Jeunesse


Jeunesse
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jeunesse (homonymie).

Pour la sociologie et la statistique de l' INSEE la jeunesse est une classe d'âge. Elle réunit une population mineure , généralement de moins de 18 ans et majeure Généralement y son inclus les jeunes de moins de trente ans notamment les étudiants et les jeunes en difficulté d' insertion mais pouvant aller jusqu'à 40 ans[note 1].

Le terme jeunesse désigne l'aspect corporel du corps. La puberté marque l'étape physiologique à laquelle l'individu est capable de procréer. Ce passage à la puberté chez les animaux est le passage à l'âge adulte, chez les humains celui de l'enfance à l'adolescence. La puberté est marqué par des changement corporels importants lié à la maturité sexuelle. La jeunesse désigne aussi l'état des facultés physiques et intellectuelles d'une personne, la sénescence est ce moment ou l'on n'est vraiment plus jeune, car les activités et les performances baisse en raison du vieillissement.

Sommaire

Histoire de la jeunesse

La perception de la Jeunesse comme distincte à la fois des adultes et des enfants n'existe pas au Moyen Age. L'individu passe directement de l' enfance à l' âge adulte. Bertrand Du Guesclin participe à un tournois dès l' âge de 15 ans. La perception par la société de la spécificité de la jeunesse est un long cheminement qui va du XVIIIe à nos jours.

Pour Philippe Ariès la société évolue en même temps que les mentalités . Sa thèse repose sur deux idées : l'attachement des parents pour leurs enfants est né réellement avec le contrôle des naissances et la baisse de la fécondité, soit à partir de la fin du XVIIIe siècle ; avant l'enfant n'est qu'un adulte en devenir. La forte mortalité empêche une attention trop importante des adultes.

Le travail des enfants fait parti de l'univers culturel normal de la société. La loi interdisant le travail des enfants de moins de 8 ans. date de 1841, inspirée des travaux de Louis-René Villermé Les lois Ferry de 1881 et 1882 rendent l’instruction primaire obligatoire pour les garçons et filles âgés de 6 à 13 ans. L’école publique est gratuite et laïque[1].

Avant cette date l'enseignement aux enfants dépend de l'enseignement catholique, depuis l'instauration des collèges des jésuites au XVIIe, pour les jeunes aristocrates et bourgeois et des frères des écoles chrétiennes pour les enfants plus modestes. Mais ces écoles ne concernent qu'une minorité d'enfants.

La préoccupation politique de l'encadrement hors du temps scolaire date des premiers patronages suite aux lois Ferry

La première auberge de jeunesse est crée par Henri Sannier en 1931

Le premier Secrétaire d'État chargé de la Jeunesse est Lèo Lagrange en 1936 avec le Front Populaire

L'organisation moderne de l'enfance inadaptée date de 1943 sous Vichy [2] L' Ordonnance de 1945 reprenant l'organisation prévue par Vichy et surtout faisant de l'éducation la pratique normale du traitement de la délinquance. des mineurs. Le métier d'éducateur spécialisé date de cette époque. L'éducation populaire, comme mouvement de prise charge des jeunes adultes par eux même au sein des maisons des jeunes et de la culture est également promue à la Libération

Les mouvements de jeunesse

Article détaillé : Éducation populaire.

Notes et références

Notes

  1. Par exemple, la Jeune Chambre Internationale regroupe des jeunes professionnels âgés de 18 à 40 ans.

Références

  1. http://www.assemblee-nationale.fr/site-jeunes/laicite/fiche-dates/fiche-1881-1882/fiche.pdf
  2. Enfance inadaptée l'héritage de Vichy Michel Chauvière L'Harmattan 2009

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :



