Thierry Le Luron


Thierry Le Luron
Thierry Le Luron
Thierry Le Luron, au début des années 1980.
Thierry Le Luron, au début des années 1980.

Naissance 2 avril 1952
Drapeau de la France Paris
Décès 13 novembre 1986 (à 34 ans)
Drapeau de la France Paris
Activité principale Imitateur
Chanteur
Humoriste
Activités annexes Animateur de radio
Années d'activité 1970-1986

Thierry Le Luron, né le 2 avril 1952 à Paris et mort le 13 novembre 1986 dans la même ville, est un imitateur, chanteur, humoriste et animateur de radio français.

Sommaire

Biographie

Débuts

À l'âge de 17 ans, Thierry Le Luron crée un groupe de musiciens avec des copains (Les rats crevés) et fait quelques scènes dans les Hauts-de-Seine et les alentours[1]. Il fait ses débuts dans plusieurs cabarets parisiens, dont l'Échelle de Jacob, en 1969. Le grand public fait sa connaissance le 4 janvier 1970 lors du Jeu de la chance, une séquence de l'émission télévisée Télé Dimanche qu'il gagne six fois consécutives en chantant des airs plutôt classiques avant de choisir de se consacrer à l'imitation. Il interprète ses premiers sketches dans la même émission, entre autres le 1er février 1970 (imitation d'Adamo) ou encore le 15 février 1970, pour l'anniversaire de Jean Nohain où il imite Jacques Chaban-Delmas et Jean Nohain.

En 1971, il sort son premier disque Le Ministère patraque, qui rencontre un grand succès. Il donne son premier spectacle en tant que vedette à Bobino en février-mars 1972 puis fait la première partie de Claude François lors d'une tournée à l'été 1972.

Succès

De novembre 1972 à juillet 1973, il anime sa première émission sur la première chaîne française : Le Luron du dimanche. Il crée la même année son nouveau spectacle au théâtre des Variétés.

Thierry Le Luron teste chaque soir auprès de ses amis ses derniers portraits féroces. La « bande de Le Luron » comprend notamment Jacques Collard, Jacques Pessis, Pierre Guillermo, François Diwo et Luc Fournol et Bernard Mabille. Au cours de joyeuses agapes dans le restaurant Le Chamarré de Jacques Collard, puis à l'Alcazar de Jean-Marie Rivière, et enfin Chez Castel, les portraits, imitations et sketches sont peaufinés et donnent naissance à des spectacles très élaborés : l'Olympia (décembre 1976), Bobino (février-avril 1978), théâtre Marigny (octobre 1979-juin 1980), Thierry Fééries au Palais des congrès de Paris (novembre 1980-janvier 1981), De de Gaulle à Mitterrand au théâtre Marigny (janvier-décembre 1983), Le Luron en liberté au théâtre du Gymnase Marie Bell (novembre 1984-mars 1986).

Ce dernier spectacle attire 400 000 spectateurs[2]. Il collabore alors principalement avec Bernard Mabille et crée le personnage d'Adolf Bénito Glandu, concierge rue de Bièvre[3], « caricature assez poussée du Français moyen : un individu sans credo particulier, influencé par les événements, et que Le Luron définit ainsi : pétainiste sous Vichy, gaulliste sous le général et socialiste du 10 au 11 mai ! »[2].

Il poursuit parallèlement une intense activité à la télévision et à la radio : Chat en poche de Georges Feydeau dans le cadre d'Au théâtre ce soir (diffusé le 24 octobre 1975), Numéro 1 de Maritie et Gilbert Carpentier (mars 1976 et juin 1979), C'est du spectacle (1980-1981), etc. De 1978 à 1979, il anime une émission hebdomadaire, Les Parasites sur l'antenne, sur France Inter avec notamment Pierre Desproges, Lawrence Riesner, Bernard Mabille et Évelyne Grandjean comme chroniqueurs. En 1981, il enregistre le générique de la série animée télévisée Rody le petit Cid[4].

Connu pour ses imitations de Valéry Giscard d'Estaing lorsque celui-ci était président de la République (1974-1981), Thierry Le Luron parodie en direct Gilbert Bécaud, lors de l'émission Champs-Élysées du 10 novembre 1984, en chantant et faisant chanter au public L'Emmerdant, c'est la rose – la rose étant le symbole du Parti socialiste, au pouvoir depuis 1981 ; il dédie cette chanson au président François Mitterrand[5].

Le 25 septembre 1985, il « épouse pour le meilleur et pour le rire » en grande pompe un Coluche travesti en mariée, parodie du mariage d'Yves Mourousi qui doit avoir lieu trois jours plus tard à Nîmes. Le Luron déclare : « la future madame Mourousi est sûre d'avoir les deux oreilles »[6]. Cette déclaration et ce faux mariage lui-même sont souvent interprétés comme une pique envers Yves Mourousi et un mariage soupçonné d'être de pure forme, ce dernier étant plutôt connu, dans le Tout-Paris du moins, pour ses aventures masculines[7].

