article détaillé : D-Generation X.

Plus tard HHH sera l'un des membre de la D-Generation X qui sera, en plus de HHH, initialement composée de Shawn Michaels, Chyna et Rick Rude. La D-Generation X va innover surtout par le langage grossier et les allusions sexuelles que ses membres vont adopter. Cela tranche avec l'orientation familiale que suivait traditionnellement la WWE. Il s'agissait en fait d'un changement de direction de l'équipe créative afin de faire face à la concurrence de la WCW. De nombreuses querelles vont opposer la Hart Foundation à la D-Generation X. Triple H va meme combattre face au regretté Owen Hart lors de Wrestlemania 14 en 1998 et il gagnera . Au Royal Rumble 1999, il arrive vingt-troisième mais se fait éliminer par Stone Cold Steve Austin. Au WWF St Valentine's Day Massacre, il perd avec X-Pac un match en équipe face à Kane et Chyna. À WrestleMania XV il gagne face à Kane par disqualification après que Chyna s'est retournée contre lui. Ce même soir il trahit X-Pac et rejoint la Corporation et fait un heel turn. La D-Generation-X a eu son propre Pay per view :"D-Generation-X in your house".

Au Backlash 1999, il bat X-Pac. Lors de l'édition 1999 de WWF Over the Edge, il perd face à The Rock. Au Fully Loaded 1999, The Game défait The Rock dans un Straps Match. Au SummerSlam 1999, il ne remporte pas le WWF Championship dans un Triple Threat Match contre le champion Mankind et Stone Cold Steve Austin. Le lendemain à Raw il remporte son premier WWF Championship contre Mankind, il perdra son titre le 16 septembre au profit de Mr McMahon.

Lors d'Unforgiven, il remporte le titre vacant de WWF Championship dans un Six-Pack challenge. À Rebellion, il conserve son titre face à The Rock dans un Steel Cage Match. À No Mercy, il bat Stone Cold Steve Austin dans un Anithing Goes Match. Au Survivor Series 1999, il perd son titre au profit du Big Show dans un Triple Threat Match avec The Rock. À Armageddon, il bat Vince McMahon dans un No Holds Barred Match grâce à Stephanie McMahon qui s'est retournée contre son père.

McMahon-Helmsley Faction (2000-2001)

Article détaillé : McMahon-Helmsley Faction.

Au Royal Rumble 2000, il défait Cactus Jack dans un Street Fight et conserve le WWF Championship. À No Way Out, il bat Cactus Jack dans un Hell in a Cell match et conserve le titre de la WWF. À WrestleMania 2000, il conserve le WWF Championship dans un Fatal Four Way Elimination match. Il perd son titre à Backlash contre The Rock avec Shane McMahon comme arbitre spécial de ce match. À Insurrextion 2000, il perd son match face à The Rock et face à Shane McMahon dans un Triple Threat Match. À Judgment Day 2000, il fait face une nouvelle fois à The Rock dans un Iron Man Match de 60 minutes. The Undertaker aide The Rock en attaquant Triple H et l'arbitre Shawn Michaels attribue un point supplémentaire à Triple H ce qui le fait finalement gagner. Triple H récupère le WWF Championship. Au King of the Ring 2000, Triple H perd son titre dans un match en équipe avec Vince McMahon et Shane McMahon contre Kane, The Rock et The Undertaker, The Rock récupère le WWF Championship . À Fully Loaded, Triple H bat Chris Jericho dans un Last Man Standing Match. Au SummerSlam 2000, il perd dans un Triple Threat Match contre Kurt Angle et The Rock qui conserve le WWF Championship. À Unforgiven, il bat Kurt Angle dans un No Disqualification Match avec Mick Foley comme arbitre spécial. À No Mercy, il bat Chris Benoit. Au Survivor Series 2000, il affronte Stone Cold dans un No Disqualification Match, le match est déclaré nul. À Armageddon 2000, il perd un Armaggedon Hell in a cell match pour tenter de récupérer le WWF Championship mais Kurt Angle conserve finalement son titre.

Au Royal Rumble 2001, il perd contre Kurt Angle pour le WWF Championship. À No Way Out 2001, il bat Stone Cold Steve Austin dans un 3 Stages of Hell Match. À WrestleMania X-Seven il perd contre Undertaker. À Raw, il bat Chris Jericho et gagne son troisième titre de champion intercontinental. La semaine suivante à Smackdown il perd le titre au profit de Jeff Hardy mais le reprend à Raw le lundi suivant. À Backlash 2001, il fait équipe avec le champion de la WWF Stone Cold Steve Austin et ils remportent le WWE World Tag Team Championship détenu par Kane et The Undertaker. À Insurrextion 2001, ils perdent leur match handicap face à The Undertaker où le titre de la WWF était en jeu. À Judgment Day, il perd son titre Intercontinental contre Kane dans un Chain match. À Raw, Steve Austin et lui perdent leur titre de champion par équipe face à Chris Jericho et Chris Benoit.

Blessé au quadriceps gauche, il doit s'arrêter de lutter pendant plusieurs mois.

Retour de blessure et Heel-Turn (2002)

Triple H gagnant le WWF Undisputed Championship.

