Faverges


Faverges
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Faverges (homonymie).

45° 44′ 47″ N 6° 17′ 43″ E / 45.7464, 6.2953

Faverges
Faverges, vue depuis le crêt de Chambellon
Faverges, vue depuis le crêt de Chambellon
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement Arrondissement d'Annecy
Canton Canton de Faverges
(chef-lieu)
Code commune 74123
Code postal 74210
Maire
Mandat en cours
Jean-Claude Tissot-Rosset
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Faverges
Site web www.faverges.fr
Démographie
Population 6 880 hab. (2011)
Densité 266 hab./km²
Gentilé Favergiens, Favergiennes
Géographie
Coordonnées 45° 44′ 47″ Nord
       6° 17′ 43″ Est
/ 45.7464, 6.2953
Altitudes mini. 472 m — maxi. 2063 m
Superficie 25,86 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Faverges, au fond le Mont Blanc.

Faverges est une commune française, située dans le département de la Haute-Savoie et la région Rhône-Alpes.

Ses habitants sont appelés Favergiennes et Favergiens.

Sommaire

Géographie

Situation

Localisation

Faverges est au creux d'une vallée assez encaissée, une cluse, qui mène d'Annecy à Ugine et Albertville.

La commune se situe au sud-est du lac d'Annecy, dans la continuité de la cluse du lac entre, au nord, le massif des Bornes et au sud et à l'ouest le massif des Bauges. En continuant la vallée de la Chaise à l'Est, on arrive sur Ugine.

Les Communes limitrophes de la commune sont, du nord au sud et de l'ouest à l'est : Saint-Ferréol, Montmin, Doussard, Giez, Seythenex, Mercury et Cons-Sainte-Colombe.

Climat

climat de type montagnard froid en hiver, chaud en été, mais agréable, les périodes de fortes chaleurs sont vites rafraichiers par des orages de montagne, expliquant un paysage de verdure

Voies de communication et transports

  • Route départementale 1508 d'Annecy vers Albertville
  • Autoroute à Albertville à 19 km,
  • Autoroute, sortie Annecy-sud à 25 km ou Annecy-nord à 28 km
  • Transports en commun : * Car Crolard (service journalier)

Urbanisme

Morphologie urbaine

La commune de Faverges est composée de plusieurs hameaux que sont Bellecombe, Chambellon, Chancobert, Englannaz, Favergettes, Frontenex, Glaise, La Balmette, Le Noyeray, Le Pertuiset, Le Villard, Viuz, Le Villaret, Mercier, Mont-Bogon, Prafeu, Saint-Ruph, Verchères, et, Vesonne.

Logement

{{les logements à Faverges sont de différents types : le centre ville et son habitat ancien, les villas, les Hlm, et depuis une dizaine d'années de nombreux immeubles petite étude sur le sujet sur : http://cbandiera.free.fr/faverges/immeubles/index.php }}

Projets d'aménagements

Toponymie

Lieu proto-industriel, l'étymologie de Faverges - du latin Fabricae qui dérive en Faveriga- tire son origine de la présence de forges dès le XIIe siècle.

Histoire

Héraldique

blason

Les Armes de " Faverges "se blasonnent ainsi :D'azur à la chaîne de cinq montagnes d'argent ordonnées 3 et 2, mouvant de la pointe, surmontée d'un fer à cheval versé d'or ajouré du champ.

Faits historiques

Antiquité

Au temps de l'antiquité romaine, les Romains construisent une route secondaire reliant Turin à Genève, ce qui conféra au site une position stratégique. D'ailleurs, une bourgade se développe, sur l'actuel site de Viuz (Casuaria). Les fouilles archéologiques ont permis de mettre au jour une mansio/auberge d'étape équipée de thermes, sur le lieu-dit du Thovey.

Moyen Âge

Le vicus de Casuaria (actuellement Viuz-Faverges) appartient au pagus major Genevensis (Comté de Genève), au sein du pagus minor Albanensis.

