Brumath


Brumath

48° 43′ 58″ N 7° 42′ 33″ E / 48.732778, 7.709167

Brumath
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Alsace
Département Bas-Rhin (Strasbourg)
Arrondissement Strasbourg-Campagne
Canton Brumath (chef-lieu)
Code commune 67067
Code postal 67170
Maire
Mandat en cours
Étienne Wolff
2008-2014
Intercommunalité C.C. de la région de Brumath
Site web Site officiel de la commune
Démographie
Population 9 912 hab. (2008)
Densité 336 hab./km²
Gentilé Brumathois(es)
Géographie
Coordonnées 48° 43′ 58″ Nord
       7° 42′ 33″ Est
/ 48.732778, 7.709167
Altitudes mini. 136 m — maxi. 189 m
Superficie 29,54 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Brumath (qui se prononce /bry.mat/) est une commune française située dans le département du Bas-Rhin et la région Alsace.

Sommaire

Géographie

Brumath se trouve sur la route nationale 63 à 17 km au nord de Strasbourg et à 13 km au sud de Haguenau. Elle est également desservie par l'autoroute A4 qui la contourne par l'ouest.

La Zorn traverse la ville et le canal de la Marne au Rhin la longe par le sud-ouest.

Elle est le chef-lieu du canton de Brumath dans l'arrondissement de Strasbourg-Campagne.

Toponymie

Brumath, prononcé [brymat], apparait au IIe siècle sur la carte du géographe Ptolémée sous le nom de Brokomagos puis au IIIe siècle dans l'itinéraire d'Antonin sous Brocomagus. Durant les IIe siècle et IVe siècle, on trouve aussi la forme latine de Brocomagos. Plus tard en l'an 770 le nom de la ville est Brocmagad et en l'an 889 Bruochmagad. Les toponymes plus tardifs sont en 973 Pruomat, en 979 Bruomade et enfin en 1165 Brumat. Ces derniers se sont transformés pour donner les toponymes contemporains. La forme française Brumath a ainsi pour équivalent Brumpt en langue allemande et Bruemt en langue alsacienne (prononcé [BrY:mt]).

Héraldique

À l'origine au XIIe siècle, les blasons des chevaliers qui résidaient à Brumath portaient une étoile.

On retrouve cette étoile sur les armoiries de la commune en 1670 où le blasonnement indiqué dans l'Armorial d'Alsace est le suivant : « porte d'azur à une dextrochère d'argent, tenant une bannière d'or chargée d'une étoile d'azur ».

En 1876, la bannière seigneuriale du blason est transformée en bannière ecclésiastique. Cette tendance se retrouve dans des extraits de registre de l'époque mais son origine est inconnue.

En 1890, la bannière est remplacée par la branche de chêne qui est le symbole d'une ville propriétaire d'une grande forêt[1].

Blason de Brumath

Les armes de Brumath se blasonnent ainsi : « de gueules à la branche de chêne cousue de sinople englantée de quatre pièces d'or[2] ».

* Il y a là non respect de la règle de contrariété des couleurs : ces armes sont fautives (sinople sur gueules).

Histoire

Brumath fait partie des quelques rares sites d’Alsace qui ont été habités et fréquentés sans interruption depuis plus de cinq mille ans. Capitale de la tribu des Triboques, la cité est devenue Brocomagus à l'époque gallo-romaine.

Le sous-sol de Brumath a livré de remarquables céramiques ornées de mystérieux décors dont le ruban forme le thème principal.

Après la défaite d'Arioviste, battu par Jules César en 58 av. J.C, les Triboques furent autorisés par les Romains à s'établir définitivement sur la rive droite du Rhin. La Basse Alsace devint la Civitas Tibocorum (la Cité ou le District) des Triboques dont la capitale fut Brocomagus aujourd'hui Brumath. Pendant près de quatre siècles, Brumath se développa dans le sillage de la paix romaine mais quand l'Empire romain chancela, Brocomagus s'éteignit.

Au XIIIe siècle, Brumath devint la capitale du landgraviat de Basse-Alsace puis fut érigée au rang de ville au XIVe siècle. Partagée entre les Lichtenberg et les Linange, la seigneurie fut l'objet de guerres incessantes entre ces deux familles[3].

Administration

En 2010, la commune de Brumath a été récompensée par le label « Ville Internet @ »[4].

Liste des maires successifs[5]
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Étienne Wolf[6] UMP Professeur
1977 2001 Bernard Schreiner RPR puis UMP Professeur
1953 1977 Victor Fischer   Commerçant
1947 1953 Charles Metzger   Greffier de tribunal
1945 1947 Charles Christ   Employé de banque
1938 1940 Auguste Liebrich   Médecin
1934 1938 Charles Diemer   Minotier
1922 1933 Geoffroy Richert   Charron
1891 1922 Auguste Bostetter   Médecin
1873 1891 Daniel Zimmer    
1865 1873 Nicolas Diemer    
1848 1865 Charles Trautmann    
1837 1848 Jean-Daniel Hochstetter    
1830 1837 Jean-Daniel Christ    
1822 1830 Joseph-Nazaire Fischer    
1820 1822 François Brosius    
1800 1820 Jean-Daniel Christ    
1792 1800 Georges-Frédéric Coulmann    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique depuis 1793
Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 2 300 2 671 3 339 4 203 4 062 4 131 3 761 4 204 4 427
Années 1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
Population 5 169 5 514 5 619 5 612 5 496 5 545 5 628 5 548 5 368
Années 1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 5 530 5 655 5 542 5 271 5 743 5 945 6 209 5 732 6 273
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2010 -
Population 6 801 7 357 6 888 7 702 8 182 8 930 9 737 9 937 -
Notes, sources, ... 1962 à 1999 : population sans double compte (recensement) ; 2006 : population municipale légale.
Sources : INSEE[7],[8] et Cassini[9].

