Blake Et Mortimer


Blake Et Mortimer

Blake et Mortimer

Blake et Mortimer
Série
Genre(s) Franco-belge
Science-fiction
Aventure
Espionnage
Scénario Edgar P. Jacobs
Jean Van Hamme
Yves Sente
Dessin Edgar P. Jacobs
Bob de Moor
Ted Benoit
René Sterne
André Juillard
Coloriste Edgar P. Jacobs
Divers

Personnages principaux Francis Blake
Philip Mortimer
Olrik

Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Éditeur Le Lombard
Éditions Blake et Mortimer
Nombre d’albums 18

Blake et Mortimer est une série de bande dessinée créée par le dessinateur belge Edgar P. Jacobs en 1946, puis reprise à sa mort en 1987 par Bob de Moor, puis Jean Van Hamme, Ted Benoit, Yves Sente, André Juillard, René Sterne, Chantal De Spiegeleer et Aubin Frechon . D'abord éditée par les éditions du Lombard, elle est désormais publiée par les éditions Blake et Mortimer, une filiale du groupe Dargaud. Elle fut pré-publiée pendant de nombreuses années dans Le Journal de Tintin dont elle était, avec le héros éponyme, un des moteurs.

Les prémices de la saga se retrouvent avec des personnages très similaires dans Le Rayon U, du même auteur, publié dans le magazine Bravo en 1943. Mais la présence et les rôles qui y sont donnés à de jeunes femmes ne seront pas repris dans le monde du journal de Tintin qui s'adresse à un jeune lectorat masculin à une époque qui ne connaissait pas encore la mixité scolaire.

Sommaire

Analyse de la série

La série met en scène deux héros, Sir Francis Blake, un militaire de carrière ayant débuté dans la RAF, et mis à la disposition des services secrets britanniques de contre-espionnage militaire au MI5, et son ami le professeur Philip Mortimer, spécialiste en physique nucléaire, qui se retrouvent souvent confrontés à leur grand ennemi, le colonel Olrik, parfois accompagné de ses hommes de main tels l'américain Sharkey, Razul le Bezendjas ou encore le malfrat Jack. Il est particulièrement significatif que le colonel Olrik, un des plus beau vilain[réf. nécessaire] de toute l'histoire de la bande dessinée, apparaisse dès la première page dans Le Secret de l'Espadon, soit avant le capitaine Blake et le professeur Mortimer eux-mêmes. Dans Le Piège diabolique, la présence du capitaine Blake est seulement anecdotique et Olrik y est totalement absent (séjournant alors en prison). On remarquera que le compagnon des héros, Nasir, un musulman natif du continent indien qui s'était mis au service des deux amis, va disparaître après l'album de La Marque jaune et la période de décolonisation.

Le charme de la série est dû, entre autres, à un mélange savant de réalisme, de fantastique et de science-fiction. Si dans Le Secret de l'Espadon l'aventure est surtout d'ordre militaire et technologique et dans Le Mystère de la Grande Pyramide plutôt historique et ésotérique, des albums comme La Marque jaune, L'Énigme de l'Atlantide ou Le Piège diabolique mêlent avec habileté de front tant l'action guerrière ou policière que l'utilisation des découvertes scientifiques.

Plusieurs albums ont donné naissance à des versions sonores, soit en disque, soit en diffusion radiophonique dans les années 1960. La série a été adaptée pour la télévision sous forme de série animée dans les années 1990.

Edgar P. Jacobs se distingue notamment par sa volonté de réalisme et d'exactitude dans le détail. Travaillant souvent d'après photos ou croquis de repérages, il a créé un monde dans lequel la fiction devient ainsi complètement plausible. La précision se retrouve dans la reconstitution des parcours tant sur les délais que la représentation des lieux traversés, S.O.S. Météores, qui se déroule entre Paris et la région de Versailles, étant exemplaire à ce sujet.

En outre, par respect du lecteur, il s'imposait de le mettre dans un environnement qui puisse lui permettre d'apprendre tout en se distrayant. À cet égard, la visite guidée du musée du Caire (dans Le Mystère de la Grande Pyramide) est édifiante, comme celle de la Tour de Londres (La Marque jaune) ou du sous-sol parisien (L'Affaire du Collier).

