Eric Cantona


Eric Cantona

Éric Cantona

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cantona.
Éric Cantona Football pictogram.svg
Cantona.jpg
Biographie
Nom complet Éric Daniel Pierre Cantona
Nationalité France France
Naissance 24 mai 1966
à Marseille
Taille 1,88 m
Poste Attaquant
Surnom(s) The King
Parcours junior
Saison Club
1981-1983 France AJ Auxerre
Parcours professionnel*
Saison Club Matchs
(Buts)
1983-1988 France AJ Auxerre 90 (25)
1985-1986 France FC Martigues (prêt) 15 (4)
1988-1991 France Olympique de Marseille 48 (15)
1989 France Girondins de Bordeaux (prêt) 11 (6)
1989-1990 France Montpellier HSC (prêt) 41 (18)
1991 France Nîmes Olympique 19 (4)
1992 Angleterre Leeds United 35 (13)
1992-1997 Angleterre Manchester United 185 (82)
Sélection(s) en équipe nationale**
Année(s) Équipe Matchs
(Buts)
1987-1995 France France 45 (20)
* Statistiques en championnat national et en compétitions nationales et continentales.

** Statistiques en match officiel.

Éric Cantona est un footballeur et acteur français, né à Marseille le 24 mai 1966. Sa carrière sportive en France et en Angleterre – où il était surnommé « The King » – a déclenché à la fois l'enthousiasme pour ses qualités de joueur et des polémiques quant à son attitude dans et hors des stades.

Cantona était un attaquant talentueux et inspiré. Ses frasques, ses colères étaient relayées par les médias car son caractère colérique et imprévisible faisait de lui un bon client. Cantona a joué avec son image. Il choisissait délibérément de provoquer, de choquer par ses attitudes (buste et menton haut, crâne rasé à une époque où personne ne le faisait, col de maillot relevé...). Des joueurs se sont inspirés de lui.

Cantona a été élu par les supporters de Manchester United comme le meilleur joueur ayant évolué au sein de ce club. Il a aussi été désigné meilleur joueur de l'histoire de la Premier League par un sondage réalisé par Barclays.

Depuis sa retraite sportive, Éric Cantona est comédien et s'oriente également vers la réalisation. Il s'occupe aussi activement de la promotion du beach soccer en France et dans le monde. En 2005, l'équipe de France de beach soccer devient championne du monde avec Éric Cantona comme sélectionneur et entraîneur.

Il est le frère aîné du footballeur Joël Cantona.

Sommaire

Biographie

Début de carrière

Bien que né à Marseille, le 24 mai 1966, Éric Cantona n'a pas débuté sa carrière à l'Olympique de Marseille. Après avoir envisagé d'intégrer les centres de formation de Monaco ou de Nice, il opta finalement pour celui d'Auxerre où l'AJA le propulsa sur le devant de la scène.

Attaquant doué, il devint très vite un élément clé de l'équipe entraînée par Guy Roux. Il fut de ce fait sélectionné en équipe de France dès 1987. Il remporta le Championnat d'Europe Espoirs avec les Bleus en 1988, son seul titre international. Éric cantona conserve d'ailleurs une affection toujours particulière pour son 1er club, son particularisme, ses valeurs et son idée du football, il déclara à ce propos :"La France ne mérite pas Auxerre, l’Angleterre sans doute, mais pas la France."

Des clubs, des titres et des ennuis

De nombreux clubs français vont s'attacher à le recruter et c'est logiquement à l'Olympique de Marseille, un des clubs emblématiques du football français, que Cantona signa en 1988 pour 22 millions de francs [1], un montant record à l'époque dans le football français. Peu de temps après, Cantona se fit remarquer par son premier coup d'éclat médiatique: en août 1988, non retenu en équipe de France par Henri Michel, il traita le sélectionneur national de « sac à merde », ce qui lui valut une exclusion de la sélection nationale pendant une année entière.

L'aventure marseillaise tourna également court lorsque en janvier 1989, il se distingua à l'occasion d'un match amical opposant l'OM au Torpedo de Moscou. Lorsque l'entraîneur marseillais (Gérard Gili) décida de le remplacer, le joueur exprima vivement son mécontentement et jeta son maillot à terre. Le club n'eut d'autre choix que de le sanctionner pendant un mois puis de le prêter aux Girondins de Bordeaux jusqu'à la fin de la saison.

