Cimbres


Cimbres
Page d'aide sur les redirections Pour l'ethnie actuelle du nord de l'Italie parlant le Cimbre, voir Cimbres (ethnie).
Migration des teutons et des Cimbres.
Battle icon gladii red.svg Défaites cimbres et teutonnes.
Battle icon gladii green.svg Victoires cimbres et teutonnes.

Les Cimbres (latin : Cimbri) sont un peuple venant du Jutland dans le Danemark actuel d'après Pline l'Ancien.

Ils ont menacé Rome à la fin du deuxième siècle av. J.-C.

Sommaire

Origine

On estime qu'ils étaient de 60 000 à 80 000 et qu'ils proviendraient de centaines de villages dispersés dans les côtes d'Europe du Nord. Si leurs origines sont sujettes à polémique, on pourrait les supposer celtes comme les Ambrons, tout comme on pourrait les qualifier de germains comme les Teutons ; il s'agit cependant là d'une simplification extrême de leur ethnogenèse.

  • Le Himmerland[1], pourrait être leur région d'origine ; cependant cela ne correspond pas à la description de leur région d'origine faite par les auteurs romains.
  • Leur nom se rapproche aussi du Germain Kimme, qui signifie « le rivage », « le bord ».
  • Le sacrifice de nombreuses femmes lors de leur défaite face à Rome en -102 rappelle le sacrifice germanique du Blót et la femme de Haraldskær.
  • Les annales royales franques désignent comme tribu originelle, une tribu appelée Sicambri.
  • Leurs rois, durant leurs tribulations, portaient les noms de Boiorix, de Gaesorix et de Lugius, des noms pouvant être autant germaniques[2] que celtiques, mais dont le suffixe rix est typiquement italo-celtique.
  • La tradition de plusieurs peuples celtes et germains, leur donne pour ancêtre des Cimmériens (ou Kimmériens). Plusieurs noms de tribus viennent appuyer cette thèse : Cymru ou Cwmry (Pays de Galles), ainsi que Cumbria (nord-ouest de l'Angleterre). L'étymologie de Cymru, selon une tradition galloise, pourrait venir de Cimmériens. Il est probable, de par leur ethnonyme très apparenté, qu'une population Thraco-Cimmérienne ait migré durant l'âge du bronze. Dans le cas contraire ce serait un nom générique de peuple celte (ex:combroges  signifiant « compatriotes »).

Aussi ont-ils avec plus de certitude des origines mixtes, ou sont-ils simplement des Celtes germanisés ou l'inverse; des Germains celtisés, ce qui dans ce dernier cas validerait l'hypothèse d'une partielle origine cimmérienne.

Guerre des Cimbres

Article détaillé : Guerre des Cimbres.

Disparition des Cimbres

En 101 av. J.-C., 65 000 guerriers Cimbres[3] arrivent en Italie et se retrouvent face à 10 légions romaines dirigées par Marius, le vainqueur des Teutons. Les troupes cimbres sont décimées à la Bataille de Verceil, leur roi Boiorix y meurt ainsi que le guerrier roi géant Theutobocus; selon la rumeur les derniers survivants (femmes et enfants inclus) se suicident plutôt que de devenir esclaves[3],[4]. En réalité (voir rubrique « Interprétation » de l'article Guerre des Cimbres), Rome récoltera de cette victoire plus d'esclaves qu'il ne lui en faut ; on parle de 140 000 dans certains ouvrages, mais ce sont des chiffres invérifiables, qui laisseraient penser qu'il y a amalgame entre plusieurs tribus (au-delà de la simple "exagération" à des fins de propagande). Cette masse de main d'œuvre sera de toutes façons l'un des facteurs explicatifs de nombreux troubles et révoltes serviles, dont la plus connue sera celle menée par le légendaire Spartacus.

Quelques villages du nord-est de l'Italie sur les hauts plateaux du Cansiglio, dans les contreforts des Dolomites - entre Vicence et Pordenone, sur les collines et hauts-plateaux d'Asiago, Folgaria, Piancavallo, Montello - sont connus pour leur peuplement - encore actuellement - de Cimbres réputés roux. Mais il s'agirait en fait d'une appellation remontant au XVe siècle des Vénitiens férus de culture romaine pour désigner des peuplades descendus de Bavière pour peupler ces régions montagneuses laissées vides et dévastées par les grandes épidémies de Peste Noire. De même, lors de leur descente vers le Sud, les guerriers (6 000) chargés de la protection des bagages furent laissés stationnés aux alentours de Namur, en Belgique, et engendrèrent la tribu des Atuatuques.

Notes et références

  1. Kimbrikē chersonēsos, le nord de la péninsule du Jutland selon Ptolémée IIe siècle av. J.‑C.
  2. Rives, J.B. (Trans.) (1999). Germania: Germania. Oxford University Press ISBN 0198150504
  3. a et b Florus, Epitome rerum Romanarum, III, IV, partim
  4. Jérome, lettre cxxiii.8, 409

Voir aussi

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cimbres de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cimbres — Freguesia de Portugal …   Wikipedia Español

  • Cimbres — peuple germanique qui envahit la Gaule avec les Teutons en 113 av. J. C. et que Marius extermina à Verceil (101 av. J. C.) …   Encyclopédie Universelle

  • Cimbres (ethnie) — Pour le peuple barbare de l Antiquité, voir Cimbres. Les Cimbres (Tzimbern en cimbre; Cimbri en italien) sont un peuple germanique d Italie vivant principalement au Frioul (Province d Udine) avec des ramifications dans le Trentin Haut Adige et la …   Wikipédia en Français

  • Guerre des Cimbres — Migration des teutons, des Cimbres et des Ambrons. Défaites cimbres et teutonnes …   Wikipédia en Français

  • Guerre Des Cimbres — Migration des teutons, des Cimbres et des Ambrons Vers 120 av. J. C., des peuples du nord de l Europe, les Cimbres, accompagnés des Teutons et Ambrons, vraisemblablement poussés par la famine, décident de migrer vers le sud. Aux …   Wikipédia en Français

  • Guerre des cimbres — Migration des teutons, des Cimbres et des Ambrons Vers 120 av. J. C., des peuples du nord de l Europe, les Cimbres, accompagnés des Teutons et Ambrons, vraisemblablement poussés par la famine, décident de migrer vers le sud. Aux …   Wikipédia en Français

  • Cimbrie — Cimbres  Pour l ethnie actuelle du nord de l Italie parlant le Cimbre, voir Cimbres (ethnie). Migration des teutons et des Cimbres …   Wikipédia en Français

  • Kymris — Cimbres  Pour l ethnie actuelle du nord de l Italie parlant le Cimbre, voir Cimbres (ethnie). Migration des teutons et des Cimbres …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Verceil — Giovanni Battista Tiepolo, La Bataille de Vercellae, (1725 1729) Informations générales Date 101 av. J. C. Lieu Vercelli, Gaule cisalpine …   Wikipédia en Français

  • Bataille De Vercellae — Bataille de Verceil Giovanni Battista Tiepolo, La Bataille de Vercellae, 1725 1729 La bataille de Vercellae ou de Verceil, dite aussi bataille des Champs Raudiens (Raudii Campi), eut lieu le 30 juillet de l an 101 av. J. C.. Ce combat décisif… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.