Francophones


Francophones

Francophonie

Le drapeau de la Francophonie représente les 5 continents

La francophonie désigne un ensemble d'États et gouvernements ayant le français en commun.

Sommaire

Description

Légende :
     langue maternelle      langue administrative      langue de culture

minorités francophones.

La francophonie (avec un f minuscule) renvoie à la langue française en elle-même et désigne le fait de parler français. La Francophonie (avec un F majuscule) désigne une communauté constituée de populations francophones et renvoie aussi à l'Organisation internationale de la Francophonie. Quant à « l'espace francophone », il désigne l'espace où l'on parle français. Dans la question de la francophonie, il faut distinguer les pays où le français est langue officielle (unique ou non), ceux où le français est la langue maternelle d'une grande partie de la population, ceux où il est langue de culture, ceux où il est utilisé par certaines classes sociales de la population, etc. Or, ces catégories ne se recoupent pas. Dans certains pays par exemple, bien qu'étant langue officielle, le français n'est pas la langue maternelle de la population, ni celle couramment utilisée par celle-ci.

Le critère linguistique ne correspond pas toujours au critère de la nationalité, et tous les écrivains de langue française ne sont donc pas de nationalité française.

On estime aujourd’hui le nombre de locuteurs réels du français à environ 200 millions, dans l'ensemble des pays membres de l'Organisation internationale de la Francophonie. Pour certains, le français est la langue maternelle de la grande majorité de la population (France avec ses départements et territoires d'outre-mer, Québec, partie acadienne du Nouveau-Brunswick, zone francophone de l'Ontario au Canada, Région wallonne et la majorité des Bruxellois en Belgique, Suisse romande, minorité de Jersey, Val d'Aoste, principauté de Monaco). Pour d'autres, le français est la langue administrative, ou une deuxième ou troisième langue, comme en Afrique subsaharienne, dont la République démocratique du Congo, premier pays francophone du monde [1], au Grand-Duché de Luxembourg[2], au Maghreb et plus particulièrement en Algérie, qui se trouve être le pays ou l'on parle le plus français après la France (voir tableau en bas de page) et cela malgré sa non-adhésion à l’Organisation internationale de la Francophonie. L'Afrique a été un espace important pour la colonisation, et les traces linguistiques sont encore présentes. Enfin, dans d'autres pays membres de la Communauté francophone, comme en Roumanie, où un quart de la population est francophone, le français n'a pas de statut officiel mais il existe d'importantes minorités francophones et grand nombre d'élèves l'apprennent en tant que première langue étrangère à l'école. Il existe d'autres pays, comme le Liban, où la langue française a un statut officiel à caractère administratif.

Dans certains cas, cette francophonie est due à la géographie. C'est le cas de la Suisse, du Luxembourg, de Monaco. Enfin on évalue à près de 100 millions[3] le nombre de jeunes et d'adultes, dans les pays du monde non membres de la Francophonie, qui apprennent le français au cours de leurs études et formations, en particulier dans les établissements de l'Alliance française et les écoles et lycées français répartis sur les cinq continents.

En outre, on confond parfois la Francophonie (ensemble constitué par les populations francophones) en tant que concept avec l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), organisation beaucoup plus politique et économique que culturelle, qui regroupe un certain nombre de pays qui ne sont pas pour autant ceux où le français est fréquemment utilisé ou reconnu officiellement. C'est d'ailleurs parfois cette Organisation internationale de la Francophonie qui se voit reprocher, à tort ou à raison, des pratiques « néo-coloniales ».

La présence de la langue française au Québec est la trace d'une ancienne colonisation sous l'Ancien Régime. Le Québec se revendique de la francophonie, sans du tout rompre le lien de cousinage d'une culture québécoise. Ce phénomène n'est pas sans avoir influencé une réflexion du même type au sein du Mouvement wallon avec le Manifeste pour la culture wallonne, parallèle à ce que l'on découvre aussi dans la Suisse romande et dont Charles Ferdinand Ramuz avait déjà esquissé le sens profond. Cette diversité de la francophonie est d'ailleurs peut-être son plus éclatant atout puisque, par la diversité des formes de vie des locuteurs du français, la francophonie est le seul ensemble linguistique du monde qui puisse se comparer en universalité ou diversité au monde anglophone. Senghor a parlé aussi de négritude dans le contexte de la francophonie. Il y a des citoyens américains qui parlent français en Louisiane.