La tour, qui domine la vallée, date du XIIIe siècle. Le roi Henri IV de France a séjourné dans le château qui jouxtait la tour dans la nuit du 9 au 10 octobre 1600.

Dès le Moyen Âge, la ville prend une tournure « industrielle », le fer, le charbon et le cuivre y sont exploités.

Maison de Milliet de Faverges

Armes de la Maison de Milliet.
Article détaillé : Maison de Milliet.

Le château est acheté par Louis Milliet en 1569. La famille reçoit le titre de baron en 1572, puis de comte en 1609 et enfin de marquis en 1644. La famille vend le château en 1787, la marquise et ses filles quittent la commune pour s'installer à Turin.

Révolution industrielle

Le château est racheté en 1810 par Jean Pierre Duport le jeune (1756-1822), industriel lyonnais originaire de Faverges, qui a fait fortune dans le négoce du coton puis de la soie. Son cousin, Jean-Pierre Duport l'ancien est aussi industriel mais originaire de Termignon (Duché de Savoie), c'est lui le fondateur de la manufacture d'Annecy. Ils sont souvent confondus.

En 1814, le château est transformé en fabrique pour le tissage et le traitement du coton, puis de la soie. En 1909, c'est l'installation de l'entreprise Stäubli pour la fabrication de ratières, des programmateurs pour métiers à tisser. Elle est aujourd'hui la plus grosse entreprise en tant qu'employeur. De nombreuses autres entreprises vont venir s'installer par la suite, qui vont confirmer la vocation manufacturière et artisanale de la ville.

En 1922, le château deviendra "château ouvrier" et procurera à ses résidentes de nombreux services, bibliothèque, salle de jeux, billard, dentisterie, etc...

Pendant la guerre de 14-18, 267 hommes du canton partis à la guerre y trouvèrent la mort, plus du tiers étaient originaires de la commune.

Politique et administration

Faverges et les communes avoisinantes (en fait toutes celles qui composent le canton, cf ci-dessous) se sont regroupées dans une communauté de communes : la communauté de communes du Pays de Faverges.

La ville est chef-lieu du canton de Faverges qui compte 10 communes, dont Chevaline, Cons-Sainte-Colombe, Doussard, Giez, Lathuile, Marlens, Montmin, Saint-Ferréol et Seythenex.

Tendances politiques

Administration municipale

Les maires

Liste des maires successifs de 1860 à nos jours
Période Identité Étiquette Qualité
1860 1862 Jules Blanc ... Baron
1862 1865 Charles Baudé (démiss.) ... Notaire
1865 1866 Henri Mol (démiss.) ... Propriétaire
1871 1873 François Calligé (dcd) ... Avocat
1873 1878 Charles Baudé (dcd) ... Notaire
1881 1888 Joseph Mollard ... Géomètre
1888 1904 Eugène Savioz ... Prop. rentier
1904 1906 Gabriel Perret ... Pharmacien
1907 1908 Henri Ailloud ... Tanneur
1908 1912 Claude Bruxelles ... Cordonnier
1912 1919 Théophile Henri Eyriès ... Receveur des C.Ind.
1919 1927 Ferdinand Losserand (démiss.) ... Géomètre expert
1927 1935 Edouard Cuillery ... retraité
1935 1941 Marcel Piquand SFIO Industriel
1941 1944 Jean Marius Raucaz (dcd) ... ...
1944 1947 Louis Dussolliet-Berthod ... retraité
1947 1965 Marcel Piquand SFIO industriel
1965 1977 Simon Berger ... médecin
1977 1989 Jacques Piquand ... industriel
1989 2001 Jacques Dalex P.S. chef d'entreprise
2001 2008 Pierre Losserand U.M.P. comptable
2008 en cours Jean-Claude Tissot-Rosset U.M.P. agriculteur

