Breuil-le-Vert


Breuil-le-Vert
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Breuil.

49° 21′ 42″ N 2° 26′ 15″ E / 49.3616666667, 2.4375

Breuil-le-Vert
Église et ferme du prieuré
Église et ferme du prieuré
Armoiries
Administration
Pays France
Région Picardie
Département Oise
Arrondissement Clermont
Canton Clermont
Code commune 60107
Code postal 60600
Maire
Mandat en cours
Jean-Philippe Vichard
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays du Clermontois
Site web Site Internet officiel de la mairie de Breuil-le-Vert
Démographie
Population 2 823 hab. (2007)
Densité 383 hab./km²
Gentilé Brétuvelier
Géographie
Coordonnées 49° 21′ 42″ Nord
       2° 26′ 15″ Est
/ 49.3616666667, 2.4375
Altitudes mini. 45 m — maxi. 150 m
Superficie 7,37 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Breuil-le-Vert est une commune française, située dans le département de l'Oise et la région Picardie. Elle fait partie de l'aire urbaine de Clermont.

Sommaire

Géographie

Localisation

Breuil-le-vert et ses environs, carte de Cassini

La commune de Breuil-le-Vert est située à 68 km de Paris, 27 km de Beauvais, 32 km de Compiègne et 67 km d'Amiens.

C'est une commune du canton de Clermont et de l'arrondissement de Clermont. Elle est située dans la communauté de communes du Pays du Clermontois.

Topographie et géologie

L'église est située à 54m, la mairie à 50m d'altitude. Le moulin à eau se situe à 50 m également, le hameau de Cannetcourt est à 88 m et Rotheleux est situé à 82 m. Giencourt est situé plus bas à 52 m. Le point le plus haut de la commune se situe à 150 m sur le plateau d'Auvillers à la limite avec la commune de Neuilly-sous-Clermont, le point le plus bas est à 45 m sur les bords de la Brêche.

Hydrographie

Le moulin à eau de Breuil-le-Vert
Article détaillé : La Brêche.

Le bourg de Breuil-le-Vert est situé sur les bords de la Brêche, la Béronnelle affluent de cette rivière passe dans les marais à la limite de la commune de Breuil-le-Sec. Le ru Sainte-Catherine prend sa source à Lierval (Neuilly-sous-Clermont) et passe au pied du château de Cannetcourt et coule dans le bois de Saint-Just avant de se jeter dans la Brêche au niveau de l'impasse des Marais. Le ru de Giencourt prend sa source proche du pont de la voie de chemin de fer et se jette dans la Brêche proche du moulin à eau.

Voies de communications et transports

Réseau routier

La D1016 au niveau de la sortie de la tuilerie
Article détaillé : Départementale 1016.

Le principal axe routier traversant la commune est la D1016, plus connue sous le nom de route nationale 16. C'est l'ancienne route royale de Paris à Calais, sans passer par Beauvais, la route franchit le kilomètre 49 sur son territoire. Cette voie aujourd'hui voie express permet à Breuil-le-Vert de se situé à un 40,45 minutes de la porte de la Chapelle et à plus d'une heure d'Amiens. Le bourg et les hameaux ne sont desservis que par les sorties sortie Breuil-le-Vert / Clermont et sortie Neuilly-sous-Clermont / Bailleval. Une portion de la D540 (Bailleval - Neuilly-sous-Clermont) y passe également. La D916 (l'ancienne route nationale) commence à l'échangeur de Breuil-le-Vert et rejoint la commune de Clermont.

Réseau ferroviaire

La ligne Paris-Lille à Breuil-le-Vert

Breuil-le-Vert possède un réseau de chemin de fer, celui de la ligne Paris-Amiens (ligne Paris-Nord - Lille) mais ne possède pas de gare même si la voie de chemin de fer frôle le vieux bourg. Les gares les plus proches sont la gare de Clermont-de-l'Oise (3 km) et la gare de Liancourt-Rantigny (4 km).

Urbanisme

Hameaux et lieux-dits

Breuil-le-Vert est constitué de plusieurs hameaux et écarts :

  • Giencourt
  • Rotheleux
  • Cannettecourt

Plan local d'urbanisme et plan d'occupation des sols

Le plan local d'urbanisme de Breuil-le-Vert est en cours d'élaboration depuis 2008[1] et le plan d'occupation des sols depuis le 26 juin 1998[2].