Il retourne à RAW le 7 janvier 2002 et devient face et remporte le Royal Rumble 2002 en rentrant en 22e position, ce qui lui donne une chance pour le WWF Undisputed Championship à WrestleMania XVIII. Lors de WrestleMania XVIII, il défait Chris Jericho, le détenteur du titre de la WWE, pour gagner la ceinture. Mais à Backlash 2002, Triple H perd le titre face à Hulk Hogan à cause d'une intervention de l'Undertaker puis devient catcheur de SmackDown!. La rivalité entre Triple H et Chris Jericho se termine à Judgment Day 2002 par une victoire de Triple H dans un Hell in a Cell.

Triple H est drafté à Raw à cause de son ancien ami et coéquipier de la D-Generation X, Shawn Michaels. Puis ils se rencontrent à SummerSlam 2002 dans un Street Fight match où Michaels triomphe sur Triple H.

Le 2 septembre 2002, la WWE ne reconnaît qu'un seul champion à RAW et SmackDown!. Aussi, après SummerSlam 2002, le champion Brock Lesnar part à SmackDown! avec le championnat et RAW n'a pas de champion. Eric Bischoff, attribuera alors à Triple H le World Heavyweight Championship, un nouveau titre mondial. Il réussit ses défenses de titre contre Ric Flair, Rob Van Dam et Kane, mais perd sa ceinture au profit de Shawn Michaels dans le tout premier Elimination Chamber aux Survivor Series 2002. Il regagne le titre un mois après dans un Three Stages of Hell match à Armageddon 2002 en battant Shawn Michaels.

Evolution (2003-2005)

Triple H avec son sledgehammer.
Article détaillé : Evolution.

En janvier 2003, il forme l'Evolution avec Randy Orton, Ric Flair et Batista. Au Backlash 2003, lui, Chris Jericho et Ric Flair battent Kevin Nash, et booker T dans un Six Man Tag team match. Triple H conserve successivement son titre en perdant contre Scott Steiner à Royal Rumble 2003 (par disqualification) mais bat Steiner au No Way Out 2003. Triple H gagne un match à WrestleMania XIX contre un nouveau challenger, Booker T. Le prochain adversaire du champion est Kevin Nash. Triple H le bat à plusieurs reprises, au Insurrextion 2003 dans un Street Fight et dans un Hell in a Cell. Lors d'un Championship vs. Mask match à Raw, Triple H gagne contre Kane grâce aux interventions de ses équipiers, ce qui oblige Kane à retirer son masque. Triple H perd sa ceinture au profit de Goldberg à Unforgiven 2003 et reprend finalement le championnat à Armageddon 2003 en triomphant de Goldberg et Kane dans un No Disqualification Triple Threat match grâce aux interventions de ses coéquipiers. Après Armageddon, le clan domine alors le show Raw, après que tous les membres du clan eurent remporté tous les titres de Raw à Armageddon 2003: Triple H bat Goldberg pour gagner le World Heavyweight Championship, Randy Orton bat Rob Van Dam pour gagner l'Intercontinental Championship puis Ric Flair et Batista battent Les Dudley Boyz pour gagner le World Tag Team Championship.

Au Royal Rumble 2004, Triple H et Shawn Michaels se retrouvent dans un Last Man Standing match pour le titre mondial. Les deux hommes ne répondent pas au décompte de 10 de l'arbitre, Triple H conserve le World Heavyweight Championship. Triple H perd le World Heavyweight Championship à WrestleMania XX dans un Triple Threat match face à Shawn Michaels et Chris Benoit. Les trois hommes se retrouvent au Backlash 2004, pour le titre, dans un Triple Threat match, mais le canadien conserve sa ceinture. Il participe ensuite à une Battle Royal pour déterminer l'adversaire de Chris Benoit au Bad Blood 2004. Il finit dans les deux derniers avec Kane mais Michaels se venge en intervenant pour éliminer son ancien équipier. Triple H bat Michaels au Bad Blood 2004 dans un Hell in a Cell. Triple H demande ensuite un match contre Chris Benoit à Vengeance 2004 et ce match lui est accordé. Il va ensuite se servir de Eugene pour faciliter sa victoire pour le titre. Lors de son match, Eugene frappe accidentellement Triple H avec une chaise, ce qui permet au canadien de remporter le match. En colère contre Eugene, Triple H le défait à Summerslam 2004. Alors même que son coéquipier Randy Orton réussit à battre Chris Benoit, obtenant ainsi la ceinture, Triple H, Ric Flair et Batista sont alors sortis de l'Evolution ce qui déclencha le passage de Randy Orton de heel à face. Au Unforgiven 2004, il reprend le titre en battant Randy Orton. Le 22 mars Triple H eut un match pour le titre de la WWE contre Eddie Guerrero, cela a alors donné un RAW vs Smackdown, le match est remporté par Eddie. Après le match les catcheurs de Raw et de Smackdown interviennent et se battent entre eux. Le 29 novembre 2004 à Raw, il défend le titre dans un Triple Threat match contre Chris Benoit et Edge, mais le match est très controversé et le titre est déclaré vacant.