La Francophonie est donc une communauté de peuples très divers vivant sur les cinq continents et unis par la langue française.

Historique

À l'origine, le terme de francophonie a été utilisé de façon purement descriptive par des géographes dès 1871, le mot ayant été « inventé » par Onésime Reclus (1837-1916). C'est après la Seconde Guerre mondiale, à partir d'un numéro spécial de la revue Esprit (1962), qu'une « conscience francophone » s'est développée. Le terme a été particulièrement popularisé par Léopold Sédar Senghor. C'est dès lors dans ce sens qu'il convient de comprendre la francophonie : il s'agit plus de la conscience d'avoir en commun une langue et une culture francophones que de décisions officielles ou de données objectives. C'est une communauté d'intérêt.

Les locuteurs du français se sont sentis menacés par l'omniprésence de l'anglais et l'influence de la culture anglo-américaine après la Seconde Guerre mondiale. Ce n'est qu'à ce moment que la conscience de la communauté francophone s'est réveillée avec la volonté de s'unir pour défendre :

  • certaines spécificités de la langue française, qui la font plus précise que la langue anglaise[4]. La coutume de ne pas juxtaposer (en général) deux substantifs sans indiquer la nature exacte de leur rapport constitue également un « plus » reconnu de précision du français par rapport à l'anglais.

En politologie et dans la mondialisation (globalization), la francophonie n'est qu'un des regroupements autour de quelques caractéristiques. L'ALENA, l'APEC sont des regroupements régionaux économiques comme l’Union européenne. La francophonie l'est autour d'une langue première, seconde ou troisième. Ce n'est qu'une tentative de regroupement parmi d'autres, comme l'OPEP pour le pétrole.

La défense de leur identité est une tendance de toutes les cultures. La francophonie constitue donc aussi un cas particulier de l'aspiration de beaucoup d'habitants de la planète à une diversité culturelle. Certains défenseurs de l'idée francophone comme Stelio Farandjis ont aussi vu dans la francophonie le creuset d'un dialogue des cultures allant jusqu'à créer une terminologie spécifique (arabofrancophonie).

Le 20 mars est consacré Journée internationale de la Francophonie.