Après son passage à Bordeaux, Éric Cantona rejoignit le Montpellier-Hérault avec lequel il remporta la Coupe de France en 1990, seul trophée remporté à ce jour par le club héraultais, puis il retourna à l'OM. Ce deuxième passage à Marseille ne s'avéra guère plus réussi que le premier. Alors qu'il bénéficiait de la confiance de Franz Beckenbauer, il se blessa gravement au genou et dut observer une convalescence de plusieurs mois. À son retour, Raymond Goethals ayant remplacé Beckenbauer, Éric Cantona ne put jamais retrouver sa place dans l'effectif marseillais, ne rentrant visiblement pas dans les plans de l'entraîneur belge. Il signe alors à Nîmes [2] où une nouvelle affaire le met au ban du football français au bout de quelques mois. Lors d'un match contre l'AS Saint-Etienne, particulièrement énervé par les décisions de l'arbitre, Cantona finit par lui jeter le ballon. La FFF le sanctionne alors par un mois de suspension. Le joueur répond à cette décision par des propos très virulents à la télévision, ce qui eut pour effet d'aggraver la durée de la sanction. Par orgueil, Cantona décide en décembre 1991 de résilier le contrat le liant au Nîmes Olympique et de renoncer au football.

L'Angleterre, terre d'accueil

Sa décision de mettre un terme à sa carrière après cette affaire fut remise en cause par ses admirateurs ainsi que par Michel Platini. Le sélectionneur des Bleus persuada son attaquant qu'il trouverait dans le championnat anglais un terrain d'expression idéal pour relancer sa carrière. En janvier 1992, Cantona rejoignit le club de Sheffield. Mais cette expérience ne dura que le temps d'une mise à l'essai et d'un match d'exhibition. Lassé par les hésitations des dirigeants de Sheffield qui tardaient à lui proposer un contrat, Cantona accepta cinq jours plus tard une offre ferme de Leeds United où il était persuadé de prouver à la France qu'il était un grand joueur. Il devint d'ailleurs champion d'Angleterre quelques mois plus tard. Lors des célébrations du titre (le premier depuis près de 18 ans pour Leeds), amené à s'exprimer devant la foule des supporters en liesse, Cantona déclara avec un fort accent français: I love you, I don't know why, but I love you. Ajoutée à ses performances sur le terrain, cette simple phrase (qui samplée sur un rythme techno fera l'objet d'un disque) fit chavirer les cœurs et marqua le point de départ de la "Cantomania" en Angleterre.

Mais l'histoire d'amour avec Leeds ne dura pas. La saison suivante, malgré une entame en fanfare (triplé à Wembley face à Liverpool à l'occasion du Charity Shield), ses rapports avec ses dirigeants se dégradèrent rapidement. Le 26 Novembre 1992 il fut finalement transféré à Manchester United pour 1,2 millions de livre sterling. Il enchaîna plusieurs saisons exceptionnelles dans ce club prestigieux, gagnant le cœur des fans et surtout des titres (quatre fois champion d'Angleterre et deux fois vainqueur de la Cup). Celui qui n'était que le Frenchie à ses débuts en Angleterre devint alors Eric the King. Il fut également élu meilleur joueur de tous les temps de Manchester United.

La Cantona-mania

Les supporters du club mancunien adulèrent le Français. Il devint une véritable star en Angleterre où ses exploits sur le terrain effacèrent tous ses déboires passés. Le football français assista incrédule à cet événement : un joueur de football français qu'il n'avait pas su conserver, élu à deux reprises « meilleur joueur de l'année » du championnat anglais ! La Cantonamania fut telle qu'elle permit à Manchester United de rentrer dans l'ère moderne du football et de développer le merchandising, les maillots floqués au nom du joueur se vendant par centaines. Une chanson fut même créée à sa gloire, et encore aujourd'hui, cette chanson est interprétée lors des rencontres effectuées par Manchester United. Enfin, Cantona gagna rapidement son surnom désormais indissociable de sa personne: "Eric the King" ou encore "King Eric".