Bibliographie

  • Alessandro Cavalli, Vincenzo Cicchelli, Olivier Galland, "Deux pays, deux jeunesses? La condition juvénile en France et en Italie", Rennes, PUR, 2008.
  • Marc Breviglieri, Vincenzo Cicchelli, "Adolescences Méditerranéennes. L’espace public à petits pas", Paris, Injep-L’Harmattan, 2007.
  • Vincenzo Cicchelli "La construction de l’autonomie. Parents et jeunes adultes face aux études", Paris, PUF, 2001.
  • Olivier Galland: Les Jeunes, 6e édition, Collection Repères, Éditions La Découverte, Paris, 2002, 124 pages. (ISBN 270713645X)
  • Eric Deschavanne et Pierre-Henri Tavoillot, Philosophie des âges de la vie, Hachette, Pluriel, 2008.
  • Gérard Mauger: Hippies, zoulous, loubards: jeunes marginaux de 1968 à aujourd'hui, Collection Problèmes Politiques et Sociaux, La Documentation Française, Paris, 1998.
  • BASTIEN Bernard, BATAILLE Philippe, Conseilleriez-vous à un(e) ami(e) de venir ici ? Vivre en FJT, pour une interprétation de situations de jeunesse, Paris, Les éditions de l'atelier, juin 1998
  • PUGEAULT-CICCHELLI Catherine, CICCHELLI Vincenzo, RAGI Tariq, Ce que nous savons des jeunes, Collections sciences sociales et société, Paris, Presses Universitaires de France, 2004.
  • « L'entrée des jeunes dans la vie adulte », Problèmes politiques et sociaux, Aubervilliers, La documentation française, no 794 du 5 décembre 1997.
  • ELLEFSEN Bjenk & HAMEL Jacques, « Citoyenneté, jeunesse et exclusion. Lien social et politique à l'heure de la précarité », RIAC, Montréal Québec, no 43, printemps 2000.
  • SCHEHR Sébastien, « Processus de singularisation et formes de socialisation de la jeunesse », RIAC, Montréal Québec, no 43, printemps 2000
  • LAGREE Jean-Charles, LONCLE Patricia, « Jeunes et citoyenneté », Problèmes politiques et sociaux, Aubervilliers, La documentation française, no 862 du 31 août 2001
  • Dupont Sébastien, Lachance Jocelyn (dir.) Errance et solitude chez les jeunes, Paris, Téraèdre, 2007.

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jeunesse de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • JEUNESSE — LES DÉBORDEMENTS des jeunes n’ont cessé de troubler la quiétude des adultes: à Athènes, la jeunesse dorée menée par Alcibiade a causé de célèbres scandales; à Rome, au temps de Catulle, les «nouveaux» s’opposaient bruyamment aux goûts et aux… …   Encyclopédie Universelle

  • jeunesse — Jeunesse. s. f. Aage de celuy qui est jeune. Il ne se dit guere que des personnes. Belle jeunesse. verte jeunesse. gaillarde jeunesse. jeunesse gaye, florissante. jeunesse vigoureuse, boüillante. dés sa tendre, dés sa premiere jeunesse. il a… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • jeunesse — Jeunesse, ou Junesse, AEtas iuuenilis, Iuuenta, Iuuentus, Praetextati anni, Praetextata aetas. Cependant que le temps de ma jeunesse s y est addonné, Dum aetatis tempus tulit. Jeunesse qui n arreste en place, Vaga iuuentus. Toute la jeunesse… …   Thresor de la langue françoyse

  • Jeunesse — (franz.: Jugend) ist Namensbestandteil der Vereine Jeunesse Esch, luxemburgischer Fußballverein Jeunesse Sportive Kabylie, algerischer Fußballverein Jeunesse Sportive Kairouanaise, tunesischer Sportverein Jeunesse d El Massira, marokkanischer… …   Deutsch Wikipedia

  • jeunesse — JEUNESSE: Ah ! C est beau la jeunesse. Toujours citer ces vers italiens, même sans les comprendre : O Primavera ! Gioventù dell anno ! O Gioventù ! Primavera della vita ! …   Dictionnaire des idées reçues

  • Jeunesse — (fr., spr. Schöneß), ein breiter Bund für Damen, bei Kälte um das Kinn, die Ohren u. über das Vorderhaupt gebunden …   Pierer's Universal-Lexikon

  • jeunesse — [zhë nes′] n. 〚Fr〛 1. the time of one s youth 2. young people * * * …   Universalium

  • jeunesse — [zhë nes′] n. [Fr] 1. the time of one s youth 2. young people …   English World dictionary

  • jeunesse — (jeu nè s ) s. f. 1°   Temps de la vie entre l enfance et l âge adulte. •   En jeunesse j aimai, ta mère fit de même, RÉGNIER Dial.. •   Les critiques du temps m appellent débauché, Que je suis jour et nuit aux plaisirs attaché, Que j y perds mon …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • JEUNESSE — s. f. Cette partie de la vie de l homme, qui est entre l enfance et l âge viril ; ou L état d une personne jeune. Durant la jeunesse. La jeunesse passe bien vite. Dans sa première jeunesse. Dès sa plus tendre jeunesse. Dans sa verte jeunesse. La… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • JEUNESSE — n. f. Partie de la vie de l’homme qui est entre l’enfance et l’âge viril; ou état d’une personne jeune. Durant la jeunesse. La jeunesse passe bien vite. Dans sa première jeunesse. Dès sa plus tendre jeunesse. Dans sa verte jeunesse. La vigueur,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.