Le championnat est ensuite remis en jeu à la New Year's Revolution 2005 dans un Elimination Chamber. Triple H gagnera et entamera son 10e règne. Mais un nouvel évènement va perturber le champion du monde, son coéquipier Batista décide de lui tourner le dos. Triple H est battu par Batista à WrestleMania 21. Triple H tente de récupérer le championnat, mais il perd deux occasions à Backlash 2005 dans un match normal et à la Vengeance 2005 dans un Hell in a Cell. Avant l'édition de Vengeance 2005, Triple H bat Batista dans un match par équipe. Après le Hell in a Cell il prend un pause de 4 mois pour une blessure au cou. Triple H revient à Raw le 3 octobre 2005 dans un WWE Homecoming, toujours heel. Il fait équipe avec Ric Flair contre Chris Masters et Carlito. Triple H et son coéquipier remportent le match, mais à la fin du match, Triple H tourne le dos à Ric Flair : il lui assène un coup de sledgehammer, ce qui entraîne une rivalité entre Ric Flair et Triple H. Les deux hommes se rencontrent à Taboo Tuesday 2005 pour le WWE Intercontinental Championship (Ric Flair étant alors champion intercontinental) dans un Steel Cage match dont Ric Flair sort vainqueur. Puis Ric Flair perd aux Survivor Series 2005 dans un Last Man Standing match face à Triple H. Ce No-Title match signera la fin de la rivalité entre les deux hommes.

Face-Turn,Renaissance de D-Generation X et rivalité avec Rated RKO (2006-2007)

Triple H et Shawn Michaels lors de leur entrée sur le ring.
Article détaillé : D-Generation X.

Triple H participe au Royal Rumble 2006, afin de devenir le challenger numéro 1 pour le WWE Championship détenu par John Cena, il rentre 1er mais il est éliminé en 28e position. Puis il participe au Road to WrestleMania Tournament, encore une fois afin d'obtenir la place de prétendant au titre, à WrestleMania 22, pour le WWE Championship. Il gagne la finale en battant Big Show et Rob Van Dam dans un Triple Threat match. Triple H perd son match pour le titre à WrestleMania 22, par abandon, sur un STF-U de Cena. À Backlash 2006, Triple H tente de nouveau sa chance pour le titre, mais cette fois-ci, dans un Triple Threat match, face à John Cena et Edge, mais c'est Cena qui sort victorieux. Frustré par sa défaite, Triple H prend son sledgehammer et frappe ses deux adversaires, puis exécute les Crotch Chops de la D-Generation X. Après ça, on découvre qu'il devient un personnage Tweener vis-à-vis du public.

Il abandonne alors sa quête du titre de la WWE et se range au côté des McMahon (Vince McMahon et Shane McMahon) et du Spirit Squad, qui étaient en rivalité contre Shawn Michaels. Au mois de juin, Triple H semble se ranger au côté de Shawn Michaels. Triple H sauve Shawn Michaels qui se fait malmener par le Spirit Squad (5 contre 1), ce qui officialisent un face turn. Puis c'est au tour de Shawn Michaels de lui rendre la pareille durant un match contre la Spirit Squad. Ces évènements signent la renaissance de la D-Generation X

À Vengeance 2006, Triple H et Shawn Michaels battent la Spirit Squad facilement, la Spirit Squad abandonne la rivalité contre la D-Generation X. Le duo de la DX fait alors la guerre contre les McMahons et The Big Show. La DX bat alors les McMahon à SummerSlam 2006. Leur dernier match est à Unforgiven 2006 dans un Hell in a Cell contre les McMahon et The Big Show. La rivalité entre les McMahon et la D-Generation X s'éteint après la défaite de McMahon et de The Big Show. Les deux membres de la D-Generation X, étant alliés du champion de la WWE, John Cena, interviennent dans un Steel Cage match entre Edge et John Cena. Triple H et Shawn Michaels privent Edge de la ceinture pour permettre à John Cena de remporter ce match. Après cette défaite, Edge se joint alors à Randy Orton pour fonder le Team Rated RKO, qui s'oppose à la D-Generation X. Triple H affronte alors à deux reprises Orton. Le 16 octobre, il défait Orton, mais le 23 octobre il est battu par Orton, grâce à l'intervention d'Eric Bischoff. À Cyber Sunday 2006, la DX perd face à Randy Orton et Edge. C'est la première défaite de la DX depuis leur reformation. Ils gagnent ensuite contre l'équipe Rated-RKO aux Survivor Series 2006 dans un Traditionnal Elimination match.

À New Year's Revolution 2007, la DX essaya de gagner le World Tag Team Championship qui est détenu par Rated-RKO, mais au cours du combat, Triple H se blesse au muscle quadriceps fémoral après avoir pris Randy Orton en Spinebuster. Il n'y a pas de gagnant. Il sera obligé de quitter le ring pendant au moins 8 mois, laissant Michaels seul.

King of Kings (2007–2009)

Triple H durant son règne de Champion de la WWE.

Durant la période de repos de Triple H, King Booker provoque Triple H et Jerry Lawler. King Booker a aussi utilisé la musique d'entrée The King of Kings pour provoquer Triple H. À SummerSlam 2007, Triple H revient au ring en battant King Booker. Après une dispute au Carlito's Cabana de Carlito, une rivalité éclate entre lui et Carlito. Le 3 septembre, Triple H bat Umaga et Carlito après qu'Umaga a refusé d'exécuter un ordre de l'arbitre. À la fin du match, les deux hommes attaquent Triple H, mais celui-ci reprend le contrôle et inflige des blessures à Umaga avec son Sledgehammer. Il affronte Carlito à Unforgiven 2007 et le bat dans un No Disqualification Match (règle appliquée seulement pour Carlito). À No Mercy 2007, il défait le WWE Champion, Randy Orton (attribué par Mr.McMahon suite aux blessures de John Cena, l'ancien champion) pour son 6e WWE Championship et son 11e titre de champion du monde. Il bat Umaga pour sa première défense. Mécontent, Randy Orton demande un match revanche à Vince McMahon et celui-ci accepte. Triple H perd sa ceinture au profil d'Orton dans un Last Man Standing Match le soir même. Le 8 octobre 2007, Triple H bat Orton et Umaga par disqualification dans un Handicap Match, puis s'absente deux semaines, à cause d'une blessure à l'abdomen causée par Orton et Umaga après le match.