L'idylle entre Cantona et l'Angleterre fut pourtant bien proche de se finir prématurément. Le 25 janvier 1995, les télévisions passèrent en boucle son fameux « mawashi-geri, coup de pied circulaire » contre un spectateur de Crystal Palace, qui l'avait insulté après une expulsion. L'affaire fit évidemment grand bruit et contribua à renforcer la légende du joueur. Ses détracteurs y virent le coup de sang de trop, ses admirateurs louèrent au contraire sa personnalité décidément unique. Ce qu'il convenait alors d'appeler l'affaire Cantona fut marquée par une nouvelle sortie médiatique du principal intéressé. Lors d'une conférence de presse liée à l'affaire, plutôt que de répondre aux multiples questions des journalistes, il prononça la phrase suivante en français puis en anglais : Quand les mouettes suivent un chalutier, c'est parce qu'elles pensent que des sardines seront jetées à la mer, avant de se lever et de laisser ses interlocuteurs mi-amusés mi-décontenancés.

Loin de le marginaliser, les frasques extra-sportives de Cantona firent au contraire les délices de ses principaux partenaires, notamment Nike et Sharp. Cantona apparut ainsi dans de très populaires campagnes de publicité où il n'hésita pas à jouer de son image avec un certain sens de l'autodérision. Une publicité Nike, le représentant devant le drapeau anglais avec une phrase: 66 fut une grande année pour le football anglais, Eric est né, par analogie avec la victoire anglaise de la coupe du monde 1966.

Condamné en mars 1995 à deux semaines de prison ferme avant que la peine soit commuée en 120 heures de travaux d'intérêt général en appel, et suspendu neuf mois par la fédération anglaise (suspension étendue au niveau international par la FIFA), Cantona fit un retour triomphal sur les pelouses anglaises au mois d'octobre suivant, en marquant un but contre Liverpool FC en championnat (sur penalty), puis en contribuant grandement au nouveau titre de champion de son équipe.

Après la saison 1996-1997, marquée par un nouveau titre de champion, mais également des performances sportives moins éclatantes, à 30 ans, Cantona annonça son retrait du football. Une lassitude du milieu sportif le décida à jeter l'éponge au sommet de sa carrière. Il avait toujours eu d'autres occupations et d'autres désirs : la peinture et le cinéma.

Cantona et les Bleus

Globalement, la carrière de Cantona en équipe nationale reste le gros point noir de son parcours sportif. Après des débuts prometteurs à l'été 1987, il entra en conflit direct avec Henri Michel. Suspendu un an de l'équipe de France, il fut rappelé par Michel Platini. Mais malgré le redoutable duo d'attaquant qu'il formait avec son ami Jean-Pierre Papin, les Bleus ne purent se qualifier pour la Coupe du monde 1990, après un très beau parcours en qualifications, ne réalisèrent qu'un Euro 1992 décevant (élimination au premier tour) avant d'échouer dans les qualifications de la Coupe du monde 1994 à l'automne 1993.

Sous Aimé Jacquet, en 1994, intronisé capitaine et généralement utilisé dans un rôle de meneur de jeu comme en Angleterre, Cantona, ne donna pas l'impression d'être aussi décisif et influent avec les Bleus qu'il pouvait l'être avec Manchester. Sa suspension à partir de janvier 1995 eut pour effet de lui faire perdre définitivement le contact avec l'équipe de France tandis que s'épanouissaient en son absence des garçons comme Zidane et Djorkaeff dans l'entrejeu de l'équipe nationale. À son retour à la compétition, Cantona ne fut plus jamais sélectionné en équipe de France : il manqua notamment l'Euro 1996 disputé en Angleterre. La non-sélection conjointe d'Éric Cantona et de David Ginola, les deux stars du football français exilées en Angleterre, fit l'objet d'une vive polémique médiatique.

Le 26 juin 2008, dans une interview donnée au magazine Sports[3], il se déclare sélectionneur idéal de l'équipe de France mais préfèrerait révolutionner le football à Manchester United ou en équipe d'Angleterre.

Le cinéma

Juste après sa retraite sportive, Cantona s'est lancé dans une carrière cinématographique.

