Le Colonel Chabert (roman)


Le Colonel Chabert (roman)

Le Colonel Chabert

Le Colonel Chabert

Illustration de Le Colonel Chabert

La Bataille d'Eylau
par Antoine-Jean Gros.


Auteur Honoré de Balzac
Genre Étude de mœurs
Pays d'origine France France
Lieu de parution Paris
Éditeur Mame-Delaunay
Collection La Comédie humaine
Date de parution 1844
Série Scènes de la vie parisienne
Chronologie
Le Père Goriot
La Messe de l'athée
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Colonel Chabert (homonymie).

Le Colonel Chabert est un roman d’Honoré de Balzac qui paraît sous sa forme définitive en 1844[1], une première version du texte ayant paru en 1832 (sous le titre la Transaction dans la revue l'Artiste). Il sera de nouveau publié en feuilleton dans le supplément littéraire du Constitutionnel en 1847.

Il entre dans les Scènes de la vie privée de la Comédie humaine, dont il est un des principaux romans.

Le colonel Chabert, en tant que tel, est une parenthèse émouvante dans la galerie de portraits balzaciens, un hommage rendu aux grognards de Napoléon Ier.

Si l’on ne retrouve plus ce personnage dans la Comédie humaine (excepté un rappel dans la Rabouilleuse, où Philippe Bridau évoque la charge glorieuse du colonel Chabert à la bataille d'Eylau), nombre de protagonistes du roman ont, en revanche, un rôle dans les œuvres suivantes ou précédentes, en particulier les gens de robe dont fait partie Maître Derville.

Maître Derville, qui reçoit le colonel Chabert et accepte de le défendre, est un avoué important dans la Comédie humaine. On le retrouve dans Une ténébreuse affaire où il succède à Maitre Bordin, et où le comte Henri de Marsay meurt dans de mystérieuses circonstances.

Maître Derville est aussi l’avoué de la femme de Chabert, ce qui explique son insistance à éviter un procès et à proposer une transaction. Il acquiert dans Gobseck une grande réputation par la manière dont il rétablit la fortune de la vicomtesse de Grandlieu. C’est aussi l’avoué du père Goriot et l’exécuteur testamentaire de Jean-Esther van Gobseck pour sa nièce Esther Gobseck dans Splendeurs et misères des courtisanes.

Sommaire

Thème

Hyacinthe Chabert, enfant trouvé, qui a gagné ses galons de colonel dans la Garde Impériale en participant à l’expédition d’Égypte de Napoléon Ier, a épousé Rose Chapotel, une modeste roturière qu’il a installée dans un luxueux hôtel particulier.

Blessé en participant, au cours de la bataille d'Eylau en 1807, à la charge monumentale donnée par Joachim Murat qui force l’ennemi à la retraite, il est déclaré mort.

Resté vivant sous une montagne de cadavres, Chabert réussit à faire reconnaître son identité de l’autre côté du Rhin et, après de longs détours, il revient à Paris en 1817 pour découvrir que Rose Chapotel, remariée à un homme avide de pouvoir dont elle a deux enfants, portant maintenant le nom de comtesse Ferraud, a liquidé tous les biens du colonel Chabert en minimisant sa succession. Malgré le caractère invraisemblable de l’affaire du vieux « carrick » (surnom donné à Chabert par les clercs de l’étude), Maître Derville accepte de s’occuper de l’affaire colonel Chabert.

Chabert voudrait retrouver ses biens, son rang, et peut-être sa femme. Mais il voit tout de suite les obstacles à ce dernier souhait, et il se borne de demander compte de sa fortune disparue.

Après maintes démarches, Derville conseille au colonel Chabert de ne pas saisir la justice et d’accepter une transaction. Le vieil homme est à deux doigts d’accepter lorsque une machination grossière de Rose Chapotel, qui a tenté de séduire son ex-mari par des câlineries, met en lumière la noirceur de ses intentions. Malgré le soutien de Maitre Derville, Chabert alors renonce à toute transaction déshonorante et disparaît pour se réfugier à l’hospice où il devient l’anonyme numéro 164, septième salle. Rencontrant, quelques années après, l’homme rendu méconnaissable par la misère, Derville s’écrie : « Quelle destinée. Sorti de « l’hospice des enfants trouvés », il revient mourir à « l’hospice de la vieillesse », après avoir, dans l’intervalle, aidé Napoléon à conquérir l’Égypte et l’Europe. ».

Adaptation théâtrale

Adaptations au cinéma

Notes

  1. Stéphane Vachon, Le Colonel Chabert : « L'œuvre prend son titre définitif, la division en chapitres a disparu » (voir texte).

