Dilma Rousseff


Dilma Rousseff
Dilma Rousseff
Dilma Rousseff - foto oficial 2011-01-09.jpg
Portrait officiel de Dilma Rousseff, 2011.

Mandats
36e présidente de la République
fédérative du Brésil
Actuellement en fonction
Depuis le 1er janvier 2011
(&&&&&&&&&&&&032210 mois et 18 jours)
Élection 31 octobre 2010
Vice-président Michel Temer
Prédécesseur Luiz Inácio Lula da Silva
40e chef de cabinet de la présidence de la République fédérative du Brésil
21 juin 200531 mars 2010
Président Luiz Inácio Lula da Silva
Prédécesseur José Dirceu
Successeur Erenice Guerra
21e ministre des Mines et de l'Énergie
1er janvier 200321 juin 2005
Président Luiz Inácio Lula da Silva
Prédécesseur Francisco Luiz Sibut Gomide
Successeur Silas Rondeau
Biographie
Nom de naissance Dilma Vana Rousseff
Date de naissance 14 décembre 1947 (1947-12-14) (63 ans)
Lieu de naissance Drapeau : États-Unis du Brésil Belo Horizonte (Brésil)
Parti politique Parti des travailleurs
Diplômé de Université fédérale du Rio
Grande do Sul
Profession Économiste
Religion Catholicisme romain
Résidence Palácio da Alvorada,
Brasilia
Signature Signature of Dilma Rousseff.svg

Coat of arms of Brazil.svg
Présidents de la République fédérative du Brésil

Dilma Vana Rousseff, née le 14 décembre 1947 à Belo Horizonte (Brésil), est une économiste et femme d'État brésilienne.

Chef de cabinet (Ministra da Casa-Civil) du président Luiz Inácio Lula da Silva à partir de 2005, elle est la candidate du Parti des travailleurs à l'élection présidentielle brésilienne de 2010, qu'elle remporte au second tour de scrutin, le 31 octobre, face au candidat social-démocrate José Serra. C'est la première femme élue à la tête de la 8e économie mondiale.

Elle est investie dans ses fonctions de présidente de la République fédérative du Brésil le 1er janvier 2011.

Sommaire

Biographie

Famille

Dilma Rousseff est la fille de Dilma Coimbra Silva et de l'avocat bulgare Pedro Rousseff (en bulgare Петър Русев [pɛtɤr rusɛf]), membre actif du mouvement communiste bulgare, qui dut émigrer en France pour des raisons politiques en 1929, où il vécut jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il s'installa ensuite en Argentine, puis finalement au Brésil, où il épousa Dilma Coimbra Silva.

Guérilla

Elle a intégré le mouvement de résistance à la dictature brésilienne des années 60. Arrêtée en 1970, torturée pendant 22 jours, condamnée par un tribunal militaire, elle a été détenue durant 3 ans jusqu'en 1973. À l'époque de sa détention, elle a été surnommée la Jeanne d'Arc de la guérilla, en raison de son importance idéologique dans le mouvement. En décembre 2006, elle a obtenu une indemnisation.

À la fin des années 1970, elle a épousé un autre membre du mouvement guérillero, Carlos Franklin Paixão de Araújo, avec qui elle a eu une fille unique, et s'est installée avec lui dans l'État du Rio Grande do Sul.

En 1977, elle a obtenu un diplôme de l'École de sciences économiques de l'Université fédérale du Rio Grande do Sul.

Carrière politique

Les débuts

À la même époque, elle participait à la restructuration du Parti démocratique travailliste (PDT). Durant le gouvernement d'Alceu Collares en Rio Grande do Sul, entre 1991 et 1995, elle fut nommée secrétaire d'État à l'Énergie.

Elle rejoint le parti des travailleurs (PT) en 2000[1].

Ministre de Lula

En janvier 2003, le président Luiz Inácio Lula da Silva nomma Dilma Rousseff Ministre de l'Énergie, poste qu'elle occupa durant deux ans jusqu'en juin 2005, où elle fut nommée chef de cabinet (« Ministra da Casa-Civil », en portugais), après la démission de son prédécesseur à ce poste, José Dirceu, accusé de corruption. Des scandales de même nature ayant touché plusieurs dirigeants du PT, elle devient alors la dauphine de Lula.

Dilma Rousseff est aussi présidente du conseil de direction de l'entreprise d'état pétrolière du Brésil Petrobras.

Le 26 avril 2009, elle a annoncé qu'on lui avait diagnostiqué un cancer lymphatique et qu'elle devrait se soumettre à un traitement de chimiothérapie, et a indiqué que la probabilité de guérison était élevée.

Campagne présidentielle

En septembre 2010, elle est la « candidate de Lula » pour l'élection présidentielle. Totalement relookée à cette occasion, elle a pratiqué la chirurgie esthétique pour « adoucir ses traits »[1].

Elle obtient 46,9 % des voix au premier tour et est contrainte à un second tour[2]. Le 31 octobre 2010, lors du second tour, elle arrive largement en tête des suffrages devant son rival social-démocrate José Serra, ancien gouverneur de l'État de São Paulo. Elle a bénéficié de l'énorme popularité du président Luiz Inacio Lula da Silva qui l'a soutenue pendant toute la campagne et du succès de sa politique qui a sorti de la pauvreté 29 millions de Brésiliens avec une économie florissante. Au second tour, elle recueille 56 % des voix et devient donc la première femme élue à la présidence fédérale du Brésil[3].