On peut aussi parler, dans la mise en scène de ses vignettes, de véritables prises de vues, et ceci de façon tout à fait comparable à celles de l'art cinématographique.

C'est également un grand maître de l'éclairage, avec l'utilisation d'environnements colorés (notamment les rouges orangés, les verts et les gris bleus) qui soulignent l'intensité des situations.

Une autre des caractéristiques de la série est l'abondance de didascalie, et certains phylactères contiennent des textes très denses. Cet aspect, à rapporter à la recherche de précision de Jacobs, a valu à la série une réputation de bande dessinée « bavarde ». Cette particularité toute « jacobsienne » s'explique d'une part au fait qu'historiquement, la bande dessinée, en tant que figuration narrative, était contrainte pour être acceptée par les éditeurs de la première moitié du XXe siècle de faire passer le texte avant l'image, le « ballon » étant honni car considéré comme entraînant paresse et perte de l'usage de la lecture ; d'autre part à la volonté de raconter une histoire qui soit instructive couplée au goût pour les effets du théâtre.

Un thème récurrent est le cheminement des héros dans un monde clos — et souvent souterrain —, semé d'énigmes et de pièges jusqu'à l'issue finale en pleine lumière. Diverses interprétations psychologiques ont pu être données sur les raisons de l'intérêt de l'auteur pour ces quêtes initiatiques.

Par ailleurs, on remarque un rythme extrêmement soutenu dans le déroulement de l'histoire. Ceci est notamment lié au fait qu'avant la parution en album, la publication était réalisée — comme pour les autres auteurs jusqu'au début des années 1980 — de façon hebdomadaire avec une seule planche à la fois — Blake et Mortimer était imprimé en quatrième de couverture du journal de Tintin —. De ce fait, la stripsodie était décomposée pour apporter un rebondissement chaque semaine et contenir un élément propre à créer en chaque fin de page une forte attente de la suite (principe du cliffhanger dans les feuilletons d'aventures).

Enfin, aventures destinées à l'origine à un lectorat exclusivement masculin, la série sera caractérisée par le rôle extrêmement limité qu'y jouent les femmes, sous la plume de E.-P. Jacob. Dans le premier épisode, en particulier Le secret de l'Espadon, il n'apparaît absolument aucun personnage féminin, même en second plan. Par la suite, les femmes seront cantonnées dans les apparitions en arrière-plan, ou des rôles mineurs. Cette situation évoluera à partir de L'affaire Francis Blake et la reprise de la série par de nouveaux scénaristes, 50 ans après le démarrage de ces aventures.

Personnages

Article détaillé : Personnages de Blake et Mortimer.

Nombreux sont les personnages récurrents de la série. Dans les rôles principaux, on nomme les héros Francis Blake et Philip Mortimer, ainsi que le colonel Olrik, qui joue le malfaisant et éternel adversaire. D'autres personnages d'importance diverses selon les albums apparaissent ou sont évoqués de façon régulière ou sporadique.

Gérard Lenne, dans son livre Blake, Jacobs et Mortimer (éditions Seuil/Archimbaud, 1988) a noté que tous les personnages importants de la saga Blake et Mortimer se répartissaient en fait en trois catégories : les savants, les guerriers et les traîtres, dont les trois héros principaux Mortimer, Blake et Olrik, sont les archétypes.