Nombre de francophones dans les États où le français n'a pas de statut officiel

Nombre de francophones dans les États où le français n'a pas de statut officiel[5]
Pays nombre de francophones (dont expatriés français) population du pays
Algérie Algérie 22 000 000 (34 718) 35 900 000
Maroc Maroc 17 000 000 (60 000) 33 400 000
Tunisie Tunisie 6 000 000 (15 000) 10 000 000
Liban Liban 2 000 000 4 000 000
États-Unis États-Unis 2 000 000 (233 300) 302 000 000
Israël Israël 1 500 000 (100 000)[6] 7 200 000
Russie Russie 705 200 (5 139) 143 000 000
Viêt Nam Viêt Nam 570 000[7] (non connu) 81 500 000
Soudan Soudan 400 000 (500) 36 000 000
Pays-Bas Pays-Bas 213 000 (20 300) 17 000 000
Allemagne Allemagne 200 000 (165 000) 82 000 000
Ouganda Ouganda 200 000 (200) 28 000 000
Afrique du Sud Afrique du Sud 100 000 (7 600) 48 000 000
Turquie Turquie 100 000 (3 400) 70 000 000
Australie Australie 65 000 (41 800) 20 000 000
Syrie Syrie 65 000 (1 900) 19 000 000
Italie Italie 60 000 (48 000) 59 000 000
Malawi Malawi 50 300 (63)[8] 10 600 000
Gambie Gambie 45 000 (150)[9] 1 700 000
Brésil Brésil 30 000 (25 000) 184 000 000
Venezuela Venezuela 20 090 (5 800) 26 000 000
Colombie Colombie 20 000 (3 800) 45 000 000
Chili Chili 10 000 (6 500) 16 000 000
Qatar Qatar 10 000 (700) 800 000
Lituanie Lituanie 8 000 (300) 3 500 000
Pérou Pérou 7 600 (2 500)
Nigeria Nigeria 7 500 (3 000)
Pakistan Pakistan 6 000 (700)
Équateur Équateur 5 000 (1 400) 14 200 000
Bolivie Bolivie 5 000 (900)
Norvège Norvège 4 500 (3 000)
Costa Rica Costa Rica 4 000 (1 500)
Hongrie Hongrie 3 000 (1 900)
Philippines Philippines 3 000 (1 600)
Panamá Panamá 3 000 (500)
Oman Oman 3 000 (500)
Yémen Yémen 3 000 (300)
Angola Angola 2 000 (1 200)
Islande Islande 2 000 (200)
Nicaragua Nicaragua 1 500 (400)
Lettonie Lettonie 1 500 (100)
Éthiopie Éthiopie 1 000 (400)
Trinité-et-Tobago Trinité-et-Tobago 800 (600)
Zimbabwe Zimbabwe 700 (400)
Népal Népal 600 (200)
Estonie Estonie 400 (100)
Bangladesh Bangladesh 300 (200)
Porto Rico Porto Rico [10]
Total 48 997 007 (611 319)

Ministère de tutelle en France

La Francophonie était rattachée entre 1993 et 1995 au ministère de la Culture et de la Francophonie (Jacques Toubon).

Aujourd'hui, il existe une cellule de réflexion stratégique de la francophonie au ministère des Affaires étrangères et européennes.

Francophonie et systèmes d’information dans le monde

La Francophonie a apporté une contribution à deux sommets mondiaux sur la société de l'information à Genève (2003) et à Tunis (2005) [11]

L’Unesco a établi un rapport mondial en 2005. L’Agence intergouvernementale de la francophonie a également établi un dossier en 2005.

Il existe une base de données lexicographiques panfrancophone.

Article détaillé : Gestion des langues.

Organisation Internationale de la Francophonie (OIF)

Organigramme de la francophonie après la CMF 2005 à Antananarivo. L'OIF est devenue l'opérateur principal de la francophonie en remplaçant l'AIF (Agence Intergouvernementale de la Francophonie).

L'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) est une institution fondée sur le partage d'une langue et de valeurs communes. Elle compte à ce jour 56 États membres de plein droit ou associés et 14 observateurs. Le Secrétaire général, Abdou Diouf, est chargé de la mise en œuvre de la politique internationale ainsi que de l'animation et de la coordination de la politique de coopération. Il s'appuie sur un opérateur principal, quatre opérateurs directs et une assemblée consultative.

Missions de l’OIF

L'OIF exerce une action politique en faveur de la paix, de la démocratie et des droits de l'Homme et anime dans tous les domaines une concertation entre ses membres. Elle apporte à ses États et gouvernements membres un appui dans l'élaboration ou la consolidation de leurs politiques sectorielles. L'OIF mène des actions de coopération multilatérale, conformément aux grandes missions tracées par le Sommet de la Francophonie.

Partenaires de l’OIF

L'Organisation internationale de la Francophonie collabore en priorité avec de nombreux opérateurs directs de la Francophonie, et les autres institutions de la Francophonie autour de ses activités politiques et de coopération. Elle associe la société civile, et agit en partenariat avec les organisations internationales et régionales.

