La Teste-De-Buch


La Teste-De-Buch

La Teste-de-Buch

La Teste-de-Buch

La Teste, en bas à gauche de la carte
La Teste, en bas à gauche de la carte

logo
Administration
Pays France
Région Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Arcachon
Canton La Teste-de-Buch
(chef-lieu)
Code Insee abr. 33529
Code postal 33260
Maire
Mandat en cours
Jean-Jacques Eroles
2008-2014
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Bassin d'Arcachon Sud
Site internet Ville de La Teste
Démographie
Population 24 911 hab. (2006)
Densité 138 hab./km²
Gentilé Testerins/Cazalins/Pylatais
Géographie
Coordonnées 44° 37′ 12″ Nord
       1° 08′ 45″ Ouest
/ 44.620, -01.145711
Altitudes mini. 0 m — maxi. 101 m
Superficie 180,20 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

La Teste-de-Buch (en gascon La Tèsta) est une commune française, située dans le département de la Gironde et la région Aquitaine. Elle appartient à la région historique de la Gascogne.

Ses habitants sont appelés les Testerins, ou Pylatais pour le Pyla, ou encore Cazalins pour Cazaux.

Sommaire

Géographie

Pinasse sur le port de la Teste de Buch
  • Située dans le département de la Gironde, au cœur des Landes de Gascogne, capitale du Pays de Buch,
  • La Teste est une commune localisée au sud du Bassin d'Arcachon, entre Gujan-Mestras et Biscarrosse. Elle entoure la ville d'Arcachon, ancien hameau de la ville de La Teste-de-Buch.
  • Au nord-ouest de la commune se trouve la Dune du Pilat ou Dune du Pyla qui se prolonge au sud par des plages océanes, très prisées pendant les mois d'été.
  • Au sud-est se trouve le lac de Cazaux, à cheval sur les départements de la Gironde et des Landes.
  • Le reste de la commune est constitué de dunes anciennes, dont le boisement naturel a peu évolué au cours des siècles. C'est une des rares forêts naturelle des Landes de Gascogne.
  • La station balnéaire du Pyla-sur-Mer, le village de Cazaux, l'île aux oiseaux et la banc d'Arguin font partie de la commune de la Teste-de-Buch.

Histoire

Les Boïates

L’histoire de la Teste est profondément liée à celle du Pays de Buch et de la Gascogne landaise. Les premières traces de peuplement dans la région remontent au VIIIe siècle av. J.-C. quand les Boïates, peuple aquitain, s'installent à proximité d'un lieu qui est celui de la commune actuelle du Teich. Ils pratiquent la pêche, cultivent les terres et mettent au point les premières techniques de gemmage à partir duquel ils fabriquent du goudron, utile pour le calfatage des bateaux.

Au Moyen Âge

On connaît peu de choses concernant l’histoire de la région jusqu’au début du Moyen Âge, époque à laquelle, les Captaux de Buch régnaient sur une partie du Pays de Buch : le Captalat, regroupant les paroisses de La Teste, de Cazaux, et de Gujan (aujourd'hui Gujan-Mestras). Deux types de personnes rythmaient la vie économique locale : les pêcheurs qui exploitaient les ressources du Bassin d’Arcachon et les résiniers qui exploitaient les ressource de la forêt. L'implantation des habitations ne respectait aucun alignement, au beau milieu des vignes et des potagers. Au beau milieu des ruelles à peine tracées, des cabanes en bois alternaient avec des maisons basses blanchies à la chaux. La vie était rude et des maladies dues à la malnutrition comme la pellagre étaient courantes dans la population.

Les Captaux de Buch

Le titre de Captal de Buch était employé du Moyen Âge jusqu'à la Révolution, pour désigner un des seigneurs du Pays de Buch.

Article détaillé : Captal de Buch.