Personnages influents dans plusieurs aventures

P : Participant / F : Figurant / E : Évoqué

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 A B C D
Professeur Philip Angus Mortimer P P P P P P P P P P P P P P P P P
Capitaine Francis Percy Blake P P P P P P P P P P P P P P P P P
Colonel Olrik P P P P P P P P P P P P P P P P
Sharkey P P P P P P P P
Inspecteur chef Glenn Kendall P P P P P P
Ahmed Nasir P P P P
Mistress Benson P P P P
Professeur Labrousse P P P
Commissaire divisionnaire Pradier P P P P
James P P P P
David Honeychurch P P E P
Sir Charles Garrison P P P
Razul le Bezendjas P P P
Lord Archibald Mac Auchentosham P P
Docteur Jeronimo Ramirez P P
Leslie Macomber P F P
Mister Stone P P
Sir Hugh Calvin P F
Le Professeur Raymond Vernay P F
Commandant Duchassy P P
Commandant Byrd P P
Le Cheik Abdel Razek P E E E
Professeur Akira Satō P P
Le colonel Dorian Cartwrigth P P
Commander William Steele P P
Miss Sarah Summertown P P
Docteur Grossgrabenstein P P
Nastasia Wardinska P P
Driss Alaoui P E
Le docteur Jonathan Septimus P E E E E E
Professeur Miloch Georgevitch P P
Empereur Basam-Damdu P E P
Açoka P E
Major Varitch P P
Jack le tueur P P E
Youssef Khadem P P
Personnages influents dans plusieurs aventures 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 A B C D

NB : les nombres et lettres correspondent à la numérotation des aventures ci-dessous.

Les aventures

En bandes dessinées

Avant sa mort, Jacobs a laissé un scénario et un découpage très précis, ainsi que les planches crayonnées de la seconde partie des 3 Formules du professeur Satō que Bob De Moor a achevée dans un style graphique grossier qui s'éloigne considérablement de l'original, 18 années après la première partie de l'aventure et alors que commençaient à paraître des versions piratées de la fin de l'histoire.

Plusieurs albums ont été publiés après la mort d'E. P. Jacobs, suite à une volonté éditoriale de prolonger la série. Leurs auteurs se situent dans la lignée de l'école de la ligne claire respectant tant l'esprit que la forme de l'aventure et ajoutant aux personnages initiaux des éclairages complémentaires (la première rencontre de Blake et Mortimer adolescents en Inde, le nouvel emploi de Nasir qui a rejoint le contre-espionnage indien, etc). Un premier album fut publié par Jean Van Hamme et Ted Benoit. Ce dernier tardant à finir les dessins du second album, L'Étrange Rendez-vous, une seconde équipe - Yves Sente et André Juillard - est chargée par l'éditeur de produire son propre album : La Machination Voronov. C'est la seconde fois, depuis le cas de Barbe-Rouge, que deux équipes d'auteurs travaillent en parallèle.

Hors série
L'Aventure immobile, Dargaud, Le Dernier chapitre, Bruxelles, mars 1998
    Scénario : Didier Convard - Dessin : André Juillard

Chronologie des différents récits

Les nouveaux auteurs ont réalisé des albums qui s'insèrent dans la série originelle, et qui, en fonction de la date des événements relatés, en modifie la numérotation. La chronologie des différents récits parus serait ainsi la suivante :

On peut aussi émettre l'hypothèse (qui peut sembler plus alambiquée) que la chronologie suivrait l’ordre de parution des albums, une œuvre de fiction pouvant constituer une alternative à la plausibilité temporelle ; alternative selon laquelle, même un personnage ayant réellement existé et joué un rôle particulier peut figurer à une autre époque ou se voir substituer un personnage de fiction. L'univers de Blake et Mortimer peut donc constituer une réalité parallèle dans laquelle des événements historiques interviendraient dans un ordre différent de celui qu'on leur suppose et où la succession des aventures peut s’affranchir de la raison. Cette approche, quelque peu discordante pour certains avec l'esprit de réalisme de l'auteur que les repreneurs de la série s'efforcent de respecter, a cependant l'avantage de créer une logique au niveau de l'évolution des caractères des personnages (en particulier celui d'Olrik).

En dessins animés

Outre l'adaptation des neuf premières aventures (du Secret de l'Espadon à L'Affaire Francis Blake), quatre aventures originales (non reprises en album) sont parues en dessins animés (par ordre d'aboutissement chronologique) :

