Théâtre de la Renaissance


Théâtre de la Renaissance
Théâtre de la Renaissance
Le Théâtre de la Renaissance
Le Théâtre de la Renaissance

Type Théâtre
Lieu Paris
Coordonnées 48° 52′ 09″ Nord
       2° 21′ 23″ Est
/ 48.869028, 2.356389
48° 52′ 09″ N 2° 21′ 23″ E / 48.869028, 2.356389
Architecte(s) Charles de Lalande
Inauguration 1838
Fermeture de 1841 à 1872
Capacité 650
Direction Christian Spillemaecker
Bruno Moynot
Site web www.theatredelarenaissance.com

Le Théâtre de la Renaissance, désigne à la fois:

Depuis le 14 juin 1994, le théâtre de la Renaissance est classé monument historique[1].

Sommaire

Historique

Le 8 novembre 1838, la compagnie donne triomphalement, dans la salle Ventadour, Ruy Blas de Victor Hugo interprété par Frédérick Lemaître.

Au théâtre de la Renaissance est créé en 1839 un célèbre bal du Carnaval de Paris. À cette occasion le compositeur et chef d'orchestre belge Jean Baptiste Joseph Tolbecque dirige son Galop des Tambours qui remporte un immense succès. L'orchestre compte 40 tambours. Le bal du théâtre de la Renaissance devient à cette occasion une référence festive du Carnaval de Paris.

En avril 1839 sont créés L'Alchimiste et Paul Jones d'Alexandre Dumas toujours avec Frédérick Lemaître.

Cependant, cette salle, victime des intrigues de théâtres parisiens concurrents, est contrainte de fermer ses portes le 23 mai 1841.

En 1872, sur les plans de l'architecte Charles de Lalande, un nouveau théâtre à l'italienne est construit sur l'emplacement du restaurant Deffieux incendié durant les combats de la Commune de Paris. Les caryatides de la façade sont l'œuvre d'Albert-Ernest Carrier-Belleuse (1824-1887). L'inauguration a lieu le 8 mars 1873 avec La Femme de feu d'Adolphe Belot.

Hippolyte Hostein dirige le théâtre jusqu'en décembre 1875. Thérèse Raquin, d'après le roman d'Émile Zola, est créée en juillet 1873, suivi de Giroflé-Girofla et La Petite Mariée, deux opéras-bouffes d'Albert Van Loo et Eugène Leterrier, musique de Charles Lecocq, en 1874 et 1875.

Victor Koning lui succède en décembre 1875 jusqu'en 1882. Plusieurs opéras-bouffes et opéras-comiques y sont créés : en 1877, La Marjolaine d'Albert Van Loo et Eugène Leterrier, musique de Charles Lecocq, et La Tzigane (version française de La Chauve-souris) d'Alfred Delacour et Victor Wilder, musique de Johann Strauss ; en 1878, Le Petit Duc d'Henri Meilhac et Ludovic Halévy, musique de Charles Lecocq ; en 1879, La Petite Mademoiselle des mêmes ; en 1880, Belle Lurette d'Ernest Blum, musique de Jacques Offenbach (créée quelques jours après la mort du compositeur).

De 1882 à 1893, les directions se succèdent jusqu'à l'arrivée de Sarah Bernhardt. Sont créés : Fanfreluche, opéra-comique de Gaston Hirsch et Saint-Arroman, musique de Gaston Serpette en 1883, La Parisienne et La Navette d'Henry Becque en 1885, Tailleur pour dames de Feydeau en 1886, Madame Chrysanthème d'après Pierre Loti, musique André Messager en 1890.

Sarah Bernhardt prend les rênes du théâtre de 1893 à 1899. Sous sa direction sont créés Gismonda de Victorien Sardou et Izeyl d'Eugène Morand et Armand Sylvestre, musique de Gabriel Pierné, en 1894, La Princesse lointaine d'Edmond Rostand en 1895, Les Amants de Maurice Donnay et La Figurante de François Curel en 1896, La Ville morte de Gabriele D'Annunzio, L'Affranchie de Maurice Donnay, Le Radeau de la Méduse de Romain Coolus en 1898.

Le 3 décembre 1896, elle crée et interprète le rôle-titre de Lorenzaccio de Musset puis, l'année suivante, La Samaritaine d'Edmond Rostand.

Lui succèdent les frères Millaud en 1899, Firmin Gémier en 1901, avant l'arrivée de Lucien Guitry en octobre 1902 jusqu'en 1909.