Instances judiciaires et administratives

Politique environnementale

Jumelage

Population et société

Démographie

Évolution démographique
(Source : Ehess[1] et INSEE[2])
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
1 975 2 151 2 233 2 397 2 642 2 758 3 174 3 079 3 129
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
3 062 3 173 3 141 3 013 2 784 2 681 2 449 2 258 2 318
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
2 425 2 698 2 768 2 808 3 020 3 496 3 960 4 653 5 186
1982 1990 1999 2011          
6 177 6 334 6 310 6 880          
Nombre retenu à partir de 1962 : Population sans doubles comptes

Enseignement

  • Écoles maternelles : René Cassin, Viuz, Frontenex, Vesonne
  • Écoles primaires : René Cassin, Viuz, Frontenex, Vesonne
  • Collège Jean Lachenal
  • Lycée professionnel privé "La Fontaine" (C.A.P. : Esthétique-cosmétique, coiffure, dessinateur en communication graphique ; B.P. esthétique en alternance ; B.E.P. : Bio-services, carrières sanitaires et sociales, vente action marchande ; Bac pro : artisanat et métier d’arts option communication graphique, commerce, vente).
  • Institut médico-éducatif/SESSAD Guy Yver

Manifestations culturelles et festivités

  • Avril, le rallye automobile régional du pays de Faverges (1er week-end).
  • Avril, le "Printemps des chèvres", 5e édition les 10/11 avril 2010.
  • Avril, "Troc'collections" (dernier dimanche, 29e édition en 2010).
  • Mi-juin, le "Maratrail de Faverges", deux courses organisées par l'Espérance Favergienne, de 27km ou 42,195 km.
  • Été, "Biennale du livre savoyard" (depuis 1986), organisé par les Amis de Viuz Faverges.
  • Octobre, Festival interculturel (1er semaine, 16e édition en 2009).
  • Octobre, "fête de la Pomme" au château de Faverges.
  • Novembre, "Salon d'automne de la carte postale" (1er dimanche).

Santé

Sports

La commune dispose de nombreuses infrastructures dédiées aux sports et aux loisirs que sont :

  • Salle omnisports, Gymnase du collège, Gymnase Nicolas-Blanc, Dojo
  • Stade Jean Carquex, Stade Baroni, Stade de Madrid
  • Boulodrome, Stand de Tir, Tennis Club, Mini-Golf
  • Piste cyclable
  • Centre de loisirs
  • Ludothèque

Faverges possède de nombreuses associations sportives telles que :

  • Accro2gym (gymnastique)
  • Badminton Club de Faverges BCF74
  • Rugby Club de Faverges
  • Foot Sud 74
  • C.S.F. Basket Ball
  • Association Sportive et Culturelle des Portugais de Faverges (créée en 1975)
  • Espérance Favergienne (athlétisme)
  • Cyclos de Faverges (créée en 1974) : cyclotourisme et VTT
  • Tennis-Club

Médias

  • Télévision locale : TV8 Mont-Blanc

Personnalités liées à la commune

  • Jean Cochet (1698-1771), professeur de philosophie et recteur de l'université de Paris à partir de 1748
  • Jean-Pierre Duport dit "le jeune", est né le 13 octobre 1756, de Pierre et Jeanne Marie Rey. Riche industriel lyonnais, il achète les propriétés d'Antoine Duport, le 19 juin 1799, sous la route qui mène à Ugine, pour y construire une fabrique de "mosseline". Le 24 février 1812, il achète le château de Faverges à Demoiselle Gabrielle Milliet (voir maison de Milliet), née Agathe Louise Gabrielle, comtesse de Fontanetto[3]. A ne pas confondre avec Jean-Pierre Duport, né le 2 janvier 1749 à Termignon (Duché de Savoie), fils de Laurent et Anne Marie Richard, fondateur des papeteries d'Annecy.
  • Bernard-Jean-Maurice Duport (1762 à Faverges-1832 à Paris), est un avocat au Sénat de Chambéry, député à la Convention.
  • Baron Nicolas Blanc, gendre de Jean-Pierre Duport le jeune
  • Asghil Favre (1877-1920), médecin, généreux donateur de la ville
  • Jean Carquex, résistant, Premier adjoint au maire de 1965 à 1971, président du C.S.F.
  • Simon Tissot-Dupont, né en 1847 à Saint-Ferréol et mort en 1822 à Faverges, fondateur de S.T. Dupont.
  • Sidonie du Peloux, épouse de Pierre Maurice Richard-Blanc, généreuse donatrice qui fonda l'hôpital "Alfred Blanc", en mémoire de son fils décédé à 23 ans