Voir aussi

Notes

  1. http://www.statistiques-mondiales.com/congo_kinshasa.htm
  2. Au Luxembourg, le français est la langue officielle de l'administration et de la justice
  3. Source: Estimation du gouvernement français
  4. On peut par exemple noter, l'ambiguïté du texte anglais de la résolution 242 (1967) du Conseil de sécurité des Nations unies (22 novembre 1967) par rapport au même texte français qui stipule bien, lui, Retrait des forces israéliennes des territoires occupés lors du récent conflit. Les accords de l'ONU étant établis dans ces deux langues de travail officielles qui sont considérées à parité, il a été possible de trancher sans ambiguïté entre l'interprétation « se retireront de territoires occupés lors du récent conflit » (traduction de l'anglais « Withdrawal of Israel armed forces of occupied territories in the recent conflict ») et le « se retireront des territoires occupés lors du récent conflit » du texte français.
  5. Source : Quid 2003 ([1])
  6. Présentation d’Israël
  7. Consulat général de France à Ho Chi Minh Ville
  8. Présentation du Malawi - Données générales -Ministère des Affaires étrangères
  9. Présentation de la Gambie - Données générales -Ministère des Affaires étrangères
  10. (en) Voir : French immigration to Puerto Rico et Corsican immigration to Puerto Rico
  11. (fr) Francophonie et sommets mondiaux sur la société de l’information.

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

Wiktprintable without text.svg

Voir « francophonie » sur le Wiktionnaire.

Catégorie Francophonie de l’annuaire dmoz


  • Portail de la francophonie Portail de la francophonie
Ce document provient de « Francophonie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Francophones de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Francophones — adj. French speaking; of or pertaining to an area or country using French as its official language or at times as second language n. French speaking person who speaks French as a native language or by adoption …   English contemporary dictionary

  • FRANCOPHONES (LITTÉRATURES) — Littérature francophone ou littératures francophones? En passant du singulier au pluriel, l’expression varie en extension et change de valeur. La littérature francophone comprend l’ensemble des textes «littéraires» écrits en français. Les… …   Encyclopédie Universelle

  • Francophones de Flandre — Les francophones de Flandre sont les locuteurs de la langue française vivant dans la Région flamande du Royaume de Belgique. Sommaire 1 Définitions 2 Catégories 2.1 Communes à facilités autour de la Région bruxelloise …   Wikipédia en Français

  • Francophones du Québec — Canadiens français  Le terme Canadiens français est fréquemment confondu avec Québécois, qui signifie un habitant du Québec.  Ne doit pas être confondu avec Acadiens, Cadiens, Brayons ou Métis …   Wikipédia en Français

  • Francophones hors-Québec — Canadiens français  Le terme Canadiens français est fréquemment confondu avec Québécois, qui signifie un habitant du Québec.  Ne doit pas être confondu avec Acadiens, Cadiens, Brayons ou Métis …   Wikipédia en Français

  • Minorites francophones en Flandre — Francophones de Flandre Les francophones de Flandre sont les locuteurs de la langue française vivant dans la Région flamande du Royaume de Belgique. Sommaire 1 Définitions 2 Catégories 2.1 Communes à facilités autour de la Région bruxelloise …   Wikipédia en Français

  • Minorités Francophones En Flandre — Francophones de Flandre Les francophones de Flandre sont les locuteurs de la langue française vivant dans la Région flamande du Royaume de Belgique. Sommaire 1 Définitions 2 Catégories 2.1 Communes à facilités autour de la Région bruxelloise …   Wikipédia en Français

  • Minorités francophones en Fandre — Francophones de Flandre Les francophones de Flandre sont les locuteurs de la langue française vivant dans la Région flamande du Royaume de Belgique. Sommaire 1 Définitions 2 Catégories 2.1 Communes à facilités autour de la Région bruxelloise …   Wikipédia en Français

  • Minorités francophones en Flandre — Francophones de Flandre Les francophones de Flandre sont les locuteurs de la langue française vivant dans la Région flamande du Royaume de Belgique. Sommaire 1 Définitions 2 Catégories 2.1 Communes à facilités autour de la Région bruxelloise …   Wikipédia en Français

  • Minorités francophones en flandre — Francophones de Flandre Les francophones de Flandre sont les locuteurs de la langue française vivant dans la Région flamande du Royaume de Belgique. Sommaire 1 Définitions 2 Catégories 2.1 Communes à facilités autour de la Région bruxelloise …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.