Il a décroché un rôle remarqué, dès 1995, dans Le bonheur est dans le pré d'Étienne Chatiliez, aux côtés de Michel Serrault et d'Eddy Mitchell. D'autres films lui ont permis de continuer sa seconde carrière (Elizabeth, Les Enfants du marais ou L'Outremangeur) et lui ont assuré une certaine reconnaissance auprès de la critique cinématographique française.

Il s'est également essayé à la réalisation en 2003 avec le court métrage Apporte-moi ton amour d'après la nouvelle Bring me your love de Charles Bukowski.

En 2009 il apparait comme second rôle jouant son propre rôle dans le film de Ken Loach "Looking for Eric", présenté au Festival de Cannes 2009 en sélection officielle.

Vie privée

Il s'est marié le 16 juin 2007, en secondes noces, avec la comédienne Rachida Brakni qu'il a rencontrée sur le tournage du film L'Outremangeur. Il a 2 enfants de son premier mariage.

Anecdotes

Avant le procès concernant son fameux « mawashi-geri, coup de pied circulaire », sa mère, inquiète, appela Guy Roux, son ancien entraîneur, en lui demandant s'il pouvait faire quelque chose, non pas parce qu'elle craignait une peine de prison ferme pour son fils, mais car elle craignait une éventuelle réaction violente de celui-ci vis-à-vis du juge chargé du dossier. Son premier entraîneur ira à son tour jusqu'à appeler le Président François Mitterrand lui demandant de faire quelque chose, ce dernier lui ayant promis de lui rendre service en cas de besoin.[4]

Éric Cantona incarne Giant Jack dans l'univers musical du groupe de rock français Dionysos.

Carrière sportive

Joueur

Saison Club Pays Championnat Coupe d'Europe Équipe de France
1983 - 1984 AJ Auxerre France France 3 matchs - -
1984 - 1985 AJ Auxerre France France 5 matchs / 2 buts - -
1985 - 1986 FC Martigues France France 15 matchs / 4 buts - -
1985 - 1986 AJ Auxerre France France 7 matchs 1 match (C3) -
1986 - 1987 AJ Auxerre France France 36 matchs / 13 buts - -
1987 - 1988 AJ Auxerre France France 32 matchs / 8 buts 2 matchs / 1 but (C3) 5 matchs / 1 but
1988 - février 1989 Olympique de Marseille France France 22 matchs / 5 buts - -
février 1989 - 1989 Girondins de Bordeaux France France 11 matchs / 6 buts - -
1989 - 1990 Montpellier HSC France France 33 matchs / 10 buts - 8 matchs / 8 buts
1990 - 1991 Olympique de Marseille France France 18 matchs / 8 buts 3 matchs / 1 but (C1) 5 matchs / 1 but
1991 - décembre 1991 Nîmes Olympique France France 17 matchs / 2 buts - 2 matchs / 2 buts
février 1992 - 1992 Leeds United Angleterre Angleterre 15 matchs / 3 buts - 7 matchs
1992 - novembre 1992 Leeds United Angleterre Angleterre 13 matchs / 6 buts 5 matchs / 2 buts (C1) 2 matchs / 2 buts
novembre 1992 - 1993 Manchester United Angleterre Angleterre 22 matchs / 9 buts - 2 matchs / 3 buts
1993 - 1994 Manchester United Angleterre Angleterre 34 matchs / 18 buts 4 matchs / 2 buts (C1) 8 matchs / 2 buts
1994 - 1995 Manchester United Angleterre Angleterre 21 matchs / 12 buts 2 matchs (C1) 6 matchs
1995 - 1996 Manchester United Angleterre Angleterre 30 matchs / 14 buts - -
1996 - 1997 Manchester United Angleterre Angleterre 36 matchs / 11 buts 10 matchs / 3 buts (C1) -

Équipe nationale

  • 45 matches en équipe de France A - 19 buts ;
  • Premier match et premier but en équipe de France A : 12 août 1987, RFA - France : 2-1 ;

Palmarès

Distinctions

  • 1994 : élu meilleur footballeur de l'année du championnat anglais par les joueurs adhérents à l'Association anglaise des footballeurs professionnels (PFA) ;
  • 1996 : élu meilleur footballeur de l'année du championnat anglais par les journalistes de la Football Writers' Association ;
  • 1996 : élu Onze d'or par les lecteurs du magazine Onze Mondial et les téléspectateurs de TF1 ;
  • 2001 : désigné Joueur du Siècle par les supporters de Manchester United ;
  • 2002 : seul membre non-Britannique du English Football Hall of Fame à sa fondation.
  • 2004 : nommé par Pelé dans la liste FIFA 100 des plus grands joueurs vivants ;
  • 2005 : élu meilleur joueur de l'histoire de la Première League (Premiership) lors d'un sondage commandé par Barclays, le sponsor du championnat anglais.
  • Joueur du mois du Championnat d'Angleterre de football en mars 1996.