  • A) L'Héritage du viking - Scénario Russel Craig Richardson, 45 minutes.
    • Editions Ellipse Animation: 1997. En Islande, B & M se rendent au centre géothermique de la physicienne Anna Ragnardotir et découvrent une technologie révolutionnaire : la production d'électricité grâce à la parfaite maîtrise de la lave en fusion. Mortimer juge l'installation opérationnelle tandis que de curieux incidents se succèdent. Blake, sur le qui-vive, comprend immédiatement qu'un commando s'apprête à en prendre le contrôle...
  • B) Le Secret de l'île de Pâques - Scénario Véronique Hairbaut, 43 minutes.
    • Editions Ellipse Animation: 1997. A Bruxelles, Olrik utilise un casque télépathique révolutionnaire pour soutirer des généraux qu'il a kidnappés l'implantation des bases secrètes de lance-missiles en Europe. Localisé par la police, il prend la fuite, contraint à abandonner son appareil. En le récupérant, Blake apprend qu'il provient de l'ile de Pâques. Après avoir testé son efficacité stupéfiante, B & M se rendent sur place pour retrouver son propriétaire...
  • C) La Porte du druide - Scénario Jean-Christophe Derrien, 43 minutes,
    • Editions Ellipse Animation: 1997. Mortimer, invité par sa cousine Margaret, et Blake, en mission anti-terroriste, se retrouvent par hasard à Stonehenge, site du rassemblement des druides anglais pour le solstice d'été. Peu après leur arrivée, l'individu traqué par Blake profite de l'ouverture de la Porte du Druide pour s'enfuir. Lancé à sa poursuite, le duo accède à une nouvelle dimension, un monde étrange gouverné par Olrik, où les légendes deviennent réalité...
  • D) Le Testament de l'alchimiste - Scénario Éric Rondeaux, 45 minutes.
    • Editions Ellipse Animation: 1997. À Prague, Mortimer tente de déchiffrer l'un des trois manuscrits du Grand Livre de l'alchimiste Nicolas Flamel dont a hérité la fille d'un de ses confères. Selon la légende, l'auteur y révèlerait le secret de la transmutation du plomb en or et celui de l'immortalité. Blake rejoint son ami pour chercher les deux parties manquantes de cet ouvrage inestimable qu'Olrik convoite à des fins très personnelles...

(avec 4 dessins inédits de couvertures jaquettes (N), par Citel)

Pastiches, parodies, et histoires dérivées

Innombrables sont les hommages, clins d'œils et détournement de cette série culte. On peut ainsi citer :

  • 1974 : Il était moins Cinq, Bob de Moor (des Studios Hergé), Tintin l'Hebdoptimiste n°73 - 2 pl.
  • 1978 : SOS Météores, Bob de Moor, Le Journal de Tintin n°49 (cf. infra) - 1 pl.
  • 1978 : Le Théâtre de Jacobs - Numéro Spécial E.P. Jacobs (et Pastiches !), Le Journal de Tintin n°49 (avril)
  • 1980 : La Marque Rose, Roger Brunel, Pastiches t.1, éd. Glénat - 2 pl. (et apparitions dans les t.5 et 6)
  • 1980 : Hommage à Jacobs, par Filip Denis, dans Aïe, n°2 (1er trim.) - 6 pl.
  • 1982 : Black et Mordecker, Toni Jacquobs, Bédésup n°21 - 2 pl.
  • 1983 : Les Aventures de Patrick Maudick - Les méandres du temps, de Patrick Dumas (Ed. Glénat). Un des personnages, le professeur Lombard (clin d'œil au nom de la maison d'édition), est croqué sous les traits d'Edgar P. Jacobs.
  • 1984 : Les Aventures passionnantes de Blake-Mortimer, Al Voss, Parodies, éd. Humanoïdes Associés - 1 pl.
  • 1986 / 1987 : La Micro-informatique étendait sa marque sur la ville..., Le Malheureux a tenté de s'informatiser lui-même !, Les Informatiseurs sont souvent les plus mal informatisés, Mission "Solo", Ted Benoît, brochures CCM Micro n° 1 à 4, éd. C.C.C. Micro et l'Agence RIO - 4 x 2 à 3 pl.
  • 1987 : Mystère à Montreuil - Une enquête de Blake et Mortimer, Bob de Moor, éd. la Mairie de Montreuil et l'Agence Top Média - 2 pl (existe en deux versions, une ne faisant pas apparaître Blake et Mortimer sur la couverture).
  • 1990 : Flake et Oldtimer, Aubert et Arleston, Parodies 3 - Vingt ans après, éd. Soleil Productions - 2 pl.
  • 1992 : Le Petit Oiseau va mourir, Hardy et Yann, Croq la Vie n°1 - 1 pl.
  • 1993 : Le Petit Théâtre d'Olrik, Jochen Gerner, éd. Archives Internationales (mini-portfolio)
  • 1998 : L'Aventure Immobile, André Juillard et Didier Convard, éd. Dargaud (Un échange épistolaire en fin de vie avec des illustrations montrant les héros vieillis)
  • 1999 : Flake et Morniver - Le Mystère du Merlan, D. et B. Hambucken - 5 pl. (1re publication internet)
  • 1999 : Philip Mortamer, ou la Frustration de l'Espadon, Dirick, éd. Pictoris Studio - 8 pl.
  • 2003 : Les Aventures de Swartz et Totenheimer, d'après les personnages d'Adolf Hitler par Emile Bravo, paru dans Ferraille illustré n°23
  • 2005 : Les Aventures de Philip et Francis - Menaces sur l'Empire, Pierre Veys et Nicolas Barral, éd. Dargaud (album complet)
  • 2006 : Les Aventures de Black et du Suprême Mortamère, tome 1, Pixel Vengeur, éd. Le Cycliste/Parental Advisory (idem)
  • 2007 : Black et Mortamère niquent le système, tome 2, Pixel Vengeur, éd. Le Cycliste/Parental Advisory (idem)
  • 2008 : Les 3 "M", ex-libris dessiné par Olivier Marin et Patrick Dumas et réalisé par le site www.marquejaune.com, en hommage à la couverture de l'album "La Marque Jaune".