Économie

Revenus de la population et fiscalité

Emploi

Entreprises de l'agglomération

La ville a un passé historique industriel (Stunzi soierie, Saphir), qu'elle continue de maintenir tout en développant le secteur tertiaire. Parmi les grandes entreprises que compte la commune , on trouve :

  • Stäubli, machines-outils
  • Bourgeois, fours industriels et professionnels. 130 salariés sur deux sites (Faverges et Jassans-Riottier). Société anonyme coopérative. CA 2005 13 M€, résultat 300 k€.
  • S.T. Dupont, produits de luxe
  • Cemex, multinationale mexicaine de matériaux de construction y possède une unité de béton prêt à l'emploi.

Commerce

  • Commerce généralistes : Carrefour Market, Intermarché, Huit à huit
  • Commerce spécialisé : Twinner (sports)
  • Marché le mercredi matin
Nombreux commerces traditionnels (Union de commerçants : "Oser-Faverges")
  • Marché des producteurs locaux le vendredi soir
  • Centre Touristique du Château de Faverges

Culture et patrimoine

Monuments et lieux touristiques

  • Musée archéologique de Viuz, du néolithique à la période récente, situé sur l'ancienne voie romaine secondaire, reliant Turin à Genève.

Le village de Viuz se trouve dans le nord de la commune de Faverges. Son nom provient du mot latin vicus (agglomération rurale). Il a été construit sur les ruines de la bourgade romaine de Casuaria. Le village actuel est accessible à partir de la gendarmerie par la "Route de Viuz" ou par la sortie centrale de la rocade, direction centre ville puis village de Viuz. Il est intégré à la commune de Faverges après avoir été la paroisse d'origine au vocable de St-Jean-Baptiste.

Monuments d'Époque romaine

  • Musée archéologique de Viuz, période romaine sur l'ancienne voie romaine secondaire, reliant Turin à Genève. Anciens thermes, installés vers 50 après J.C., tandis que le péristyle semble avoir été aménagé vers 200.

Le village de Viuz a été construit sur les ruines de la bourgade romaine de Casuaria, dont les vestiges s'étendent jusqu'au centre de la ville de Faverges. La superficie du village antique est estimée à environ 25 hectares, soit 0,25 km² et sa population à environ 2 500 habitants. De nombreux objets gallo-romains de grande qualité ont été retrouvés et sont exposés au musée.

Monuments du Moyen Âge

  • Le Château de Faverges et sa tour-donjon.
    • La tour-donjon est inscrite à l'ISMH. La première construction du château date du XIe siècle, mais elle fut remaniée vers 1250. Elle permettait de contrôler le passage entre le comté de Savoie et le comté de Genève dont la frontière était toute proche, à Giez. De 2006 à 2008, elle a subi une réfection complète des murs, l'installation d'un nouvel escalier intérieur et la construction d'un hourd — une galerie panoramique en bois permettant une vue à 360°. Sous le hourd, les nids naturels de faucons crécerelle ont été préservés et des nichoirs pour martinets noirs ont été placés. Les courtines (1321) sont elles aussi inscrites, enfin la cour et le sous-sol sont classés MH
  • Église romane de Viuz : chœur classé Monument Historique du XIIe siècle avec chapiteaux en molasse verte. Stalles baroques en noyer de 1696. Fonts baptismaux baroques. Nef néoclassique restaurée de 1827 à 1842. Crypte archéologique unique en Savoie : vestiges d'un bâtiment romain et de 3 églises (VIe, VIIIe et Xe siècles)