Le comédien Albert Tarride dirige le théâtre en 1909, puis Cora Laparcerie en 1913 et Marcel Paston de 1928 à 1933.

En 1942, Henri Varna, déjà propriétaire de plusieurs théâtres parisiens, acquiert le théâtre menacé de destruction. Jean Darcante monte les spectacles.

En octobre 1956, la comédienne Véra Korène de la Comédie-Française prend la direction du théâtre qui est restauré dans le style Second Empire. Le 23 septembre 1959, création des Séquestrés d'Altona de Jean-Paul Sartre avec Serge Reggiani ; en 1960, L'Etouffe-chrétien de Félicien Marceau avec Arletty ; en 1961, Louisiane de Marcel Aymé ; en 1962, Qui a peur de Virginia Woolf ? ; en 1970, Douce-Amère, première pièce de Jean Poiret.

En 1978, Francis Lopez lui succède et met à l'affiche ses opérettes. De 1981 à 1988, Michèle Lavalard dirige le théâtre. Elle est remplacée par Niels Arestrup. En 1990, création de La Cuisse du Steward de Jean-Michel Ribes. Septembre 1994, création d'Un air de famille d'Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, grand succès (critique et public) jusqu'en décembre 1995.

Aujourd'hui sous la direction de Christian Spillemaecker et Bruno Moynot (qui dirige également le Splendid Saint-Martin), le théâtre accueille des pièces et spectacles comiques qui remportent des grands succès.

Sa capacité actuelle est de 650 places.

(M) Ce site est desservi par la station de métro Strasbourg - Saint-Denis.

Répertoire

Mises en scène de Firmin Gémier

1901 
  • L'Écolière de Jean Jullien
  • L'Échelle d'Édouard Norès
  • La Vie publique d'Émile Fabre
  • Une tuile de René Champagne
  • Le Voile du bonheur de Georges Clemenceau
  • L'Ange gardien de Louis Raquin
  • Une blanche de Lucien Gleize
  • Dette de famille d'Alfred Girault
  • Médecin de campagne d'Alfred Masson-Forestier
  • Un négociant de Besançon de Tristan Bernard
  • Le Pain de ménage de Jules Renard
  • Les Complaisances de Gaston Devore
1902 

Notes et références

  1. Notice no PA00086516, sur la base Mérimée, ministère de la Culture.

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Théâtre de la Renaissance de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Theatre a la Renaissance — Théâtre à la Renaissance Théâtre Par catégories P …   Wikipédia en Français

  • Théâtre à la renaissance — Théâtre Par catégories P …   Wikipédia en Français

  • Theatre de la Renaissance — Théâtre de la Renaissance Théâtre de la Renaissance Le Théâtre de la Renaissance Type Théâtre …   Wikipédia en Français

  • Théâtre de la renaissance — Le Théâtre de la Renaissance Type Théâtre …   Wikipédia en Français

  • Théâtre à la Renaissance — La naissance du théâtre moderne se produit dans les années 1548 1553 en France : elle se veut résurrection du théâtre antique et rompt avec le théâtre médiéval rejeté par les écrits théoriques. Sommaire 1 La fin du théâtre médiéval 2 Les… …   Wikipédia en Français

  • Théâtre de la Renaissance — This article is about a theatre in Paris. Theatre de la Renaissance is a theatre in New Orleans. The Théâtre de la Renaissance, located on the Boulevard Saint Martin, in the Xe arrondissement of Paris, opened its doors in 1838 under the… …   Wikipedia

  • Theatre de la Renaissance — This article is about a theater in New Orleans. Théâtre de la Renaissance is a theatre in Paris. The Theatre de la Renaissance was a theater in New Orleans, Louisiana. It opened in 1840, with members of the Negro Philharmonic Orchestra performing …   Wikipedia

  • Théâtre la Renaissance — Type Théâtre Lieu Oullins Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • THÉÂTRE (de la salle de spectacle au monument urbain) — De l’ambiguïté des relations qu’entretient l’individu avec la mise en scène du drame découle l’essence même du théâtre. Les sens se bercent d’illusion tandis que la catharsis opère l’osmose des passions et fonde un nouvel ordre de réalités. Les… …   Encyclopédie Universelle

  • Renaissance (disambiguation) — Renaissance usually refers to a period in the history of Europe between the Middle Ages and the Modern Age. See also .Cultural movementspecific regions of Europe* English Renaissance * French Renaissance * German Renaissance * Italian Renaissance …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.