Histoire

Administration

La mairie de Breuil-le-Vert.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001   Pierre Haute-Pottier DVD[3]  
mars 2008   Jean-Philippe Vichard    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

La façade ouest de l'église

Les habitants s'appellent des Brétuveliers ou des Brétuvelières[4].

Évolution démographique

D’après le recensement Insee de 2007, Breuil-le-Vert compte 2 823 habitants (soit une stagnation par rapport à 1999). La commune occupe le 3 566e rang au niveau national, alors qu'elle était au 3 307e en 1999, et le 48e au niveau départemental sur 693 communes.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Breuil-le-Vert depuis 1793. Le maximum de la population a été atteint 2006 avec 2 834 habitants.

Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 580 705 753 736 813 825 797 817 796
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 801 817 837 851 840 803 841 786 776
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 752 761 749 777 793 802 827 1 010 993
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 -
Population 960 1 106 1 486 2 127 2 785 2 815 2 834 2 823 -
Notes, sources, ... Sources : base Cassini de l'EHESS pour les nombres retenus jusqu'en 1962[5], base Insee à partir de 1968 (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[6],[7]

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (16,2 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,2 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,2 % d’hommes (0 à 14 ans = 16,8 %, 15 à 29 ans = 20,3 %, 30 à 44 ans = 19,4 %, 45 à 59 ans = 27,4 %, plus de 60 ans = 16,1 %)
  • 49,8 % de femmes (0 à 14 ans = 16,9 %, 15 à 29 ans = 16,4 %, 30 à 44 ans = 19,9 %, 45 à 59 ans = 30,4 %, plus de 60 ans = 16,4 %)
Pyramide des âges à Breuil-le-Vert en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,1 
90  ans ou +
0,1 
3,6 
75 à 89 ans
4,7 
12,4 
60 à 74 ans
11,6 
27,4 
45 à 59 ans
30,4 
19,4 
30 à 44 ans
19,9 
20,3 
15 à 29 ans
16,4 
16,8 
0 à 14 ans
16,9 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Héraldique

Article détaillé : Armorial des communes de l'Oise.
Armes de Breuil-le-Vert

Les armes de Breuil-le-Vert se blasonnent ainsi :

Écartelé au premier papelonné d’argent entre-semé de trèfles renversés du même, au franc quartier de sable; au deuxième d’azur au sautoir d’argent cantonnée de quatre merlettes d’or; au troisième à cinq tours de sable ordonnées 2.2.1; au quatrième d’argent diapré de gueules à la bordure d’azur.

Lieux et monuments

Monuments classés et inscrits

L'église Saint-Martin

L'église de Breuil-le-Vert.

C'est une construction d'époques diverses : Xe, XIe, XIIe siècle : elle fut la chapelle du prieuré, et est sous le vocable de saint Martin. Le mur sud de la nef demeure seul de l'église romane ; il comporte quatre arcades en plein contre. La façade a un portail gothique, flamboyant. Il y a deux nefs. L'entrée est dans l'axe de celle de droite du clocher et du maître autel. Mais elle n'est pas dans l'axe du pignon de façade ; par contre, au centre de celui-ci est une grande baie non au-dessus de la porte. Ceci semble indiquer sue l'édifice, assez petit lorsqu'il était chapelle du prieuré, a été agrandi par l'adjudication de la seconde nef. Le mur Est est constitué par deux pignons correspondant aux deux nefs. Ils ont chacun une grande fenêtre gothique non identique.

Le mur sud présente à hauteur du chœur, une petite tourelle. Le mur nord a une porte secondaire. Le clocher, placé sur la partie méridionale de l'édifice, est couvert en bâtière. Comme le chœur, il remonte à la première époque du gothique. À l'intérieur, la nef nord aboutit à une autre chapelle. Entre les deux chœurs, est un gros pilier rond. Une très belle poutre de gloire, placée dans la nef principale, porte la date du 1284 (en réalité 1584; tel qu'on en voit peu d'aussi complètes dans la région.