Décès

Thierry Le Luron meurt à l'âge de 34 ans à l'hôtel de Crillon (Paris), où il vivait reclus depuis plusieurs mois, officiellement d'un cancer des cordes vocales. Plusieurs sources évoquent le fait que le sida soit la véritable cause de son décès[8],[9], notamment du fait de la mort, un an et demi plus tard, en mars 1988, de son compagnon, Daniel Varsano, de cette maladie. Cette version est confirmée, d'abord en 2010 lors de l'émission de TF1 Sept à huit, par celle qui fut son amie, Line Renaud[10], puis par plusieurs de ses proches (Hervé Hubert, Bernard Mabille, Paul Lederman, etc), témoignant dans le documentaire de France 2 Un jour, un destin diffusé en 2011 (à la demande de la famille, le mot Sida n'est pas prononcé[11]).

Il repose au cimetière de La Clarté à Perros-Guirec dans les Côtes-d'Armor.

Parodies

Théâtre

Bibliographie

Livres partiellement consacrés à Thierry le Luron
  • Fabien Lecœuvre et Bruno Takodjerad, Les Années roman-photos, éd. Veyrier, Paris, 1991
  • Alain Rustenholz, Morts de rire : Reiser, Coluche, Le Luron, Desproges, 1968-1988, éd. Stock, Paris, novembre 1997 (ISBN 2234048257 et 978-2234048256)
  • Loïc Sellin et Bertrand Tessier, La Fureur de vivre. Les Héros de notre génération, éd. Jean-Claude Lattès, 1993

Notes et références

  1. (fr) Article et documents sur le groupe sur thierryleluron.net
  2. a et b Georges Cohen, « Thierry Le Luron », Universalia, 1987, p. 585.
  3. En référence à la rue où se trouvait le domicile personnel de François Mitterrand
  4. (fr) Générique Rody le petit Cid sur coucoucircus.org
  5. « Thierry Le Luron : “L'emmerdant c'est la rose” », ina.fr.
  6. Philippe Boggio, « Coluche », Flammarion, 1991
  7. Yves Mourousi, son goût pour la télé, la fête et les garçons sur tetu.com, 24 avril 2010
  8. Florimond Rakotonoelina, « Aspects du témoignages dans la presse écrite : L'Exemple de la journée mondiale du sida » in Rencontres discursives entre sciences et politique dans les médias : Spécificités linguistiques et constructions sémiotiques, Fabienne Cusin-Berche (dir.), Centre d'études sur les discours ordinaires et spécialisés - Université de Paris III, Presses Sorbonne Nouvelle, 2000 (ISBN 2878541995), p. 97
  9. Alain Miguet, « Questions à Nathalie Kosciusko-Morizet, député UMP de l’Essonne », Sida info-service, 28 novembre 2006
  10. Line Renaud parle de la mort du sida de Thierry Le Luron dans « Sept à huit »
  11. France 2 : Thierry Le Luron censuré par sa famille sur lepoint.fr, 10 septembre 2011

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Thierry Le Luron de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Thierry Le Luron — (April 2, 1952 November 13, 1986) was a French impersonator and humorist.External links* [http://aubonsketch.ifrance.com/leluron.htm Biography] (in French) …   Wikipedia

  • Le Luron — Thierry Le Luron Thierry Le Luron, né le 2 avril 1952 à Paris, mort le 13 novembre 1986 (34 ans) à Boulogne Billancourt, est un imitateur, chanteur et animateur de radio français. Sommaire 1 Débuts 2 Spectacles …   Wikipédia en Français

  • Desproges — Pierre Desproges Desproges Grabdenkmal, Cimetière du Père Lachaise Pierre Desproges (* 9. Mai …   Deutsch Wikipedia

  • Pierre Desproges — Desproges Grabdenkmal, Cimet …   Deutsch Wikipedia

  • Personnalités et sida — Photographie de l AIDS quilt, à Washington, mémorial représentant les personnes mortes du sida, dont de nombreuses personnalités Le sida, handicapant physiquement et socialement, a un impact important sur la biographie de personnes en vue dans… …   Wikipédia en Français

  • Foire Aux Vins De Colmar — Foire aux Vins d Alsace La Foire aux Vins d Alsace est une manifestation qui se tient chaque année durant 10 jours autour du 15 août au Parc des Expositions de Colmar mêlant foire commerciale, vitrine des vins d Alsace et festival musical… …   Wikipédia en Français

  • Foire aux Vins d'Alsace — La Foire aux Vins d Alsace est une manifestation qui se tient chaque année durant 10 jours autour du 15 août au Parc des Expositions de Colmar mêlant foire commerciale, vitrine des vins d Alsace et festival musical éclectique. La 62ème édition de …   Wikipédia en Français

  • Foire aux Vins de Colmar — Foire aux Vins d Alsace La Foire aux Vins d Alsace est une manifestation qui se tient chaque année durant 10 jours autour du 15 août au Parc des Expositions de Colmar mêlant foire commerciale, vitrine des vins d Alsace et festival musical… …   Wikipédia en Français

  • Foire aux vins de colmar — Foire aux Vins d Alsace La Foire aux Vins d Alsace est une manifestation qui se tient chaque année durant 10 jours autour du 15 août au Parc des Expositions de Colmar mêlant foire commerciale, vitrine des vins d Alsace et festival musical… …   Wikipédia en Français

  • La Foire aux Vins — Foire aux Vins d Alsace La Foire aux Vins d Alsace est une manifestation qui se tient chaque année durant 10 jours autour du 15 août au Parc des Expositions de Colmar mêlant foire commerciale, vitrine des vins d Alsace et festival musical… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.