Jardin des Plantes de Caen


Jardin des Plantes de Caen

Jardin des plantes de Caen

Jardin des plantes de Caen
P1030229 le jardin des plantes a Caen.JPG
Les jardins du bas
Situation
[[Image:|center|250px]]
{{{légende carte}}}
Coordonnées 49° 11′ 21″ Nord
       0° 22′ 19″ Ouest
/ 49.1890946, -0.372076
Pays France France
Ville Caen
Quartier Saint-Julien
Géographie
Altitude m
Superficie 36 ha
Cours d'eau
Caractéristiques
Création 1736
Type Jardin botanique
Essences 8000 espèces
Fréquentation 204 711 visiteurs (2003)
Lieux remarquables
Classement Site classé, 22/10/1942
Jardin botanique de France
Conservatoire national du Peperomia
Collection nationale
Lien internet
Site de la ville de Caen

Le Jardin des plantes de Caen est un jardin botanique au nord du centre-ville. C'est un site classé depuis 1942[1].

Sommaire

Histoire

En 1689, Jean-Baptiste Callard de la Ducquerie, professeur à la faculté de médecine de l'université de Caen, rassembla quelques plantes dans son jardin privé ; selon son hortus botanicus agri Cadomensis, on pouvait y trouver 590 espèces. Un édit royal datant de 1701 encourageait le développement de tels jardins, mais la faculté de médecine ne s’en préoccupa guère. A partir de 1718, l’action du professeur Callard de la Ducquerie fut poursuivie et renforcée par le professeur François Marescot qui put acquérir en 1736 au nom de l’Université un terrain près de Notre-Dame-des-Champs[2] , le Jardin-Bénard, aménagé dans une ancienne carrière d'extraction de la pierre de Caen[3] ; sur ce terrain vallonné (18 m de dénivellation), il introduisit, grâce à l’aide de son chef de cultures et successeur à la chaire de botanique, Noël-Sébastien Blot, quelques 3 500 plantes.

En 1789, le jardin passa sous l’autorité de l’administration centrale, puis sous celle du Préfet. En 1803, le jardin botanique, jusqu’alors jardin de démonstrations de plantes pour les écoles de médecine et de pharmacie, devint municipal, et s’agrandit de 3,5 ha. Dessiné par l’architecte-paysagiste caennais Dufour, il fut ensuite planté par Herment. Il fut dirigé par la suite par le professeur Charles-Nicolas Desmoueux ; après sa mort en 1801, ses élèves firent élever un tombeau en son honneur juste à côté de la pierre commémorative de Noël-Sébastien Blot dans un massif d’arbustes. En 1848, 200 ouvriers abattirent une vieille maison datant de 1656 qui restait dans le Jardin. Deux grandes serres en bois furent édifiées en 1860 ; détruites par le feu en 1869, elles furent reconstruites en bois et en fer. L’orangerie, érigée en 1835, fut également reconstruite en 1863 après un incendie. L’institut botanique quant à lui fut bâti en 1891.

En 1905, la rue du Vingtième Siècle, ouverte en 1901 vers la gare Saint-Martin, fut prolongée jusqu’à la rue Desmoueux en traversant les potagers du jardin des plantes ; une nouvelle entrée au jardin fut alors créée. Les bombardements de 1944 n’épargnèrent pas le jardin : les deux jardins d’hiver et l’orangerie avec toutes les espèces rares qu’ils contenaient furent détruits. Louis Bouket, directeur, entreprit la restauration et la reconstruction des bâtiments à l’exception de l’étage de l’orangerie. De nouvelles serres d’exposition consacrées aux plantes exotiques furent reconstruites en 1988.

Descriptif

L'Institut botanique

Le jardin des plantes est établi sur un terrain accidenté ; on y trouve plus de 8 000 espèces. En partie basse, sont présentés sur 5 000 m² :

Les serres et l’orangerie contiennent 1 500 espèces exotiques différentes (dont un bananier, un caféier, un vanillier, un camphrier, des agrumes, des orchidées, des cactées, et le célèbre nénuphar géant d’Amérique du sud, Victoria cruziana, aux fleurs éphémères).

En partie haute, se situe le parc public réputé pour ses mosaïcultures, dont le papillon, emblème du jardin, et quelques arbres remarquables :

Le jardin des plantes a reçu de nombreux labels scientifiques ; il est ainsi agréé « Jardin botanique de France » depuis 1997 par l’Association des Jardins botaniques de France et des pays francophones. Mais au-delà de son rôle scientifique de conservation, d’introduction, de ré-introduction d’espèces végétales et de sa vocation pédagogique et culturelle, le jardin des plantes est aussi un lieu de détente apprécié par de nombreux Caennais depuis des générations ; en 2003, il a accueilli près de 204 711visiteurs dont plus de 69 853 pour les serres exotiques ouvertes seulement 3h par jour.

Notes

  1. Sol comprenant les essences et les immeubles y bâtis ; SC, 22/10/1942.
  2. Cette église était située vers l’angle des rues Desmoueux et du Docteur-Rayer, près du cimetière des Quatre-Nations. Voir l'article patrimoine religieux de Caen.
  3. Une des faces d’extraction est d’ailleurs toujours visible aujourd’hui.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de la Normandie Portail de la Normandie
  • Portail de Caen Portail de Caen
  • Portail du jardinage et de l'horticulture Portail du jardinage et de l'horticulture
  • Portail de la botanique Portail de la botanique
Ce document provient de « Jardin des plantes de Caen ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jardin des Plantes de Caen de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jardin des plantes de Caen — Les jardins du bas Géographie Pays …   Wikipédia en Français

  • Jardin Des Plantes — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Jardin des plantes désignant un jardin botanique particulier le jardin des plantes d Angers le jardin des plantes de Caen le jardin des plantes de Lille… …   Wikipédia en Français

  • Jardin des Plantes — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Jardin des plantes désignant un jardin botanique particulier le jardin des plantes d Angers le jardin des plantes de Caen le jardin des plantes de Lille… …   Wikipédia en Français

  • Jardin des plantes (homonymie) — Jardin des plantes Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Jardin des plantes désignant un jardin botanique particulier le jardin des plantes d Angers le jardin des plantes de Caen le jardin des …   Wikipédia en Français

  • Jardin des plantes — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le terme de Jardin des plantes, sous entendu médicinales, est une spécificité française, il est traduit dans les autres pays par Jardin Botanique. De tels …   Wikipédia en Français

  • Cité-jardin des Rosiers — la cité vue de la rue des rosiers La cité jardin des rosiers est un quartier d habitation à bon marché situé à Caen (Calvados). Bâti au début du XXe siècle et abandonné peu à peu mais non totalement à partir du début des années 1990, son… …   Wikipédia en Français

  • Caen-la-Mer — Caen 49°10′59″N 0°22′10″O / 49.18306, 0.36944 …   Wikipédia en Français

  • Jardín Botánico de Caen — El invernadero del jardin des plantes de Caen El Jardín de las Plantas de Caen en francés : Jardin des Plantes de Caen, es un jardín botánico y arboretum de 36 hectáreas de extensión, localizado al norte del centro de la ciudad de Caen,… …   Wikipedia Español

  • Caen — Cet article possède un paronyme, voir : CAEN.  Pour l’article homophone, voir Camp …   Wikipédia en Français

  • Jardin botanique de Caen — The Jardin botanique de Caen (5,000 m²), more formally known as Le jardin des plantes et le jardin botanique de Caen, is a botanical garden and arboretum located at 5, place Blot, Caen, Calvados, Basse Normandie, France. It is open daily.The… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.