Le boisement des dunes mobiles

Article détaillé : La fixation des dunes en Aquitaine

Au XVIIIe siècle, et depuis quelque temps déjà, toute la côte landaise était menacée par les sables mobiles que le vent charriait quotidiennement, et en particulier le bourg de la Teste. Les premiers artisans de la fixation des dunes furent les Captaux de Buch de la famille de Ruat. Le premier fut J.B de Ruat en 1713, qui entreprit de planter quelques pins pour ralentir l’érosion éolienne, mais les semis furent brûlés au bout de quelques années. Son petit-fils, François de Ruat renouvela l’expérience là où les sables menaçaient, de 1782 à 1787 dans les environs du Moulleau. Mais l’argent fit rapidement défaut et le Captal ne put continuer seul cette entreprise. Aussi il fut soulagé quand un certain Brémontier, ingénieur des Ponts et Chaussées, vint à la Teste dans le but de réaliser un canal navigable du Bassin à l’Adour ; ce qui nécessitait la fixation des sables mobiles. Brémontier se renseigna et prit connaissance des travaux du Captal. En 1786, il obtint les crédits suffisants pour continuer l’entreprise qui débuta avec l’accord du Captal en Pays de Buch. La suite est connue, toute la Gascogne landaise fut bouleversée par ces transformations, notamment après la loi du 18 juin 1857 qui ordonnait aux communes de boiser leurs territoires.

Brémontier devint pour la postérité celui qui arrêta l’invasion des dunes. « Ô monde oublieux ! les vrais précurseurs de la fixation des dunes furent dons ces sires de Ruat, petits seigneurs du Buch et non quelques Brémontier, Desbiey ou Charlevoix de Villiers. » (J. Sargos) La fixation des dunes n’est pas non plus la seule œuvre du Captal : « la forêt landaise n’est nullement une création de la puissance publique, elle n’est pas d’avantage l’œuvre d’un homme que cet homme s’appelle Brémontier ou Chambrelent (…) elle est en réalité le fruit de l’effort et de l’épargne de milliers de paysans landais qui, au cours de deux siècles ont transformé le régime pastoral ancien en régime forestier. » (J. Sargos)

Au XIXe siècle

L'exploitation de la forêt constitue depuis longtemps déjà la principale source de richesses de la commune. La forêt de la Teste était formée de deux massifs millénaires, semblables à ceux que l'on connaît aujourd'hui: la Grande Montagne au cœur de la commune, et la forêt d'Arcachon : la Petite Montagne. Ces forêts constituèrent les embryons de ce qui allait devenir la forêt des Landes. Le reste était constitué de dunes de sables mobiles qui inquiétèrent à plusieurs reprises les habitants du bourg. Les résiniers qui exploitaient les forêts de La Teste vivaient la semaine dans des cabanes en bois sur leur parcelles et retournaient au bourg pour passer le week-end.

Le système agro-pastoral était répandu dans la lande à l'est de la frange dunaire du littoral.

Le commerce maritime apportait également quelques revenus pour les pêcheurs des paroisses d'Arcachon et de La Teste-de-Buch.

Le bourg de la Teste était constitué d'une centaine de maisons isolées et placées sans aucun ordre. En été, le moindre souffle de vent soulevait d'épais nuages de poussière, alors qu'en hiver la boue rendait les rues impraticables. L'aspect général du bourg donnait une impression de pauvreté et de désolation. Le flux et le reflux des marées pénétrait profondément dans les prés salés et débordait parfois jusque dans la ville.

Le XIXe siècle fut un siècle durant lequel de nombreuses expérimentations eurent lieu pour valoriser la plaine de Cazaux sur le plan agricole. La Compagnie d'Exploitation et de Colonisation des Landes creusa le Canal de Cazaux en 1835.

En 1841, le train arriva à La Teste avec la création de la ligne Bordeaux-La Teste. Cet événement bouscula les habitudes et la région s'ouvrit au tourisme. On vint alors de Bordeaux assister aux courses landaises dans les arènes de La Teste et d'Arcachon. En 1857, Arcachon devint une commune indépendante, et dans les années 1860, les frères Pereire créèrent la Ville d'Hiver.

L'essor du tourisme

Au début du XIXe siècle, les habitants de cette partie du Pays de Buch vivaient encore principalement de l’exploitation de la forêt et de la pêche en mer. Mal desservie jusque-là par un réseau routier de piètre qualité, ce ne fut qu’avec la construction de la ligne de chemin de fer Bordeaux–La Teste et son ouverture le 6 juillet 1841, que la région connut un véritable essor démographique et touristique.