Présidente de la République

Le gouvernement de Dilma Roussef.

Son investiture a lieu le 1er janvier 2011. Elle succède ainsi au président Lula qui lui passe l'écharpe présidentielle[4], devant les députés et les sénateurs, à Brasilia.

La première année de son mandat est notamment marquée par plusieurs scandales, en particulier de corruption, qui conduisent quatre membres de son gouvernement à démissionner entre mai et août 2011[5],[6],[7], dont le ministre de l'environnement pour avoir refusé de donner son aval au projet de construction du barrage de Belo Monte, contre la volonté de Dilma Roussef. Elle est très critiquée par de nombreuses associations écologistes et par les Amérindiens, dont le Chef Raoni, depuis qu'elle a accepté la construction de ce groupe de barrages[8],[9] alors même qu'aucun projet de conservation de la forêt amazonienne ni des peuples y vivant n'est à l'ordre du jour.

Notes et références

  1. a et b Jean-Pierre Langellier, « Dilma Rousseff, l’héritière désignée de Lula au Brésil », dans Le Monde, 2 octobre 2010 [texte intégral] 
  2. http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20101004.FAP8938/dilma-rousseff-favorite-pour-le-deuxieme-tour-de-la-presidentielle-au-bresil.html
  3. (pt) Dilma promete honrar a confiança dos brasileiros, site internet du quotidien Público, le 31 octobre 2010
  4. « Brésil: Lula remet l'écharpe présidentielle à Dilma Rousseff », lepoint.fr, 1er janvier 2011.
  5. Paulo Paranagua, « Dilma Rousseff trébuche sur la corruption au Brésil », dans America Latina - Blog Le Monde, 9 juillet 2011 [texte intégral (page consultée le 18 août 2011)] 
  6. AFP, « Le gouvernement de Dilma Rousseff éclaboussé par une nouvelle affaire de corruption », dans France24, 7 juillet 2011 [texte intégral (page consultée le 18 août 2011)] 
  7. Brian Winter et Marine Pennetier, « Le gouvernement brésilien s'enfonce dans la crise », dans L'Express, 18 août 2011 [texte intégral (page consultée le 18 août 2011)] 
  8. Gwendal Perrin, « Dilma Rousseff déçoit (déjà) les défenseurs de l’environnement », dans ZeGreenWeb.com, 3 février 2011 [texte intégral (page consultée le 18 août 2011)] 
  9. (en) « Brazil court reverses Amazon Monte Belo dam suspension », dans BBC News Latin America & Caribbean, 3 mars 2011 [texte intégral (page consultée le 18 août 2011)] 

Annexe

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Dilma Rousseff de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dilma Rousseff — Dilma Vana Rousseff [ˈdʒiwmɐ χuˈsɛf] (* 14. Dezember 1947 in Belo Horizonte) ist eine brasilianische Politikerin der Partido dos Trabalhadores und Wirtschaftswissenschaftlerin. Sie ist seit dem 1. Januar 2011 …   Deutsch Wikipedia

  • Dilma Rousseff — Saltar a navegación, búsqueda Dilma Vana Rousseff Jefa de Gabinete de Brasil 21 de Junio, 2005 – Presente …   Wikipedia Español

  • Dilma Rousseff — Her Excellency Dilma Rousseff …   Wikipedia

  • Dilma — est un prénom portugais, variante de Delma, féminin de Delmo lui même une déformation de l espagnol Delmar ou transformation du prénom Adelmo, du germanique Adelhelm (edel et helm « noble protection »)[1]. Personnalités portant ce… …   Wikipédia en Français

  • Opinion polling in the Brazilian presidential election, 2010 — Dilma Rousseff PT Jo …   Wikipedia

  • Élection présidentielle brésilienne de 2010 — L’élection présidentielle brésilienne de 2010 s est déroulée en octobre 2010. Le premier tour a eu lieu le 3 octobre 2010 et le second tour le 31 octobre 2010. Elle marque la fin de la présidence de Lula da Silva qui,… …   Wikipédia en Français

  • Русеф, Дилма — Дилма Вана Русеф порт. Dilma Vana Rousseff …   Википедия

  • Wahlen in Brasilien 2010 — Die Wahlen in Brasilien 2010 fanden am 3. Oktober 2010 statt, die notwendigen Stichwahlen um das Präsidentenamt und die Gouverneursposten am 31. Oktober. Die Wahlberechtigten waren aufgerufen, den Präsidenten, zwei Drittel des Senats, die… …   Deutsch Wikipedia

  • Inundaciones y deslizamientos de tierra en Río de Janeiro en enero de 2011 — Inundaciones y deslizamientos de tierra en Río de Janeiro Teresópolis, una de las ciudades más afectadas por el temporal que azota la región serrana del Estado de Río de Janeiro. Duración 11 de enero Actualidad …   Wikipedia Español

  • Brésil — 10° 39′ S 52° 57′ W / 10.65, 52.95 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.