Bibliographie

  • Max Andréoli, « Lecture et cinéma : à propos du film Le Colonel Chabert », L'Année balzacienne, 1996, n° 17, p. 13-22.
  • Max Andréoli, « Littérature et cinéma : La Troisième Mort d’Hyacinthe Chabert », L’Année balzacienne, 1997, n° 18, p. 325-57.
  • (pt) Silvana Vieira da Silva Amorim, « As Covas de Chabert », Itinerários, 1998, n° 12, p. 365-72.
  • Anne-Marie Baron, « Balzac au cinéma : Le Colonel Chabert d’Yves Angelo », L’Année balzacienne, 1994, n° 15, p. 512-14.
  • Patrick Berthier, « Folbert, Chabert, Falbert ? », L’Année balzacienne, 1987, n° 8, p. 394-98.
  • (en) Peter Brooks, « Narrative Transaction and Transference (Unburying Le Colonel Chabert) », Novel, Winter 1982, n° 15 (2), p. 101-10.
  • (en) R. C. Dale, « Le Colonel Chabert between Gothicism and Naturalism », L’Esprit créateur, Spring 1967, n° 7, p. 11-16.
  • Jean-Louis Dega : « Réminiscences tarnaises dans Le colonel Chabert : Balzac et les Hautpoul » , dans Revue du Tarn, n° 155, Automne 1994 , pages 455 à 464
  • Isabelle Durand-Le Guern, « Trois romantiques face à l’histoire: Stendhal, Dumas, Balzac », Stendhal, Balzac, Dumas : un récit romantique ?, Toulouse, PU du Mirail, 2006, p. 251-64
  • Caroline Eades, « Le Colonel Chabert : récit romanesque et récits filmiques », L’Année balzacienne, 1995, n° 16, p. 331-48.
  • (en) Alexander Fischler, « Fortune in Le Colonel Chabert », Studies in Romanticism, 1969, n° 8, p. 65-77.
  • (en) Graham Good, « Le Colonel Chabert: A Masquerade with Documents », French Review, May 1969, n° 42 (6), p. 846-56.
  • (de) Joachim Küpper, Balzac und der Effet de Réel: Eine Untersuchung anhand der Textstufen des Colonel Chabert und des Curé de village, Amsterdam, B.R. Grüner, 1986. ISBN 9789060322130.
  • J. H. Mazaheri, « La Vision de la guerre dans Le Colonel Chabert », Romance Notes, Spring 2004, n° 44 (3), p. 317-25.
  • (en) Michael Lastinger, « The CAPital Letter: Balzac’s Le Colonel Chabert and the Names of a Rose », Nineteenth-Century French Studies, Fall 2001-Winter 2002, n° 30 (1-2), p. 39-57.
  • (en) Alice J. Strange, « The Cinematic Survival of Balzac’s Colonel Chabert », Publications of the Missouri Philological Association, 1996, n° 21, p. 32-37.
  • (en) Sandy Petrey, « The Reality of Representation: Between Marx and Balzac », Critical Inquiry, 1988 Spring, n° 14 (3), p. 448-68.
  • Lè-Hòng Sâm, « Chabert, miroir possible de tous les temps et de tous les pays », Genèses du roman : Balzac et Sand, Amsterdam, Rodopi, 2004, p. 119-29.
  • (en) Eileen B. Sivert, « Who’s Who: Non-Characters in Le Colonel Chabert », French Forum, May 1988, n° 13 (2), p. 217-228.
  • (en) Edward C. Smith, « The ‘Case’ of Honoré de Balzac’s Le Colonel Chabert: Vagrancy and National Amnesia as Depicted in Le Hénaff’s 1943 Film », III, The Image of the Hero in Literature, Media, and Society, Pueblo, Colorado State University, 2004, p. 32-5.
  • (en) Ginette Vincendeau, « Unsettling Memories », Sight and Sound, July 1995, n° 5 (7), p. 30-32.

Voir aussi

Article détaillé : Balzac au théâtre.

Liens externes

  • Portail de la littérature Portail de la littérature
Ce document provient de « Le Colonel Chabert ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Le Colonel Chabert (roman) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Le colonel chabert (film, 1943) — Pour les articles homonymes, voir Le Colonel Chabert (homonymie). Le Colonel Chabert est un film français réalisé par René Le Henaff sorti en 1943. Sommaire 1 Synopsis 2 …   Wikipédia en Français

  • Le colonel chabert (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le Colonel Chabert désigne : Le Colonel Chabert, roman d Honoré de Balzac paru en 1844. Il fait partie de La Comédie humaine. Plusieurs films sont… …   Wikipédia en Français

  • Le colonel Chabert — La Bataille d Eylau par Antoine Jean Gros. Auteur Honoré de Balzac Genre Étude de mœurs …   Wikipédia en Français

  • Le Colonel Chabert — Sur la table vermoulue, les Bulletins de la Grande Armée étaient ouverts et paraissaient être la lecture du Colonel …   Wikipédia en Français

  • Le Colonel Chabert (film, 1994) — Pour les articles homonymes, voir Le Colonel Chabert (homonymie). Le Colonel Chabert est un film français réalisé par Yves Angelo, sorti le 9 septembre 1994. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche …   Wikipédia en Français

  • Le colonel chabert (film, 1994) — Pour les articles homonymes, voir Le Colonel Chabert (homonymie). Le Colonel Chabert est un film français réalisé par Yves Angelo, sorti le 9 septembre 1994. Sommaire 1 Synopsis …   Wikipédia en Français

  • Le Colonel Chabert (film, 1924) — Pour les articles homonymes, voir Le Colonel Chabert (homonymie). Le Colonel Chabert (Graf Chagron, Oberst Chabert), est un film allemand réalisé par Hans Jürgen Völcker sorti en 1924, adapté du roman Le Colonel Chabert d Honoré de Balzac. Ce… …   Wikipédia en Français

  • Le Colonel Chabert (homonymie) —  Cette page d’homonymie répertorie les différentes œuvres portant le même titre. Pour les articles homonymes, voir Chabert. Le Colonel Chabert est un roman d’Honoré de Balzac paru en 1844. Il fait partie de La Comédie humaine. Plusie …   Wikipédia en Français

  • Le Colonel Chabert (film, 1920) — Pour les articles homonymes, voir Le Colonel Chabert (homonymie). Le Colonel Chabert (Il Colonello Chabert) est un film italien réalisé par Carmine Gallone, sorti en 1920, d après le roman éponyme d Honoré de Balzac. Sommaire 1 Synopsis …   Wikipédia en Français

  • Le Colonel Chabert (film, 1943) — Pour les articles homonymes, voir Le Colonel Chabert (homonymie). Le Colonel Chabert est un film français réalisé par René Le Henaff sorti en 1943. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.