Bien que déjà fréquentée par certains adeptes des bains de mer, Arcachon n'était encore qu'un hameau de La Teste avec quelques cabanes occupées par des pêcheurs et des résiniers. Avant 1845 et la création d'une route départementale vers Arcachon, pour venir de La Teste on devait traverser de boueux prés salés et suivre un fort mauvais chemin de sable. Des passages furent donc organisés - par mer - au départ du port de La Teste, dans des pinasses à voile ou à rames manoeuvrées parfois par de solides femmes… Fin 1855, les quelques 400 habitants d'Arcachon répartis dans moins de 300 villas ou maisons en bois (dont quelques commerces ouverts pendant la belle saison) demandèrent leur autonomie communale… Par le décret impérial (Napoléon III) du 2 mai 1857, 759 hectares furent prélevés à la commune de La Teste pour laisser place à la commune nouvelle d'Arcachon, finalement atteinte par la voie ferrée le 26 juillet suivant. Dès 1862 les frères Émile et Isaac Pereire s'impliquèrent dans le développement d'Arcachon dont le climat était jugé exceptionnel par quelques sommités du monde médical, dans le traitement de l'asthme, des bronchiques chroniques ou des affections du système nerveux. Ils créèrent la Ville d’Hiver à l'intention d'une clientèle fortunée qui pouvait séjouner là plus longuement que simplement pendant l'été, en profitant des vertus curatives des senteurs des pins et de l'océan pour y soigner les maladies de cette fin du XIXe siècle.

Pendant ce temps, à La Teste, l’évolution fut plus lente et les traditions ancestrales du Pays de Buch se perpétuèrent à l’abri de l’engouement touristique : « La Teste n’est certes pas banale, c’est une ville landaise blottie au creux d’un alignement de dunes, une capitale féodale en pleine gestation. » (une Histoire du Bassin). Mais la commune ne resta pas figée bien longtemps : au début du XXe siècle pendant la première Guerre mondiale, le bourg de Cazaux accueillit un camp d'aviation devenu depuis base aérienne 120 "Commandant Marzac" et à la même époque, Daniel Meller créa la Société Immobilière du Pyla-sur-Mer sur un secteur qui se développa dans le prolongement du Moulleau, vers la Grande Dune.

À partir des années 1950, la ville connut une véritable explosion démographique et vit se modifier ses activités traditionnelles. Progressivement, l'exploitation de la gemme cessa quelques années seulement après l'âge d'or de la résine. L'usine Lesca distillant la gemme ferma dans les années 1970 et les derniers gemmeurs quittèrent la forêt dans les années 1980. Les scieries fermèrent. L'ostréiculture commença à perdre son charme d'antan, ses pinasses élancées remplacées par des bateaux-bacs et ses vieilles cabanes brunes démolies au profit de hangars modernes. Le doublement de l'ancienne RN650 par la "voie rapide" vite rebaptisée "voie directe" raccourcit la distance séparant ce qui devient le "Sud Bassin" du reste du département. Dans les "quartiers résidentiels" du Pyla-sur-Mer comme dans ceux plus ordinaires qui se construisaient du côté de Cazaux et de la Teste, l'immobilier se développa, les zones industrielles s'étoffèrent. Le tourisme balnéaire resta cependant une des activités phares, reconnue bien au-delà des limites régionales.

De nos jours, La Teste-de-Buch reste l’une des communes les plus étendues de France, ne se résumant pas à une seule mais à trois entités bien distinctes qui en font sa richesse : le bourg, Cazaux et le Pyla-sur-Mer. Depuis 1976, le Cap-Ferret qui faisait autrefois partie de la commune, a été, pour des raisons administratives, rattaché à la commune de Lège, donnant ainsi naissance à Lège-Cap-Ferret.

La plage de la Lagune est autorisée par arrêté municipal au naturisme.

Administration

Démographie

Évolution démographique
(Source : Ehess[2] et INSEE[3])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 000 2 301 2 306 2 409 2 840 2 986 3 447 3 512 3 399
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 891 3 601 4 259 4 462 5 314 6 063 6 200 6 480 6 663
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
6 840 7 082 7 023 6 321 7 815 8 826 9 496 9 066 11 281
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
11 085 15 064 15 831 18 038 20 331 22 970 24 911 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Économie

De l'époque médiévale jusqu'à la fin des années 1980, la commune de la Teste vécut de l'exploitation de la résine.

Aujourd'hui, les principales activités économiques de la commune sont le tourisme en premier lieu, l'ostréiculture et la construction navale.

La commune dispose d'une délégation de la Chambre de commerce et d'industrie de Bordeaux.

Culture et patrimoine

Le gemmage

Le gemmage des pins fut pratiqué à La Teste pendant plus de 2 000 ans. Tous les dérivés, et notamment l'essence de térébenthine, fabriqués à partir de la résine de pin des Landes, ne sont plus rentables. Le massif forestier constitue cependant toujours une des rares forêts naturelles des Landes de Gascogne que ses habitants ont exploité depuis la nuit des temps et que leurs successeurs s'attachent à préserver.