Espaces verts

  • Parc Simon Berger de 2 ha au centre ville
  • Parc des pins (à proximité de Favergettes)

Patrimoine culturel

La commune possède nombreux espaces culturels que sont notamment :

  • Le Muséum des papillons et insectes de Faverges : aménagé dans une partie des bâtiments du Château de Faverges. Seul muséum de ce type en Savoie et Haute-Savoie, il présente plus de 4.500 espèces de papillons et insectes des 5 continents, et plus particulièrement l'entomofaune du Parc naturel régional du massif des Bauges. Quelques spécimens d'insectes vivants sont présentés en terrarium.
  • La Soierie, espace social et culturel (ex-MJC)
  • Le Musée archéologique de Viuz
  • La Médiathèque

Faverges compte environ 115 clubs et associations, toutes disciplines confondues. Parmi celles qui s'occupent de culture, on peut citer :

  • Le Cercle Philatélique Cartophile et Généalogique Favergien (fondé en 1978)
  • La Société d'Histoire et d'Archéologie, Amis de Viuz-Faverges (fondé en 1972)

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • Francois Coutin, Viuz-Faverges, Académie salésienne, 1970, Annecy
  • Faverges et ses environs, 1906 et par 74 cartes postales illustrées et commentées (Bernard Pajani - 1982)
  • Faverges et son canton : balade historique (Amis de Viuz-Faverges - 1991)
  • Au Pays de Faverges (Édition A. Sutton) (Michel Duret - 1998)
  • Le Bassin favergien (Édition A. Sutton) (Albert Ramella-Pezza - 2007)

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Faverges de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Faverges — Faverges …   Deutsch Wikipedia

  • Faverges — Faverges, Marktflecken u. Hauptort des gleichnamigen Amtes in der sardinischen Provinz Ober Savoyen; fabricirt Eisenwaaren, Seidenzeuge, Leder u. treibt Acker , Obst u. Weinbau u. Viehzucht; 3650 Ew …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Faverges — (spr. wérsch ), Stadt im franz. Depart. Obersavoyen, Arrond. Annecy, mit einem alten Schloß, Seidenindustrie und (1901) 1170 (als Gemeinde 2449) Einw. Dabei in malerischer Gebirgsschlucht die Ruinen der 1132 gegründeten Abtei Tamié …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Faverges — French commune nomcommune=Faverges région=Rhône Alpes département=Haute Savoie arrondissement=Annecy canton=Faverges (chief town) insee=74123 |cp=74210 |maire=Pierre Losserand |mandat= intercomm=Communauté de communes du Pays de Faverges… …   Wikipedia

  • Faverges — Original name in latin Faverges Name in other language Faverges, Faverzh, Favrges, Фаверж State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 45.74752 latitude 6.29297 altitude 519 Population 6580 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • faverges — nv. FAVARZHE (Albanais, Faverges), Favarze (Albertville.021), Favérzhe (Saxel). Sh. (donné par les gens de Faverges) : kavâr, rda, e an. (021) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Faverges-De-La-Tour — Administration Pays France Région Rhône Alpes Département Isère Arrondissement Arrondissement de La Tour du Pin Canton …   Wikipédia en Français

  • Faverges-de-la-tour — Administration Pays France Région Rhône Alpes Département Isère Arrondissement Arrondissement de La Tour du Pin Canton …   Wikipédia en Français

  • Faverges (Begriffsklärung) — Faverges bezeichnet: Faverges, Gemeinde im französischen Département Haute Savoie Kanton Faverges, Kanton im französischen Département Haute Savoie Faverges de la Tour, Gemeinde im französischen Département Isère Faverges (Weingut), Domaine des… …   Deutsch Wikipedia

  • Faverges-de-la-Tour — Saltar a navegación, búsqueda Faverges de la Tour País …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.