Une rivalité est déclarée entre Triple H et Umaga. Lors du Cyber Sunday 2007, Triple H sort vainqueur d'un Street Fight contre Umaga. Le 29 octobre à Raw, Triple H se fait malmener dans un Handicap Match contre Umaga et Randy Orton. Il perd le match par disqualifiaction après que Shawn Michaels est venu l'aider. La DX se reforme pour une nuit seulement le 5 novembre, et bat Umaga et Orton. Aux Survivor Series 2007, dans un Traditionnal Elimination Match, Triple H, en tant que capitaine de son équipe, bat l'équipe d'Umaga quand Triple H et Jeff Hardy restent les deux survivants. Triple H commence à s'allier avec Jeff Hardy après être venu en aide pour Hardy qui se faisait malmener par Umaga et Snitsky le 21 novembre. La semaine qui suit, le 28 novembre, Triple H et son nouvel allié triomphent d’Umaga et Snitsky. La rivalité s'éteint par une victoire de Jeff Hardy au Armageddon 2007. Lors du 31 décembre, Triple H se bat contre son mentor, Ric Flair. Il perd par disqualification après que Regal a frappé Flair avec un poing américain. Lors du 7 janvier, Triple H gagne contre William Regal dans un First Blood Match. Le 14 janvier, il perd contre Snitsky par disqualification car il l'a frappé avec une chaise. Le 21 janvier, il est dans un Top-rope Gauntlet Match où il se bat contre Snitsky, Mark Henry, face auquel il éprouve quelques difficultés, et William Regal pour enfin se qualifier au Royal Rumble.

Lors du Royal Rumble 2008, il entre le 29e mais il est éliminé par John Cena qui remporte le Royal Rumble et une qualification directe pour WrestleMania XXIV. A No Way Out 2008, il participe à une Elimination Chamber en compagnie de Shawn Michaels, JBL, Chris Jericho, Umaga et de Jeff Hardy qu'il élimine en dernier pour remporter une qualification pour le WWE Championship à WrestleMania XXIV. Mais Triple H rate une occasion de gagner le WWE Championship lors de WrestleMania XXIV, perdant un Triple Threat Match avec Cena et Randy Orton. The Game porte le Pedigree sur Cena mais Orton effectue son Concussion Kick sur Triple H et réalise le tombé sur Cena, et conserve le WWE Championship.

Le 7 avril à Raw, il obtient une place pour un match pour le WWE Championship à Backlash 2008 contre John Cena, Randy Orton et JBL suite à sa victoire dans un Handicap Match contre Orton et JBL. A Backlash 2008, il remporte un Fatal Four Way Elimination Match contre John Cena, Randy Orton et JBL pour s'approprier son 7e WWE Championship. Triple H réussit sa première défense face à Randy Orton à Judgment Day 2008 dans un Steel Cage Match. A One Night Stand 2008, il gagne contre Randy orton et le blesse gravement à la clavicule.

SmackDown

Le 23 juin, lors du Draft 2008, Triple H bat Mark Henry. Avec cette victoire, Rey Mysterio est drafté à Raw. Triple H perd une Battle Royale à la fin du show contre Edge et est drafté à SmackDown. Puis il gagne à Night Of Champions 2008 contre John Cena. Suite à l'annonce de Vickie Guerrero, Triple H défend son titre de la WWE au Great American Bash 2008 face à Edge.

Lors de Summerslam 2008, Triple H défait The Great Khali avec un Pedigree. Lors de WWE Unforgiven 2008 il conserve sa ceinture WWE Championship face à Jeff Hardy, MVP, The Brian Kendrick et Shelton Benjamin dans un Scramble Match[6]. Lors No Mercy 2008, Triple H gagne contre Jeff Hardy et conserve donc son titre.

À Cyber Sunday le public a le choix de voter pour Jeff Hardy ou pour Vladimir Kozlov ou Jeff Hardy et Vladimir Kozlov dans un Triple Threat Match. The Game conserve le WWE Championship face au choix du WWE Universe, Jeff Hardy. Au 800e épisode de Raw il reforme DX avec Shawn Michaels pour se battre contre The Miz et John Morrison et en sortent vainqueurs. Il affronte Vladimir Kozlov et Jeff Hardy dans un Triple Threat Match aux Survivor Series, mais le matin du Triple Threat Match Jeff se fait agresser dans l'hôtel où il séjourne à Boston et se fait donc remplacer dans les derniers instants du match par Edge qui gagne le WWE Championship.