L'ostréiculture

Vétuste mais typique, le port ostréicole de La Teste reprend vie les nuits de décembre quand la corporation se mobilise pour faire face à la consommation colossale d'huitres lors des fêtes de fin d'année. Profession difficile, l'ostréiculture perd ses travailleurs. Il en reste moins de six cents dans le bassin d'Arcachon pour une production avoisinant 14 000 tonnes.

Article détaillé : Ostréiculture arcachonnaise.

Les ports ostréicoles

  • Le port du Rocher
  • Le port de la Teste

Patrimoine naturel

Lieux et monuments

Pleureuse du monument aux morts
  • Église Saint Vincent: lieu de culte depuis le XIVe siècle, c'était la chapelle du château des captaux de Buch plusieurs fois agrandie et transformée pour devenir église paroissiale.
  • Maison de Verthamon: rue du XIV juillet, c'est la mairie de La Teste-de-Buch. Elle appartenait à Marie de Caupos, née le 30 juin 1725 à La Teste, dernière héritière d'une famille testerine qui avait fait fortune dans le négoce et l'exporation des matières résineuses, ce qui lui avait permis d'acheter la baronnie de Lacanau, la seigneurie d'Andernos et le vicomté de Biscarrosse. Le monument aux morts de la commune se trouve sur cette place.
  • Place Jean Jaurès: ancienne place du Coum, elle accueillait autrefois les arènes en bois de La Teste de 5 000 places où se déroulaient des courses landaises
  • Place Jean Hameau: carrefour des voies conduisant à Bordeaux, Arcachon, Cazaux et Le Pyla, elle a perdu progressivement de son importance au cours des années. C'est sans doute le noyau du bourg édifié à partir du XVIe siècle. La concentration des vestiges anciens dans son voisinage semble le confirmer.
  • Maison Lalanne: place Jean Hameau, bibliothèque municipale et office de tourisme. Son patronyme provient de la dernière propriétaire, veuve du Docteur Lalanne (1909) qui en fit don à la commune en 1928. Cette transaction n'a pu aboutir qu'en 1942. Mairie de La Teste de 1857 à 1862.
  • Le port de La Teste-de-Buch: demandé par les Testerins en 1789, il fut creusé en 1840.
  • Le moulin de Bordes: dernier vestige d'un ensemble de moulins à vent et à eau que la commune comptait sur son territoire.
  • L'usine Lesca: usine de distillation de la gemme, construite au XIXe siècle et détruite en 1982.

Vie locale

Éducation

  • Collège Henri Dheurle
  • École Chambrelent
  • École Bremontier
  • École Victor Hugo
  • École Jean Jaures
  • École Gambetta
  • École Lafon (Cazaux)
  • École Les Miquelots
  • École Jacques Gaume (Pyla)
  • École La Farandole (Cazaux)

Sport

  • Union sportive testerine
  • L'hippodrome de la Teste est un centre d'entraînement pour 300 chevaux avec 16 réunions de courses par an sur 80 hectares de verdure.
  • La Teste de Buch compte une des plus grandes plaines de sports de Gironde : La Plaine des Sports Gilbert Moga ( La Teste- Bonneval ) avec son stade de 3000 places pour le rugby. De plus, en centre ville, La Teste possède 2 stades (avec tribunes ) pour le football

Activités

L'association est très active. Chaque année, plusieurs milliers d'heures de vols sont effectuées par ses membres sur les avions qui composent la flotte du club.

Installé sur l'aérodrome de Villemarie de la Teste de Buch, l'ACBA bénéficie d'un cadre agréable et favorable à la pratique de nombreuses activités, comme en témoigne la présence de nombreuses autres associations sur le terrain. Au delà de son activité aéronautique, le club est un endroit convivial où les pilotes se retrouvent même quand ils ne volent pas.

  • Activité Touristique: Dune du Pyla, plages de la Corniche, le Petit Nice, la Lagune, la Salie, la Gemmayre, Laouga.