Ou encore:

  • Une énigme écrite de A.P Duchâteau (Les 3 Formules du Professeur Jacobs - Hebdoptimiste Tintin n°73, 1974 spécial Le Rayon U)
  • Cubitus et la Marque Jaune par Dupa (Hebdoptimiste Tintin n°73, 1974)
  • "La marque bleue" par P. Dubuck (pour le Groupe Accord)
  • les dessins de Floc'h (avec la présence du livre The Mega Wave (L'Onde Méga en français*) chez un bouquiniste, et celle de Septimus au Club (dans "Le rendez-vous de Sevenoaks")
  • la transposition de la séquence sur la Tour de Londres par G. Chaillet (pages 26 et 27 de l'album "Vasco - Sortiléges"),

ces auteurs partageant ainsi une connivence avec leurs lecteurs qui ont le même goût pour E.P. Jacobs.

(* : ce petit livre toilé jaune, du Dr John Wade, initialement publié aux éditions James Thornley en 1940, dédicacé à Mr Macomber, éminent critique scientifique du "Daily Mail", a été exhumé par les éditions Alain Littaye en 1981, à l'occasion de la sortie du Tirage de Tête de E.P. Jacobs, 30 Ans de Bandes Dessinées, avec l'aide de François Rivière et de Stéphane Bielikoff) (ne pas le confondre avec le portfolio L'Onde Méga des éditions AGM en 1988)

Jeux Interactifs

  • CD ROM Le Piège Diabolique, éd. Index +/France Télécom Multimédia, 1997 (l'un des tout premiers CD ROM ludiques sur le marché français).

Discographie

Les six premières aventures sauf L'Énigme de l'Atlantide ont donné lieu à des versions radiophoniques, de 1955 à 1961, reprises en disques (les 3 premières chez Festival ou Philips, puis Musidisc), cassettes audio (5e et 6e aventures, pour des tirages de tête), et CD audio (pour les 5 mises en ondes, au final). (avec Yves Brainville, Jean Topart, Henri Guisol, Jean Servais, Henri Virlojeux, Bruno Cremer, Jacques Morel, Roger Carel...)