Lors du SmackDown du 29 novembre 2008, Triple H gagne un match contre Shelton Benjamin dans un Beat The Clock Challenge. Mais les arbitres officiels regardent les ralentis et constatent que les tombés de Jeff Hardy et The Game ont eu lieu en même temps. Le site de la WWE annonce officiellement un Triple Threat Match pour le titre de la WWE championship entre Triple H, Edge et Jeff Hardy. Lors du Triple Threat Match à Armageddon 2008, Triple H porte le Pedigree sur Edge puis tente le tombé mais suite à une intervention de Vladimir Kozlov il ne gagne pas, Jeff Hardy remporte le WWE Championship après une Swanton bomb, et un tombé sur Edge, privant ainsi Triple H d'un 13e titre de champion du monde.

Lors du SmackDown du 16 janvier 2009, Vickie Guerrero annonce que si MVP perd face au Big Show dans un Last Man Standing, Triple H perdra sa place au Royal Rumble. Pendant ce match il intervient en mettant un coup de Sledgehammer au Big Show, MVP gagne le match et Triple H participera au Royal Rumble.

Raw et rivalité avec The Legacy (2009)

Triple H préservant le WWE Championship face à Randy Orton lors de Wrestlemania XXV.

Lors du Royal Rumble 2009, il rentre en 7e position et est dernier participant avec Randy Orton alors leader de The Legacy mais perd le match, alors qu'il élimine Cody Rhodes et Ted DiBiase Jr, les deux autres membres de The Legacy. Lors de l'épisode du 30 janvier de SmackDown il gagne un Triple Threat Match contre Vladimir Koslov et The Great Khali et se qualifie pour l'Elimination Chamber Match de SmackDown. Lors de No Way Out 2009, il participe à une Elimination Chamber et élimine The Undertaker en dernier pour remporter le WWE Championship pour la 8e fois de sa carrière et gagner son 4e Elimination Chamber, un record qu'il détient encore.

Lors de Wrestlemania XXV, il bat Randy Orton et conserve le WWE Championship[7]. Lors du Raw du 6 avril, Batista fait son retour et aide Triple H et Shane McMahon des mains de la Legacy. Lors du Raw du 13 avril, il est drafté à Raw après la victoire de John Cena sur Jack Swagger. Lors du Raw du 20 avril, Triple H perd face à Randy Orton dans un match sans disqualification suite à l'intervention de Cody Rhodes et Ted DiBiase. Lors de Backlash 2009, il perd avec Shane McMahon et Batista contre Randy Orton, Cody Rhodes et Ted DiBiase et perd son WWE Championship au profit d'Orton et se blesse par la même occasion.

Le 8 juin 2009, il fait son grand retour à Raw et attaque Ted DiBiase Jr. et Cody Rhodes avec son Sledgehammer puis s'attaque à Randy Orton. Il parvient à battre les trois membres. Lors du Raw du 15 juin, il affronte John Cena, Big Show et Randy Orton dans un Fatal-Four-Way Match pour le WWE Championship. C'est Randy Orton qui remporte le titre. Lors du Raw du 22 juin, il ne remporte pas le WWE Championship face à Randy Orton dans un Last Man Standing Match car les deux hommes ne se sont pas relevés au compte de 10. À The Bash 2009, il affronte Randy Orton pour le WWE Championship dans un Three Stages of Hell Match. Il ne remporte pas le titre à cause de l'intervention des Priceless dans le Stretcher Match, mais après le match il assène un coup de Sledgehammer sur la tête de Randy Orton.

Le 6 juillet à Raw, il affronte John Cena pour déterminer qui affrontera Randy Orton à Night of Champions 2009. Après une intervention de Cody Rhodes et Ted DiBiase Jr., il est décidé qu'ils affronteront tous les deux Randy Orton dans un Triple Threat Match à Night of Champions 2009 où Randy Orton reste champion. Lors du Raw du 27 juillet il est éliminé du Beat The Clock Challenge pour devenir challenger au WWE Championship dans un match contre la montre face à Cody Rhodes suite à l'intervention de Ted DiBiase Jr..

Reformation de DX, rivalité avec Sheamus et blessure (2009-2010)

Le 17 août à Raw, Triple H et Shawn Michaels reforment la DX, et défont The Legacy à SummerSlam 2009. Lors de Breaking Point 2009, ils perdent face à The Legacy dans un Submissions Count Anywhere Match car DiBiase et Rhodes ont mis Triple H K.O avant le match et se sont attaqués à deux sur Shawn Michaels. Leur rivalité prend fin lors de Hell in a Cell 2009 où la DX gagne dans un Hell in a Cell Match. Lors de Bragging Rights son équipe, l'équipe de Raw, perd face à celle de SmackDown après une trahison de Big Show. Lors de Survivor Series 2009, il affronte Shawn Michaels et John Cena pour le WWE Championship, mais Cena le conserve.

Lors de TLC 2009, DX défont Chris Jericho et Big Show et remportent les WWE Unified Tag Team Championship dans un TLC Tag Team Match. Le 14 décembre à Raw, ils conservent leurs titres en perdant par disqualification contre Big Show et Chris Jericho. Le 25 décembre, lors de l'édition spéciale Noël de SmackDown, ils conservent leurs titres en battant la Hart Dynasty. Le 8 février à Raw, DX perd les WWE Unified Tag Team Championship face à The Miz et Big Show, dans un Elimination Triple Threat Tag Team Match incluant également la Straight Edge Society à cause d'une incompréhension entre les deux hommes.