Les Quartiers de La Teste

  • La Teste Centre
  • La Teste Océan
  • Les Miquelots
  • Quincarneau
  • Les Bordes
  • Caplandes
  • St Exupery
  • L'Aiguillon
  • Le Port
  • Prés Salés Ouest
  • Prés salés Est
  • Portes de l' Océan
  • Dantin
  • Cazaux
  • Le Pyla

Associations de Quartiers

  • ADPCB : Association de défense des propriétaires de Clair-Bois
  • Défense des Riverains du quartier de la Gare et de la rue du Port
  • Association syndicale des riverains de Pyla sur Mer
  • Association pour la Sauvegarde et l’Aménagement des Bordes

Transports

Réseau Urbain " BAIA "

Le réseau dessert les communes du bassin d' Arcachon Sud ( Arcachon, La Teste de Buch, Gujan Mestras et Le Teich ). Voici les lignes qui passent par La Teste.

  • 1 : Gare d' Arcachon ↔ Pyla sur Mer ↔ Dune du Pyla ( ↔ Plages Océanes )
  • 2 : Gare d' Arcachon ↔ La Teste Centre ↔ Hôpital Jean Hameau ↔ Place Maydieu
  • 3 : La Teste Miquelots ↔ La Teste Centre ↔ Gare de La Teste ↔ Gare d' Arcachon
  • 4 : Médiathèque de Gujan Mestras ↔ Gujan Mestras Centre ↔ La Hume Gare ↔ Gare de La Teste
  • 6 : été seulement : Port du Teich ↔ Médiathèque ↔ La Teste Miquelots ↔ Dune du Pyla ↔ Plages Océanes

Ter Aquitaine

Gare de La Teste de Buch

  • TER Bordeaux ↔ Facture Biganos ↔ Arcachon
  • TGV Paris ↔ Bordeaux ↔ La Teste ↔ Arcachon

Aérodrome du Bassin d' Arcachon

L' aérodrome Villemarie, créé le 24 mai 1948 est situé sur la commune de La Teste. Il est l'une des premières réalisation de la COBAS ( Communauté Urbaine Bassin d' Arcachon Sud )

Piste Cyclables

  • Grande étendue de pistes cyclables qui jalonnent de part en part le bassin d'Arcachon, reliant Biscarrosse au Pyla, le Pyla à La Teste de Buch, La Teste de Buch à Arcachon
  • Location de Vélo sur La Teste

Personnalités liées à la commune

Jumelages

Voir aussi

Sources

  • Jacques Sargos, Histoire de la forêt Landaise, L'Horizon chimérique, Bordeaux, 1997
  • Jacques Ragot, Histoire de La Teste de Buch
  • François et Françoise Cottin, Le bassin d'Arcachon, au temps des pinasses, de l'huître et de la résine, L'Horizon chimérique

Notes et références

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de la Gironde Portail de la Gironde
  • Portail de l’Aquitaine Portail de l’Aquitaine
Ce document provient de « La Teste-de-Buch ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article La Teste-De-Buch de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Teste de buch — La Teste de Buch La Teste de Buch La Teste, en bas à gauche de la carte Administration Pay …   Wikipédia en Français

  • Teste-de-Buch (Kanton) — Kanton La Teste de Buch Region Aquitaine Département Gironde Arrondissement Arcachon Chef lieu La Teste de Buch Einwohner – insgesamt …   Deutsch Wikipedia

  • La Teste-de-Buch — Pour les articles homonymes, voir Teste et Buch. 44° 37′ 12″ N 1° 08′ 45″ W …   Wikipédia en Français

  • La Teste de Buch — La Teste, en bas à gauche de la carte Administration Pay …   Wikipédia en Français

  • La teste-de-buch — La Teste, en bas à gauche de la carte Administration Pay …   Wikipédia en Français

  • La Teste-de-Buch — La Teste de Buch …   Deutsch Wikipedia

  • La Teste-de-Buch — La Tèsta …   Wikipedia Español

  • La Teste-de-Buch — (Occitan: La Tèsta de Bug IPA| [la ˈtèstɔ ðe ˈβytʃ/ˈβyk] or IPA| [la ˈtèstə ðœ ˈβytʃ/ˈβyk] ) is a commune in the Gironde department in Aquitaine in southwestern France.It is located on the south shore of Arcachon Bay, lying in the southwestern… …   Wikipedia

  • La Teste-de-Buch — Original name in latin La Teste de Buch Name in other language La Testa, La Teste, La Teste de Buch, La Tsta, La Test de Bukha, Ла Тест де Буха State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 44.62875 latitude 1.14059 altitude 5 Population… …   Cities with a population over 1000 database

  • Canton De La Teste-de-Buch — Administration Pays France Région Aquitaine Département Gironde Arrondissement Arrondissement d Arcachon Code cantonal 33 49 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.