Sa croix est branchée avec médaillons, comme celle de Rantigny. À l'entrée de la chapelle Notre-Dame, est placé un tableau de bois (om,54 x om,38) du XVIe siècle : une inscription rappelle qu'il fut fait en souvenir de Martin d'Engoudessent, décédé le 3 août 1573, seigneur de Cannetcourt, possédant le fiel de la Mairie et la manoir de la Tache. Ce tableau représente saint Martin arrivant aux portes d'Amiens, le cheval, le mendiant, le manteau, mais aussi à genoux, le seigneur de la Tache armé et revêtu de la cote d'armes. Au centre de l'église, contre un gros pilier, un haut relief nous rappelle le même souvenir, mais sans le seigneur de la Tache. Au pilier nord-ouest du clocher, a été conservé un écu représentant les armes d'un seigneur du pays entourés d'un cordon.

Il a certainement appartenu à une litre, aujourd'hui disparue. L'église avait longtemps conservé des vitraux du XIIIe siècle, et est classés monument historique depuis le 19 mars 1921. Deux mots sur le cimetière qui était naguère planté d'arbres fruitiers. On en vendait les fruits, ainsi que les herbes (foin) aux enchères au profit de la fabrique, après annonce à son de caisse. Une « porte d'entrée principale » fut pratiquée face au presbytère en 1837. Paul Merlette, maçon à Giencourt, se chargera du travail et reconstruit le mur 19 ans plus tard. L'église est classée monument historique depuis le 19 mars 1921[10].

Ponts de Fascines

L'ensemble de ponts de fascines fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le 26 février 1936[11].Les ponts sont situés à la fois sur la commune de Breuil-le-Vert et sur la commune de Breuil-le-Sec.

Les Calvaires

Le Calvaire de Cannetcourt
  • Le Calvaire de Breuil-le-Vert centre : Celui de Breuil-Centre est un fût de bois cylindrique qui paraît ancien, surmonté d'une petite croix de fer ; situé dans l'angle de la rue Charles de Gaulle et de la rue du Moulin, il fut déplacé en 1966 lors de l'agrandissement de la Place. (pratiquement au coin du parking de la Mairie et la place verte).
  • Le Calvaire de Giencourt : A Giencourt, un calvaire d'élève contre le mur de la maison sise à l'emplacement de l'ex-chapelle St-Nicolas (démolie au XVIIIe siècle). Il est en fonte moulée avec une statuette de la Vierge dans le pied de la croix. (Croisement rue Paul Louis et Rue Marcel Duchemin)
  • Le Calvaire de la Croix Rompue : "La Croix Rompue" est un lieu-dit entre Breuil et Giencourt loin du Mont de Crème. En ce lieu, un ancien calvaire s'y trouve, grande croix de bois, entouré d'un rideau de tilleuls et issu des diverses "Missions". Son socle de pierre s'orne d'une croix de Malte encadrée de 4 dates : 1817, 1874, 1897 et 1934.
  • Le Calvaire du carrefour de la D916 et de la route de Breuil-le-Vert : Au carrefour de la D1016 (ex RN16) et du chemin de Breuil-Centre se trouvait une croix de fer ajourée élevée par une habitante de Roheleux, la Veuve Joncourt, en 1885 ; elle remplaçait un plus ancien calvaire abattu à la révolution, et fut transportée dans le nouveau cimetière
  • Le Calvaire de Rotheleux : Le calvaire de Rotheleux avait lui aussi succombé à l'ardeur révolutionnaire. Il s'appelait "La Croix-Verte" et avait donné son nom au carrefour. Une nouvelle croix (édifiée par souscription des habitants) était en pierre et fut béniee le 15 août 1839. il n'en reste que le socle. (croisement rue du Calvaire et Grande Rue).
  • Le Calvaire de Cannetcourt : Le calvaire de Cannettecourt n'est pas intact non plus ; sur la base, s'élève un tronçon de l'ancien fût de pierre. Une petite croix de fer a été plantée dans le moignon. Il est contre la maison d'angle de la rue de la Mothe et rue des Merles.
  • Le Calvaire de la Croix Lamppaine : Le lieu-dit "La Croix Lamppaine" qui conserve le souvenir d'un fondateur, est situé de l'autre côté de la rue principale. C'était là qu'était autrefois le calvaire.

Petits Châteaux

Les châteaux ne sont pas ouverts aux public.

  • Château de la Motte, jardin d'agrément inscrit au pré-inventaire des jardins remarquables[12].
  • Château de Cannettecourt, jardin d'agrément également inscrit au pré-inventaire des jardins remarquables[13].
  • Château de Rotheleux, XVIIIe siècle.