Entraîneur

Palmarès

Citations

«Quand les mouettes suivent un chalutier, c'est qu'elles pensent qu'on va leur jeter des sardines.»

«Le football c'est le plus beau des arts.»

«On dit les Anglais arrogants. Moi je dis qu'ils ont toutes les raisons de l'être.»

«Le ballon, c'est comme une femme, il aime les caresses.»

«Tout être différent, sortant de la norme, est considéré comme fou.»

«La vie est toujours trop cruelle. Tout ce que nous pouvons faire, c'est essayer de passer le ballon et laisser le soleil briller. En espérant qu'il brille pour tout le monde.»

«Je ne joue pas contre une équipe en particulier. Je joue pour me battre contre l'idée de perdre.»

Filmographie

Télévision

Bibliographie

  • Manchester Memories (Le Castor Astral, 2001), de Bernard Morlino. Tout le parcours mancunien du King vu par un fan qui l'aborde davantage sous l'angle d'Éric que sous celui de Cantona pour briser la barrière de la notoriété. L'ouvrage intimiste est à mille lieues des bouquins habituels sur les vedettes d'un jour. L'amitié vibre dans chaque page. Un moment de littérature. Ce livre a été classé parmi les cinq meilleurs livres de l'année par L'Équipe Magazine.
  • Eric Cantona, Agnès Olive : Agnès Olive rencontre Eric Cantona, La Belle Bleue, 2009.

Références

Liens externes

  • Portail du football Portail du football
  • Portail du cinéma Portail du cinéma
  • Portail de la France Portail de la France

Ce document provient de « %C3%89ric Cantona ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Eric Cantona de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Éric Cantona —  Spielerinformationen Voller Name Éric Daniel Pierre Cantona Geburtstag 24. Mai 1966 …   Deutsch Wikipedia

  • Eric Cantona — Éric Cantona Spielerinformationen Voller Name Éric Daniel Pierre Cantona Geburtstag 24. Mai 1966 Geburtsort Marseille, Frankreich …   Deutsch Wikipedia

  • Éric Cantona — Nombre Éric Daniel Pierre Cantona Apodo Dieu, th …   Wikipedia Español

  • Éric Cantona — Pour les articles homonymes, voir Cantona. Éric Cantona …   Wikipédia en Français

  • Eric Cantona — Infobox Football biography playername = Eric Cantona fullname = Éric Daniel Pierre Cantona height = height|m=1.88 dateofbirth = birth date and age|df=yes|1966|5|24 cityofbirth = Marseille countryofbirth = France position = Forward (Retired) years …   Wikipedia

  • Eric Cantona Football Challenge — Striker (jeu vidéo, 1992) Striker Éditeur Rage Software Développeur Rage Software Concepteur George Christophorou Date de sortie 1992 Genre Football Mode de jeu …   Wikipédia en Français

  • CANTONA (É.) — CANTONA ÉRIC (1966 ) Né à Marseille, le footballeur Éric Cantona commence sa carrière professionnelle à Auxerre, sous la houlette de Guy Roux. Transféré à l’Olympique de Marseille en 1989, son parcours est dès lors marqué par l’instabilité et… …   Encyclopédie Universelle

  • Cantona — bezeichnet Cantona (Mexiko), eine präkolumbische Stadt in Mexiko Cantona ist der Name von Éric Cantona, einem französischen Fußballer und Schauspieler Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unters …   Deutsch Wikipedia

  • Cantona (disambiguation) — Cantona can refer to:*Cantona, Mexico an archaeological site *Eric Cantona a French football (soccer) player …   Wikipedia

  • Cantona — can refer to:*Cantona (Mesoamerican site) a Mesoamerican archaeological site *Eric Cantona a French football (soccer) player …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.