Enghien


Enghien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Enghien (homonymie).
  Enghien
(nl) Edingen
L'église Saint-Nicolas (XVe - XIXe siècle)

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique
Enghien

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative
Enghien
Armoiries de la commune
Situation de la commune dans l'arrondissement de Soignies et la province de Hainaut
Géographie
Pays Drapeau de Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Arrondissement Soignies
Coordonnées 50° 41′ 00″ N 4° 02′ 00″ E / 50.683333333333, 4.033333333333350° 41′ 00″ Nord
       4° 02′ 00″ Est
/ 50.683333333333, 4.0333333333333
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
40,59 km² (2005)
68,80 %
8,63 %
20,42 %
2,15 %
Données sociologiques
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
12 481 (1er janvier 2008)
48,59 %
51,41 %
307 hab./km²
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
(1er janvier 2008)
22,07 %
62,41 %
15,52 %
Étrangers 4,95 % (1er janvier 2008)
Économie
Taux de chômage 11,42 % (janvier 2009)
Revenu annuel moyen 15 305 €/hab. (2005)
Politique
Bourgmestre Florine Pary-Mille (MR)
Majorité MR-PS-Ecolo
Sièges
cdH
MR
PS
Ecolo
21
7
5
4
3
Sections de commune
Section Code postal
Enghien
Marcq
Petit-Enghien
7850
7850
7850
Autres informations
Gentilé Enghiennois(e)
Zone téléphonique 02
Code INS 55010
Site officiel www.enghien-edingen.be

Enghien [ɑ̃ɡjɛ̃][1] (en néerlandais Edingen, en wallon Inguî et en flamand Enge) est une ville francophone à facilités de Belgique (elle se trouve à la frontière linguistique) située en Région wallonne dans la province de Hainaut.

Elle accorde des facilités linguistiques pour les néerlandophones. Sa population croît à un rythme supérieur à 15 % entre 1981 et 2003[2]. Elle compte actuellement plus de 12 500 habitants.

Sommaire

Histoire

Fondée par Englebert d'Enghien, au XIe siècle, la cité est riche d'un passé prestigieux.

Enghien fut la première baronnie du comté de Hainaut. Place militaire des seigneurs d'Enghien au début du XIIIe siècle, elle devint ensuite une résidence d'agrément des Luxembourg.

Au plus tard dès 1486, Enghien aura une chambre de rhétorique, qui participera au landjuweel à Gand en 1539.

En 1487, Marie de Luxembourg (1462-1546), unique héritière de Pierre II de Luxembourg, comte de Saint-Pol et membre de l'une des branches de la maison de Luxembourg, épousa François de Bourbon-Vendôme, l'arrière-grand-père d'Henri IV. Marie de Luxembourg lui apporta en dot entre autres les seigneuries de Condé (en Brie) et d'Enghien. Ces fiefs passèrent à son petit-fils Louis Ier de Bourbon, prince de Condé, oncle d'Henri IV, et auteur du lignage illustre des princes de Condé, premiers princes du sang. Louis Ier fit transporter le nom d'Enghien sur la seigneurie de Nogent-le-Rotrou, dans le Perche, qu’il fit nommer Enghien-le-Français. En 1566, il prend le titre de duc d'Enghien. Ce titre n'est pas enregistré et disparaît avec lui en 1569. La seigneurie d'Enghien demeura aux mains de la branche aînée de la maison de Bourbon (notamment en la personne du roi Henri IV), mais en 1689 les Condés obtiennent de Louis XIV de commuer le duché de Montmorency, qu'ils détiennent depuis 1633, en duché d’Enghien. Officiellement, la ville de Montmorency, sa vallée et son étang doivent s’appeler « Enghien ». L’usage conserve à Montmorency son nom d’origine mais son étang s'appelle « étang (ou lac) d’Enghien », d'où le nom de la commune actuelle d'Enghien-les-Bains.

La seigneurie d'Enghien échut donc au roi Henri IV, qui négligea cette propriété et la vendit à Charles d'Arenberg en 1607. C'est la famille d'Arenberg qui crée le parc qu'on connaît aujourd'hui.

Armoiries

Armoiries Enghien commune.svg
Blason d'Enghien
Blasonnement : Gironné d’argent et de sable de dix pièces, chaque giron de sable chargé de trois croix recroisettées au pied fiché d’or posées 2 et 1, les pieds dirigés vers l’abyme de l’écu.
- AR 17 novembre 1838



Patrimoine

Enghien en Belgique est connue pour sa dentelle, sa tapisserie, dont les célèbres verdures. Cinq pièces de datant du XVe siècle sont exposées dans le musée de la tapisserie, sis en la maison Jonathas, le donjon roman le plus important de Wallonie. Enghien c'est aussi sa bière (depuis 1975 elle est fabriquée à Silly), la Double d'Enghien et aujourd'hui son fromage à la Double, ses chocolats, etc.

N'oublions pas dans le parc de 182 hectares dont 120 sont ouverts à la visite les jardins reconstitués, la chapelle castrale seul vestige du château des d'Enghien, les écuries, les pavillons divers. En haut du pavillon des Sept Étoiles édifié en 1656, les anciens racontaient que le visiteur bénéficiait « d'une des plus belles vues du monde. »[réf. nécessaire] Créé de 1630 à 1665, le parc d'Enghien se distingue par ses jardins thématiques et ses ouvrages d'eau : jardin des Fleurs, de type Renaissance italienne, jardin des Dahlias (présentant encore aujourd'hui plus de deux cent cinquante variétés de ces fleurs), devenu le conservatoire européen du dahlia, jardin Aquatique, jardin des Roses... Ce dernier regroupe de plus de trois mille variétés de roses, créé par Louis Joseph Ghislain Parmentier, frère d'Andrew Parmentier, qui créa lui-même plus de huit cents variétés, faisant de lui tout à la fois l'un des plus gros collectionneurs d'Europe, et l'un des obtenteurs de roses les plus prolifiques. Parmi les variétés de cet obtenteur, on connaît Félicité Parmentier ou Désirée Parmentier mais aussi Cardinal de Richelieu, qui ne lui a été réattribuée que récemment, ou Belle Isis, dont le croisement avec Dainty Maid a permis à David Austin d'obtenir en 1961 Constance Spry, première des roses anglaises si populaires de nos jours.