Lors de l'Elimination Chamber 2010, Triple H participe à l'Elimination Chamber Match de Raw que John Cena gagne en l'éliminant en dernier avec son STF. Peu de temps après, il commença une rivalité avec Sheamus, que Triple H a éliminé dans l'Elimination Chamber, conduisant à un match entre les deux à WrestleMania XXVI que Triple H gagne. Les deux avaient une revanche à prendre à Extreme Rules 2010, décidé comme le Street Fight de la soirée, match que Triple H perd, attaqué avant le match par Sheamus.

Il subit une déchirure du biceps après son match à Extreme Rules suite aux attaques de Sheamus. Il est revenu exceptionnellement lors du Supershow du Fan Appreciation Day le 30 octobre 2010 en affrontant Alberto Del Rio, puis lors de Tribute To The Troops avec Shawn Michaels. Triple H exerce en même temps un rôle de conseiller du président Vince McMahon.

Retour pour WrestleMania XXVII

Il fait son retour le 21 février 2011 à Raw en même temps que The Undertaker. Il fixe avec lui le panneau de Wrestlemania qui pend au-dessus de l'arène. Triple H et The Undertaker s'affronteront donc à WrestleMania XXVII. Le 11 mars à SmackDown, il accepte de l'affronter dans un No Holds Barred Match.

Lors de WrestleMania XXVII, Triple H perd le match en abandonnant suite au Hell's Gate d'Undertaker. Il réapparait le lendemain à Raw pour saluer et remercier son adversaire pour la qualité du match avant de lui souhaiter un bon rétablissement.

Chief Operating Officer (COO) de la WWE (Juillet 2011- Octobre 2011)

Le 18 juillet, Triple H apparaît et révèle que des dirigeants de la WWE se sont réunis le matin même et ont destitué Vince McMahon de son poste de Chief operating officer de la fédération pour le nommer à lui et réengage John Cena par la même occasion. Il s'agit en fait d'une storyline. En obtenant ce poste de directeur Triple H n'est plus considéré comme un catcheur et a été enlevé du roster de Raw.

Lors du Raw du 25 juillet, il effectue un discours en remerciant Vince McMahon pour son travail à la fédération. Il annonce alors que Rey Mysterio affrontera John Cena pour le WWE Championship lors du Main Event, où Cena l'emportera.

Il revient à SmackDown le 29 juillet, où il annonce que Christian affrontera Randy Orton dans un No Holds Barred Match pour le World Heavyweight Championship à SummerSlam (2011). Lors du Raw suivant, il annonce un match entre John Cena et CM Punk pour déterminer l'Undisputed Champion lors de SummerSlam où il sera l'arbitre spécial du match. À SummerSlam 2011, il fait une faute d'arbitrage alors que Cena avait le pied sur la corde et donc CM Punk devient le nouveau WWE Undisputed Champion. Après le match Alberto Del Rio encaissera sa mallette et deviendra le nouveau champion suite à l'agression de Kevin Nash sur Punk.

Le 22 août à Raw il organise un match entre John Cena et CM Punk pour déterminer le challenger au WWE Championship. Pendant le match Diesel intervient et distrait CM Punk, John Cena remporte donc le match. La semaine suivante à Raw, Triple H organise un match à Night of Champions (2011) entre Punk et Nash. Mais à la fin du show, Triple H dit à Punk qu’il a parlé avec le « Board of Diretors » (directoire) et que son match contre Nash est annulé. Le chairman annonce ensuite qu’il affrontera CM Punk à la place de Nash. Lors du SuperSmackDown a lieu la signature de leur match lors de Night of Champions, pendant la signature Diesel frappe CM Punk et Triple H. Lors du Raw SuperShow du 5 septembre, il vire Kevin Nash et plus tard dans la soirée il annonce qu'il affrontera Punk dans un No Disqualification Match mais ce dernier rajoute que si Triple H perd il devra démissionner de son poste, stipulation que HHH accepte [8]. À Night of Champions, il bat CM Punk et conserve son poste de COO de la WWE. Pendant leur match, R-Truth, The Miz et Kevin Nash sont intervenus. Le lendemain à Raw, il licencie The Miz et R-Truth, parce que il les trouvait trop insolent et ont frappé des officiels.

Retour sur les rings et blessure (2011-...)

Lors du Hell in a Cell (2011), à la fin du match qui opposaient John Cena, CM Punk et Alberto Del Rio, ces derniers se font violemment attaquer par The Miz et R-Truth qui n'hésitent pas à frapper aussi les arbitres et le cameraman qui était dans la cage. Le lendemain à Raw, après ce qui s'est passé lors du PPV, tous les catcheurs de la WWE (RAW, SmackDown et Divas), les arbitres, les cameramen et les commentateurs se mettent d'accord pour ne pas accorder le vote de confiance à Triple H en tant que COO, en raison d'un manque de sécurité face à leur métier. Ils quittent le ring et ses alentours, le laissant seul face au public, sans cameraman, Booker T, Michael Cole et Jim Ross ayant quitté leur poste[9]. Dans une vidéo exclusive après Raw, Triple H porte un Pedigree à Zack Ryder et fait le X de D-Generation X avant de partir[10]. Lors du Raw suivant, Vince McMahon effectue son retour et annonce que son gendre n'est plus le General Manager de Raw et que John Laurinaitis le devient par intérim. Triple H reste cependant, le COO de la compagnie. Plus tard dans la soirée, il viendra en aide à CM Punk contre R-Truth et The Miz.