Bibliographie (non exhaustive)

  • 1967 à 1975 : revue Phénix n° 2, 3, 4, 6, 9, 15, 16, 21 et 43 - divers articles sur chaque album, et interviews ou article (n° 9) d'E.P. Jacobs lui-même (n° 5, 6 et 7 Le Rayon U; n°17 Saint-Michel 1971)
  • 1982 : Savants et... souterrains chez Edgar-Pierre JACOBS, par Jacques Toni, Bédésup n°21
  • 1984-85 : Olrik et le tarot de Marseille, par Christian Valeix, Bédésup n°31 (1984) et 32/33 (1985)
  • 1988 : Edgar P. Jacobs, L'Âge d'Or n°8 : analyse de chacun des albums
  • 1996 : Blake et Mortimer, histoire d'un retour, par Jean-Luc Cambier et Éric Verhoest, Éditions Blake et Mortimer
  • 2000 : Ciel! Blake! Sky! Mortimer!, par J-Loup Chiflet, dictionnaire franco-anglais des expressions courantes, Ed. Mots & Cie
  • 2003 : La Damnation d'Edgar P. Jacobs, avec François Rivière, éditions Seuil-Archimbaud ISBN 2-020-60530-9
  • 2004 : Collectif Jacobs, la marque du fantastique : mythologie, politique et religion dans la bande dessinée "Blake et Mortimer", Besançon, SCÉREN, CRDP Franche-Comté
  • 2004 : Blake et Mortimer face aux Démons de la Science, numéro Spécial Hors Série de Science et Vie
  • 2006 : La Damnation d'Edgar P. Jacobs (édition refondue), par Benoît Mouchart et François Rivière, Ed. Points Seuil ISBN 2-020-85505-4

Voir aussi

Liens internes

Liens externes


  • Portail de la bande dessinée Portail de la bande dessinée
Ce document provient de « Blake et Mortimer ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Blake Et Mortimer de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Blake et Mortimer — Série Scénario Edgar P. Jacobs Jean Van Hamme Yves Sente Dessin Edgar P. Jacobs Bob de Moor Ted Benoit André Juillard René Sterne Chantal De Spiegeleer Étienne Schréder …   Wikipédia en Français

  • Blake et mortimer — Série Genre(s) Franco belge Science fiction Aventure Espionnage Scénario Edgar P. Jacobs Jean Van Hamme Yves Sente Dessin Edgar P. Jacobs Bob de Moor Ted Benoit René Sterne …   Wikipédia en Français

  • Blake and Mortimer — (Les Aventures de Blake et Mortimer) Publication information Publisher Tintin (magazine) Edition …   Wikipedia

  • Blake y Mortimer — Saltar a navegación, búsqueda Blake y Mortimer es una serie de álbumes de cómic creada por el historietista belga Edgar P. Jacobs. Apareció por primera vez en la revista Tintín el 5 de septiembre de 1946. Tras la muerte de Jacobs, en 1987, la… …   Wikipedia Español

  • Blake und Mortimer — Die Abenteuer von Blake und Mortimer ist eine frankobelgische Comicserie. Die Protagonisten sind Captain Francis Blake, Chef des britischen Geheimdienstes M.I.5, und sein Freund, der Atom Physiker und Hobby Archäologe Professor Philip Mortimer.… …   Deutsch Wikipedia

  • Blake Et Mortimer (Série Télévisée D'animation) — Blake et Mortimer Titre original Blake et Mortimer Genre Série d animation Créateur(s) Edgar Pierre Jacobs Pays d’origine  France …   Wikipédia en Français

  • Blake et Mortimer (serie televisee d'animation) — Blake et Mortimer (série télévisée d animation) Blake et Mortimer Titre original Blake et Mortimer Genre Série d animation Créateur(s) Edgar Pierre Jacobs Pays d’origine  France …   Wikipédia en Français

  • Blake et mortimer (série télévisée d'animation) — Blake et Mortimer Titre original Blake et Mortimer Genre Série d animation Créateur(s) Edgar Pierre Jacobs Pays d’origine  France …   Wikipédia en Français

  • Blake et Mortimer (série télévisée d'animation) — Blake et Mortimer Titre original Blake et Mortimer Genre Série d animation Créateur(s) Edgar Pierre Jacobs Pays d’origine  France …   Wikipédia en Français

  • Blake and Mortimer (TV series) — infobox television show name = Blake and Mortimer caption = Blake and Mortimer, as seen in the show s opening sequence. format = Animated series runtime = 23 minutes (approx. per episode) creator = Edgar Pierre Jacobs (characters) starring =… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.