Économie

Sociétés présentes à Enghien:

Lieux et monuments

  • Église Saint-Nicolas. Sur la grand place, cette vaste église gothique abrite un carillon de 51 cloches. À l'intérieur, on découvre les beaux vitraux modernes (1964) de Max Ingrand, dont la grande verrière évoque l'Apostolat. La chapelle Notre-Dame-de-Messine (jadis Saint-Éloi), partie la plus ancienne de l'édifice, renferme un admirable retable du XVIe siècle aux origines incertaines, illustrant des scènes de la vie de la Vierge.
  • Église des Capucins, ou chapelle Saint-François. Cet édifice de 1616 contient, dans une chapelle, un beau mausolée Renaissance exécuté par le sculpteur de Charles Quint, Jean Mone, pour Guillaume de Croÿ (cardinal-évêque de Tolède).
  • Le petit musée de la Tapisserie rappelle que Enghien posséda d'importants ateliers de lissiers du XVe au XVIIIe siècle.

Villages de la commune

Marcq (Mark), Petit-Enghien (Lettelingen), Labliau

Personnalités liées à la commune

Notes et références

  1. Jean-Marie Pierret, Phonétique historique du français et notions de phonétique générale, Louvain-la-Neuve, Peeters, 1994, p. 105 
  2. La STIB en 2020, chapitre 5.
Enghien, Le pavillon heptagonal du parc baroque des « Sept Etoiles »
Enghien, église Saint-Nicolas (XVe - XIXe siècle

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Enghien de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Enghien — ist der Name oder Namensbestandteil folgender Orte: der Stadt Enghien in der belgischen Region Wallonien, niederländisch Edingen, siehe Enghien (Belgien) der Gemeinde Enghien les Bains in der unmittelbaren Umgebung der französischen Hauptstadt… …   Deutsch Wikipedia

  • Enghien [1] — Enghien (spr. Anghieng), 1) Stadt im Bezirk Soignies der belgischen Provinz Hennegan; hat Schloß mit Park u. Botanischem Garten (dem Hause Aremberg gehörig, welchem es von Heinrich IV., König von Frankreich, 1607 käuflich abgetreten wurde);… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Enghien [2] — Enghien (spr. Anghieng), Grafen u. Herzöge von E. Die Herrschaft E. in Belgien war mit 78 Dörfern die erste Baronie im Hennegau Hugo von E. kommt schon 1112 urkundlich vor, u. seine Nachkommen kämpften in Flandern, Hennegau, Frankreich u. dem… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Enghien [1] — Enghien (spr. anggäng), 1) (fläm. Edingan) Stadt in der belg. Provinz Hennegau, Arrond. Soignies, an der Odru, Knotenpunkt der Staatsbahnlinien Brainele Comte Gent und Hal Ath, hat ein Schloß des Herzogs von Arenberg mit Park, ein… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Enghien [2] — Enghien (spr. anggäng), Louis Antoine Henri von Bourbon, Herzog von, Sohn des Herzogs Louis Henri Joseph von Bourbon Condé, geb. 2. Aug. 1772 in Chantilly, gest. 21. März 1804, verließ im Juli 1789 mit seinem Vater und Großvater Frankreich und… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Enghien — (spr. anggäng), Stadt in der belg. Prov. Hennegau, an der Marcq, (1904) 4541 E.; Schloß des Herzogs von Arenberg. – E. les Bains (spr. lä bäng), Badeort im franz. Dep. Seine et Oise, (1901) 4067 E.; Pariser Sommerfrische, fünf schweflige… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Enghien [2] — Enghien (spr. anggäng), Ludw. Ant. Heinr. von Bourbon, Herzog von, geb. 2. Aug. 1772 zu Chantilly als Sohn des Prinzen Ludw. Heinr. Joseph von Condé, emigrierte 1789, trat 1792 in das Emigrantenkorps, lebte seit 1801 zu Ettenheim in Baden, ward… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Enghien [1] — Enghien, (Anghiäng), belg. Stadt im Hennegau, 4 Meilen von Mons, mit 4200 E., Collége, liefert Spitzen und seine Schleier. E. hatte früher eigene Grafen und Herzoge; deren Herrschaften fielen 1475 an Bourbon Condé. – E. les Bains (A. le bäng),… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Enghien [2] — Enghien, Ludwig Anton Heinrich von Bourbon, geb. 2. August 1772, einziger Sohn des letzten Prinzen von Condé, befehligte das Emigrantencorps, so lange es existirte, lebte 1804 zurückgezogen zu Ettenheim in Baden mit der Prinzessin Rohan Rochefort …   Herders Conversations-Lexikon

  • Enghien — V. Condé (Louis Antoine Henri) …   Encyclopédie Universelle

  • Enghien —   [ã gɛ̃], Louis Antoine Henri de Bourbon [ bur bɔ̃], Prince de Condé [ kɔ̃ de], Herzog von, * Chantilly 2. 8. 1772, ✝ (erschossen) Vincennes 21. 3. 1804; kämpfte im französischen Emigrantenheer, lebte ab 1801 zurückgezogen im badischen Ort… …   Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.