À Vengeance il fait équipe avec CM Punk et perd face à The Awesome Truth à cause d'une intervention de Kevin Nash. Lors du Raw du 24 octobre, il se fait attaquer encore une fois par Kevin Nash avec un marteau. Il souffre d'une fracture et sera absent 6 semaines à compter du 24 octobre[11].

Caractéristiques

Triple H executant son pedigree sur John Cena.
Triple H exécutant son entrée sur le ring sur la seconde corde pour son retour en 2007
  • Surnoms :
    • The Game
    • The King of Kings
    • The Cerebral Assassin
    • The Connecticut Blue-blood
  • Musiques d'entrée :
    • Break It Down (thème utilisé pour D-Generation X)
    • My Time de The DX Band
    • The Game de Drowning Pool
    • Line In The Sand de Motörhead (en tant que membre d'Evolution)
    • The Game de Motörhead
    • King of Kings de Motörhead
    • For Whom The Bell Tolls de Metallica(Lors de son entrée a Wrestlemania 27)

Palmares et accomplissement

  • Independent Wrestling Federation
    • 1 fois IWF Heavyweight Champion[13]


Classements de magazines

Année 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
Rang 225 en augmentation 84 en augmentation 79 en augmentation 31 en augmentation 24 en diminution 26 en augmentation 1 en diminution 6 en diminution 10 en augmentation 2 en diminution 3 en diminution 4 en diminution 21 en diminution 51 en augmentation3 en augmentation 1 en diminution 11 NC
Référence [24] [25] [26] [27] [28] [29] [30] [31] [32] [33] [34] [35] [36] [37] [38] [39] [40] [41]


Président de la World Wrestling Entertainment \ WWE Inc.
Prédécesseur :
Vince McMahon
Triple H
18 juillet 2011
Successeur :
Vince McMahon

Filmographie

Vie personnelle, Records et Anecdotes

  • Il a épousé Stephanie McMahon en 2003. Ils ont eu trois filles, Aurora Rose Levesque, née en 2006, Murphy Claire Levesque, née en 2008 et Vaughn Evelyn Levesque, née en 2010.
  • Il est le parrain d'Alanna Marie Orton, la fille de Randy Orton.
  • Il est l'oncle de la chanteuse JoJo.
  • Il était dans le Guiness World 2010 avec ses 8 titres de champion de la WWE, en tant qu'homme ayant remporté le plus de fois ce titre, mais il fut dépassé par John Cena.
  • Il est le deuxième plus grand champion de l'histoire ayant été à la WWE en ayant remporté au total 13 titres de champions du monde et WWE, derrière Ric Flair qui en a possédé 16.
  • Il est le catcheur ayant remporté le plus de victoires en Elimination Chamber, 4 au total.
  • Il est le deuxième catcheur ayant perdu le moins de fois dans un Hell In A Cell, 2 fois au total sur 8. 1 fois contre The Undertaker et 1 fois contre Batista.
  • Il fait partie des légendes dans le jeu WWE legends of Wrestlemania et en tant que WWE superstar dans WWE All Star.
  • The Undertaker, Mark Henry, Goldust, Christian, Kane, Big Show sont les seules stars des années 1990 à la WWE à y être encore en activité aujourd'hui.