Autres

Équipements et services

Éducation

Breuil-le-Vert dépend de l'académie d'Amiens. Plusieurs établissements scolaires y sont situés :

Il n'y a pas d'établissements privés à Breuil-le-Vert, ceux-ci se trouvent à Clermont ou à Agnetz.

Cultes

L'église Saint-Martin est le seul lieu de culte catholique de la commune. Elle fait partie de la paroisse du Cœur du Christ, dont l'église principale est l'église Saint-Samson de Clermont.

Sports

Breuil-le-Vert possède un stade et deux terrains de tennis derrière la salle des fêtes du Grand-Air.

Culture

  • Le Parc municipal de Breuil-le-Vert comprenant :[15]
    • la salle des fêtes du Grand-Air[16]
    • un théatre de verdure faisant près de 300 mètres de circonférence
    • une aire de jeux
  • Salle multifonction (à la mairie)[17]

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

  1. Le Plan local d'Urbanisme sur mairie-breuil-le-vert.fr. Consulté le 24 septembre 2011
  2. Le Plan d'occupation des sols sur mairie-breuil-le-vert.fr. Consulté le 24 septembre 2011
  3. [1]
  4. habitants.fr, « Oise > Breuil-le-Vert (60600) ». Consulté le 1er novembre 2010
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur site de l'École des hautes études en sciences sociales. Consulté le 25 octobre 2010
  6. Évolution et structure de la population (de 1968 à 2007) sur Insee. Consulté le 25 octobre 2010
  7. Recensement de la population au 1er janvier 2006 sur Insee. Consulté le 25 octobre 2010
  8. Évolution et structure de la population à Breuil-le-Vert en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 25 octobre 2010
  9. Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 25 octobre 2010
  10. église, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  11. Ministère de la Culture, base Mérimée, « Notice no PA00114555 » sur www.culture.gouv.fr.
  12. jardin d'agrément, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  13. jardin d'agrément, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  14. Les Groupes scolaires de Breuil-le-Vert sur mairie-breuil-le-vert.fr. Consulté le 24 septembre 2011
  15. Le Parc municipal sur mairie-breuil-le-vert.fr. Consulté le 24 septembre 2011
  16. La salle des fêtes du Grand-Air sur mairie-breuil-le-vert.fr. Consulté le 24 septembre 2011
  17. La salle multifontions de la Mairie sur mairie-breuil-le-vert.fr. Consulté le 24 septembre 2011



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Breuil-le-Vert de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Breuil-le-Vert — Saltar a navegación, búsqueda Breuil le Vert País …   Wikipedia Español

  • Breuil-le-Vert — is a village and commune in the Oise département of northern France.ee also*Communes of the Oise department …   Wikipedia

  • Breuil-le-Vert — Original name in latin Breuil le Vert Name in other language Breuil, Breuil le Vert State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 49.36176 latitude 2.43633 altitude 56 Population 3074 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Église Saint-Martin de Breuil-le-Vert — Pour les articles homonymes, voir église Saint Martin. Église Saint Martin l église Saint Martin …   Wikipédia en Français

  • Breuil — is the name or part of the name of the following communes in France: *Breuil, Marne, in the Marne département *Breuil, Somme, in the Somme département *Breuil Barret, in the Vendée département *Breuil Bois Robert, in the Yvelines département… …   Wikipedia

  • Breuil — steht für: Breuil Cervinia, einen Ort der italienischen Gemeinde Valtournenche im Aostatal einen baskischen Käse, siehe Breuil (Käse) Breuil (Marne), Gemeinde im Département Marne Breuil (Somme), Gemeinde im Département Somme Breuil le Vert,… …   Deutsch Wikipedia

  • Breuil-le-Sec — Pour les articles homonymes, voir Breuil. 49° 22′ 15″ N 2° 27′ 11″ E …   Wikipédia en Français

  • Breuil — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour l’article homophone, voir Broglie. Sommaire 1 Topony …   Wikipédia en Français

  • Breuil-Bois-Robert — Pour les articles homonymes, voir Breuil, Bois (homonymie) et Bois (communes). 48° 56′ 47″ N …   Wikipédia en Français

  • Vert (Yvelines) — Pour les articles homonymes, voir Vert (homonymie) . 48° 56′ 32″ N 1° 41′ 30″ E …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.