Lieux et monuments

Le château de Brumath transformé en église luthérienne

Plus de quatre-vingts bâtiments sont recencés sur la base Mérimée[10] :

  • Le musée archéologique au sous-sol du château devenu église protestante de 1804[11].
  • L'orgue de l'église protestante : construit en 1810 par Michel Stiehr et classé monument historique en 1973.
  • La synagogue : la première synagogue fut construite en 1801, la synagogue actuelle en 1846. Brumath est siège de rabbinat dès le XIXe siècle. Endommagée et profanée pendant la Seconde Guerre mondiale, elle fut transformée en dépôt de vivres ; elle fut rendue au culte en 1957[12].
  • Le jardin de l'Escalier.
  • Le parc d'aventures de Brumath-Plage[13].

Personnalités liées à la commune

Notes et références

  1. Charles Muller et François Ritter, Brumath, regard sur un passé récent, Carré Blanc, coll. « Mémoire de Vies », 2001, 224 p., chap. 1 (« Regard… sur l'Histoire »), p. 11-13 .
  2. Jean-Paul de Gassowski, « Blasonnement de Brumath (Bas-Rhin) » sur http://www.newgaso.fr. Consulté le 18 mai 2009.
  3. Description de Brumath et de son canton en 1865
  4. Palmarès 2010 des Villes Internet sur le site officiel de l'association. Consulté le 19/12/2009.
  5. Charles Muller et François Ritter, page 49.
  6. [PDF] Liste des maires au 1er avril 2008 sur le site de la préfecture du Bas-Rhin.
  7. Brumath sur le site de l'Insee
  8. Population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 15 mars 2009.
  9. http://cassini.ehess.fr/cassini/fr/html/fiche.php?select_resultat=6142 Fiche de Brumath sur le site Cassini.
  10. Tous les bâtiments recencés de Brumath, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  11. Notice no IA00119197, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  12. Notice no IA00119162, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  13. le parc d'aventures de Brumath plage sur lepetitmoutard.fr, consulté le 2 juillet 2011.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

Ouvrages cités dans le texte

  • Charles Muller et François Ritter (préf. Charles-Gustave Stoskopf), Brumath : Regard sur un passé récent [détail des éditions] .

Autres ouvrages

  • Antoine Fischer (dir.), Victor Beyer, François Brockmann, Louis-Marie Coyaud, Philippe Dollinger, Victor Albin Gebus, Willy Guggenbühl, Jean-Jacques Hatt, Roger Henninger et al. (préf. Victor Fischer, ill. Jean Nicolas), Brumath : Destin d'une ville [détail des éditions] (OCLC 7520963) .

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Brumath de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Brumath — Brumath …   Deutsch Wikipedia

  • Brumath — Saltar a navegación, búsqueda Brumath Escudo …   Wikipedia Español

  • Brumath — Brumath, Marktflecken an der Zorn im Arrondissement Strasburg, des französischen Departements Niederrhein; 4100 Ew. – B. ist das Breucomagus der Alten u. war zu Zeit der römischen Kaiser schon ansehnlich. Hier 356 Sieg des Kaisers Julianus über… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Brumath — (Brumpt), Stadt im deutschen Bezirk Unterelsaß, Landkreis Straßburg, an der Zorn und der Eisenbahn Straßburg Deutsch Avricourt, 150 m ü. M., hat eine evangelische und eine kath. Kirche, landwirtschaftliche Winterschule, Landesirrenanstalt… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Brumath — (Brumpt), Kantonsstadt im Bez. Unterelsaß, an der Zorn, (1900) 5530 E., Amtsgericht; dabei die kaiserl. Obstbauschule Grafenburg und die Bezirksirrenanstalten Stephansfeld und Hördt …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Brumath — Brumath, Brumpt, franz. Stadt im Depart. Niederrhein an der Zorn, mit 4400 E., Tabak , Farben , Stärkehandel …   Herders Conversations-Lexikon

  • Brumath —   [französisch bry mat], Stadt im Elsass, Département Bas Rhin, Frankreich, 8 100 Einwohner; Holzverarbeitung; in der Nähe Großsendeanlage von Straßburg …   Universal-Lexikon

  • Brumath — Infobox Commune de France nomcommune= Brumath Coat of arms of Brumath région=Alsace département=Bas Rhin arrondissement=Strasbourg Campagne canton=Brumath (chef lieu) insee=67067 cp=67170 maire=Etienne Wolf mandat=2001 2008 intercomm=C.C. de la… …   Wikipedia

  • Brumath — Original name in latin Brumath Name in other language Brjumat, Broeoemt, Brumat, Brumath, Brmt, bu lu ma, buryumato, Брумат, Брюмат State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 48.73014 latitude 7.7121 altitude 146 Population 9459 Date… …   Cities with a population over 1000 database

  • Gare de Brumath — Brumath Localisation Pays France Commune Brumath Adresse 67170 Brumath Coordonnées géographiques …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.