Notes et références

  1. a et b Bio de Paul Michael Levesque sur atch Arena
  2. (en) Wrestler snapshot: Triple H - stats and bio - Brief Article sur BNET. Mis en ligne le août 2002
  3. Alex Marvez, « Triple Threat (p. 2) », Wrestling Digest, avril 2001
  4. Baer, Randy and R. D. Reynolds. Wrestlecrap: The Very Worst of Pro Wrestling (p.204)
  5. Alex Marvez, « Triple Threat (p. 3) », Wrestling Digest, April 2001
  6. (en) Résultats Unforgiven 2008 sur SLAM! Wrestling. Mis en ligne le 8 septembre 2008, consulté le 23 juillet 2009
  7. (en) WWE WrestleMania 25, résultats sur Online World of Wrestling. Consulté le 24 juillet 2009
  8. http://fr.wwe.sevenload.com/videos/ZLWDVoy-Raw-05-09-2011-Triple-H-et-CM-Punk-acceptent-une-stipulation-sans-disqualification-a-Night-of-Champions
  9. (en) WWE COO Triple H confronted disgruntled Superstars. Consulté le 27 octobre 2011.
  10. WWE.com Exclusive: Triple H contre le vote de Zack Ryder d'un Pedigree après Raw Supershow
  11. (en) Kara A. Medalis, « Injury update: Triple H », 25 octobre 2011.
  12. « Numéro spécial : Prises de finition », dans Top Catch, no 2, août 2009, p. 34 (ISSN 1968-9454) 
  13. (en) tOa Triple H Biography sur the Other arena. Consulté le 3 juillet 2009
  14. (en) Title History: WWE Championship sur WWE. Consulté le 3 juillet 2009
  15. (en) Title History: World Heavyweight Championship sur WWE. Consulté le 3 juillet 2009
  16. (en) Title History: Intercontinental sur WWE. Consulté le 3 juillet 2009
  17. (en) Title History: European sur WWE. Consulté le 3 juillet 2009
  18. (en) Title History: World Tag Team: Stone Cold & Triple H sur WWE. Consulté le 3 juillet 2009
  19. (en) Triple H Bio sur WWE. Consulté le 3 juillet 2009
  20. (en) Royal Rumble 2002: Rumble Match sur WWE. Consulté le 3 juillet 2009
  21. a et b (en) Pro Wrestling Illustrated Award Winners Feud of the Year sur Wrestling Information Archive. Consulté le 3 juillet 2009
  22. (en) Pro Wrestling Illustrated Award Winners Match of the Year sur Wrestling Information Archive. Consulté le 3 juillet 2009
  23. (en) Pro Wrestling Illustrated Award Winners Most Hated Wrestler of the Year sur Wrestling Information Archive. Consulté le 3 juillet 2009
  24. Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1994, Internet Wrestling Database. Consulté le 3 septembre 2011
  25. Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1995, Internet Wrestling Database. Consulté le 3 septembre 2011
  26. Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1996, Internet Wrestling Database. Consulté le 3 septembre 2011
  27. Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1997, Internet Wrestling Database. Consulté le 3 septembre 2011
  28. Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1998, Internet Wrestling Database. Consulté le 3 septembre 2011
  29. Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 1999, Internet Wrestling Database. Consulté le 3 septembre 2011
  30. Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2000, Internet Wrestling Database. Consulté le 3 septembre 2011
  31. Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2001, Internet Wrestling Database. Consulté le 3 septembre 2011
  32. Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2002, Internet Wrestling Database. Consulté le 3 septembre 2011
  33. Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2003, Internet Wrestling Database. Consulté le 3 septembre 2011
  34. Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2004, Internet Wrestling Database. Consulté le 3 septembre 2011
  35. Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2005, Internet Wrestling Database. Consulté le 3 septembre 2011
  36. Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2006, Internet Wrestling Database. Consulté le 3 septembre 2011
  37. Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2007, Internet Wrestling Database. Consulté le 3 septembre 2011
  38. Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2008, Internet Wrestling Database. Consulté le 3 septembre 2011
  39. Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2009, Internet Wrestling Database. Consulté le 3 septembre 2011
  40. Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2010, Internet Wrestling Database. Consulté le 3 septembre 2011
  41. Pro Wrestling Illustrated (PWI) 500 de 2011, Internet Wrestling Database. Consulté le 3 septembre 2011
  42. Pacific Blue, Seduced sur l’Internet Movie Database - Version plus complète en anglais
  43. Blade Trinity sur l’Internet Movie Database - Version plus complète en anglais

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Triple H de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Triple H — during his ring entrance. Ring name(s) Triple H Hunter Hearst Helmsley Jean Paul Lévesque Terra Ryzin Billed height …   Wikipedia

  • triple — [ tripl ] adj. et n. m. • 1380 sens 4; treble, tribleXIIe XIIIe; lat. triplus, var. de triplex 1 ♦ Qui équivaut à trois, se présente comme trois. Un triple rang de perles. Triple menton. « Peintre, poète et musicien, il saisit tout sous un triple …   Encyclopédie Universelle

  • triplé — triple [ tripl ] adj. et n. m. • 1380 sens 4; treble, tribleXIIe XIIIe; lat. triplus, var. de triplex 1 ♦ Qui équivaut à trois, se présente comme trois. Un triple rang de perles. Triple menton. « Peintre, poète et musicien, il saisit tout sous un …   Encyclopédie Universelle

  • Triple J — City of license Various Broadcast area  Australia: FM, internet, di …   Wikipedia

  • Triple P — (engl. für Dreifaches P von Positive Parenting Program) ist ein auf klinisch psychologischer Grundlage aufbauendes Erziehungsprogramm. Es wurde von Matt Sanders und seiner Arbeitsgruppe an der University of Queensland in den 1980ern entwickelt,… …   Deutsch Wikipedia

  • Triple — Tri ple, a. [L. triplus; tri (see {Tri }) + plus, as in duplus double: cf. F. triple. See {Double}, and cf. {Treble}.] 1. Consisting of three united; multiplied by three; threefold; as, a triple knot; a triple tie. [1913 Webster] By thy triple… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Triple j tv — (formerly jtv) is the name given to a series of Australian television programmes which started broadcast in July 2006 as a television spin off of national radio broadcaster Triple J. They are broadcast on ABC1 and ABC2 as well as available online …   Wikipedia

  • Triple — Triple, a doublet of treble or threefold (from Latin triplus, triple ; cf. double from duplus), is used in several contexts: Triple metre, a musical metre characterized by a primary division of three beats to the bar Ken Follett involving a… …   Wikipedia

  • triple-A — ˌtriple ˈA adjective FINANCE a triple A rating for a company shows that it is one of the safest to lend money to: • It s the only major bank based in New York that still has a triple A credit rating. * * * Ⅰ. triple A UK US adjective FINANCE ►… …   Financial and business terms

  • Triple A — Systeme (oder AAA Systeme, kurz AAA) werden in großem Umfang bei kabelgebundenen und mobilen Netzwerk Betreibern sowie Internetdienstanbietern eingesetzt. Die drei A stehen dabei für Authentifizierung (engl. authentication), Autorisierung (engl.… …   Deutsch Wikipedia

  • triple — Triple. adj. des deux genres. Qui contient trois fois le simple, en nombre, ou en estenduë. Proportion triple. triple semelle. triple estage. Il est quelquefois subst. Je payeray le triple si... je gageray le double, le triple contre le simple.… …   Dictionnaire de l'Académie française


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.